Fédérale 3 – Des 16èmes de finale prometteurs

1

Les affiches des 16èmes de finale sont connues. Les équipes sont à un aller-retour de la fédérale 2. Le moment tant espéré et craint à la fois…

Parmi les prétendants qui affichaient leurs ambitions en début de saison, on retrouve donc Saint-Sulpice la Pointe. Avec un recrutement XXL, les Tarnais assument leur statut, mais non sans mal après un face à face plus équilibré que prévu contre une formation de Nogaro, sans complexe, qui a réussi la performance, en infériorité numérique, d’arracher le nul en terre saint-sulpicienne. Mais les Tangos, plus que valeureux, avaient concédé une courte défaite à la maison (19-23). C’est donc le RCS qui, avec la peur au ventre, passe à l’orange et se qualifie, et jouera la montée contre Revel.

59635524_10213589105942491_6941418348706004992_o
Les joueurs de Saint-Sulpice ont senti le vent du boulet passer très près. De quoi remobiliser les troupes avant de croiser le fer avec Revel (photo Serge Cartou)

Les Revélois aussi espéraient bien se retrouver à cette place, mais rien ne fut simple non plus dans cette double confrontation contre Gimont, dont on connaît le gros coeur. Et son public, de feu. Les Gersois avaient même comblé leur retard concédé à l’aller, avant de rentrer aux vestiaires (17-6). Ils prenaient l’avantage 20 à 6 en début de seconde période, avant de craquer, physiquement, et face à une profondeur de banc revéloise qui faisait la différence. Le RCR recollait à 20-19. A Revel la qualif, aux Etoilistes la victoire de prestige.

Beaumont de Lomagne a rempli une partie de son contrat, en se qualifiant, sans trembler face à Rion des Landes. Deux succès qui envoient les Tarn-et-Garonnais vers un face à face avec Soustons, tombeur de Ger Seron (25 à 9, après s’être incliné d’un point à l’aller). Beaumont a les atouts pour franchir l’obstacle ASS, certes, mais les démons de l’an passé face aux diables de Nègrepelisse vont sûrement resurgir. Comment oublier en effet que les Lomagnols, qui s’étaient imposés à l’aller, avaient craqué au retour, à la surprise générale. Soustons présente bien des arguments, dont celui d’avoir barré la route à un ancien pensionnaire de fédérale 2 déjà. Les hommes du coach Ferrand vendront chèrement leur peau, et l’issue de ce 16ème de finale est loin d’être certaine.

Sarlat et Bazas se retrouveront aussi pour un joli bras de fer. Les Bazadais, accrochés par Uzeche à la pause (3-3) ont mis un gros coup sur l’accélérateur en seconde période (victoire 34 à 10). Confirmant ainsi leur succès de l’aller (20-35). Le futur adversaire, Sarlat de son côté, a joué avec le coeur de tous ses supporters, avec une qualification acquise dans les arrêts de jeu, et un essai en bout de ligne conclu après plus de 2 minutes de temps de jeu. Accusant un retard de 11 points après sa défaite à Blaye, le CASPN a donc fini par l’emporter in extrémis. De quoi se sentir invincible…

2 minutes 37 de BONHEUR !!!!!

Publiée par CASPN sur Dimanche 5 mai 2019

Auch a joué à se faire peur contre Bon Encontre. Vainqueurs à l’aller 6-14, les Auscitains se sont inclinés sur leur pelouse d’un point. Une piqûre de rappel avant de jouer la montée contre Pont-Long, qui a vécu le même scénario contre l’AS Bayonne. Les compteurs sont remis à zéro pour Auch et Pont-Long qui étaient dans la même poule cette saison et se sont livrés un mano à mano que le RCA a finalement remporté sur la durée. Mais les deux équipes sont à une victoire partout avant d’en découdre pour le face à face le plus important de leur saison.

Thuir a renversé Cavaillon sur sa pelouse, 37-15, après avoir perdu 19-6 à l’aller. Les Catalans sont donc à créditer d’une belle remontada qu’il faudra bonifier en 16èmes contre Saint-Marcellin, qui a sorti Pézenas. Dans l’autre sens, Elne n’avait pas creusé un gouffre assez grand (25-7 à l’aller pourtant) pour résister aux assauts d’Arpajon, vainqueur 38-10 au retour.

59285710_2502165289835663_1515905610451779584_o
Super U… S Thuir ! (photo V. Cardoner)

Enfin, comment ne pas faire de Saint-Girons – Saverdun, LE choc de ces 16èmes ? Car “Saint-Gi”, après une double confrontation maîtrisée contre Navarrenx, un client sérieux pourtant, confirme qu’il faut toujours compter sur les Couserannais lors des phases finales. Malgré le fait qu’ils soient promus, les Lions Verts sont en effet solides et se retrouvent aux portes de la fédérale 2. Un niveau que Saverdun, vainqueur facile de Jacou, a quitté l’an dernier seulement, et veut retrouver au plus vite. Ce derby de l’Ariège, nord-sud, vaudra assurément le détour. Et devrait mobiliser la


Les 16èmes de finale

Evreux – Sarcelles
Compiègne – Saint-Denis
Villars les Dombes – Courbevoie
Vallons de la Tour – Saint-Claude
Montélimar- Le Puy en Velay
Metz – Annecy
Thuir – Saint-Marcellin
Aubagne – Arpajon Veinazes
Riom – Gujan-Mestras
Poitiers – Surgères
Sarlat – Bazas
Belves – La Baule
Saint-Girons – Saverdun
Pont-Long – Auch
Saint-Sulpice La Pointe – Revel
Beaumont de Lomagne – Soustons

59550788_10157155363534618_8657018214477201408_o
Auch a réussi à franchir l’obstacle Bon-Encontre (photo Joseph Zabala)

1 COMMENTAIRE

  1. Attention Revel n’est encore sûr de se qualifier!!!! problème avec la licence d’un joueur du coup le délégué du match a émis une réserve selon toute vraisemblance !!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here