Fédérale 3 – Caussade décroche le gros « Lot » face à Figeac

0

Caussade-Figeac était indéniablement une très belle affiche de la poule 10 entre deux adversaires respectivement classés 4e et 2e mais comptant le même nombre de points au classement général. En l’état actuel des choses, Caussade avait déjà été battu à domicile cette saison, il y a quinze jours (21-27 contre Saint-Cernin). Sans ce faux-pas, les Caussadais chasseraient seuls Nègrepelisse dans un mano a mano 100% tarn-et-garonnais. D’autant que Figeac sait aussi voyager, les Lotois affichant deux succès pour une défaite en trois déplacements depuis le début de la saison. A cela, vous rajoutez le fait que l’attaque de Caussade est un poil meilleure (137 points marqués contre 125), que les Lotois sont meilleurs marqueurs d’essais que les Tarn-et-Garonnais (14 contre 11) et que les deux défenses sont sensiblement les mêmes (101 points encaissés pour Caussade contre 103 pour Figeac), et vous obtenez une rencontre que tout annonce équilibrée. Est-ce que les tribunes de la Piboulette (quel nom de rue délicieux, n’est-ce pas ?) apporteraient ce « point de bonus moral » aux joueurs du cru ? Ou est-ce que les Figeacois imposeraient leur domination comme ils l’ont fait à Sor-Agout (J1) et Saint-Cernin (J5) ? Les paris étaient ouverts et bien malin celui qui pourrait donner le nom d’un vainqueur à 15h29… (Résumé et photos Wildon)

DSC_0392
Figeac à la renverse face à un Caussade renversant d’entrée…

Le match tourne rapidement à un affrontement attaque-défense sur la ligne médiane et les fautes sanctionnées par l’arbitre donnent l’occasion à un duel d’artilleurs, chaque équipe voulant immédiatement capitaliser par des points l’erreur de l’autre. Si Yannick Ricardo frappe en premier (2e, 3-0), Pardina réplique sans tarder (8e, 3-3). Les Caussadais continuent de mettre la pression sur des Figeacois qui semblent se contenter de tenir les Tarn-et-Garonnais loin de leur vingt-deux mètres sans chercher à mieux. C’est à ce jeu que Caussade fait doucement mais sûrement le trou au score, en passant par le pied de Yannick Ricardo (12e, 17e, 21e), sans oublier la pénalité ratée à la 10e minute. En un peu plus de vingt minutes, les Caussadais mènent 12-3 et la pénalité ratée par le Lotois Pardina (25e) n’incite pas à l’optimisme béat tant que les Figeacois restent sur une attitude prudente.

DSC_0164
Yannick « Wilkinson » Ricardo va inscrire quasiment tous les points de Caussade avec son pied magique…

Mais il faut toujours se méfier de l’eau qui dort. Et si Caussade n’a jamais vraiment menacé l’en-but lotois, Figeac va le faire sur sa première vraie occasion qui, dans un temps fort irrésistible, voit Castagné partir en cavalcade pour un essai qui ne souffre aucune contestation possible, le tout étant transformé Pardina (27e, 12-10). Silence de cathédrale dans l’enceinte de Robert-Olive…

DSC_0200
27e : Castagné inscrit le premier essai de Figeac…

Mais le temps de la stupeur et du tremblement ne dure pas longtemps, puisque cent quatre-vingt secondes plus tard, Caussade réplique par un essai de Rubio dans le coin gauche de Figeac, sans que Y. Ricardo ne bonifie le tout (30e, 17-10). Toujours dans la continuité d’un temps fort qui se poursuit, le même Y. Ricardo balance un drop-goal bien ajusté entre les perches de Figeac pour recreuser un petit écart confortable (35e, 20-10).

DSC_0219
30e : Rubio plonge dans l’en-but de Figeac. Caussade creuse un peu plus l’écart…

Du moins le croit-on sur le banc du trio d’entraîneurs Aymar-Appy-Cuila. Car juste avant les citrons, les Figeacois inscrivent un essai en force, Iboudghacène étant littéralement poussé par son pack sous les poteaux caussadais. La transformation de Pardina est alors une formalité (39e, 20-17).

DSC_0236
39e : Au bout de cette action de Bancourt dans la défense caussadaise, sous le regard de Cyril Ricardo, bouche grande ouverte à gauche, il y aura l’essai en force d’Iboudghacène. Figeac revient dans la partie.

Lors de la mi-temps, il faut alors entendre la soufflante des entraîneurs lotois envers leurs joueurs, les appelant notamment à « se réveiller ». Un coup de gueule qu’on peut sans doute entendre dans tout Caussade et qui sanctionne l’attitude plutôt passive lors d’une première période que les deux essais inscrits n’ont pas réussis à contredire. Piqués au vif, les hommes du GSF entament la seconde pied au plancher et, d’une pénalité bien placée, Pardina remet les siens à hauteur de Caussade au score (43e, 20-20). Tout est à refaire pour les uns, tout est à entreprendre pour les autres. Le réveil de Figeac va s’éteindre et, dans un curieux copier-coller, la seconde mi-temps repart ensuite sur les mêmes bases que la première : Caussade pousse, Figeac fait une faute, Caussade marque sur pénalité. Ainsi en est-il par trois fois et le métronome Yannick Ricardo (49e, 53e et 58e) score entre les perches pour redonner un avantage certain aux siens à l’heure de jeu (29-20).

DSC_0313
Les actions se font plus rudes, la tension monte sur le terrain…

La tension monte de plus en plus sur la pelouse et les accrochages entre joueurs se multiplient. Hakomani (53e) et Castagné, le bien nommé, (57e) héritent d’un carton jaune qui laisse Figeac à treize pendant de longues minutes et permettent, on l’a vu, à Yannick Ricardo de réaliser un « hat trick » de pénalités en neuf minutes, montre en main. Cette tension explose et se traduit par une tournée de marrons chauds. Une grosse « générale » sur la pelouse pendant qu’on se chauffe sérieusement entre les deux bancs aussi.

DSC_0349
67e : tournée de « marrons chauds » qui vaudra deux cartons rouges et un jaune dans le même temps aux deux équipes…

Une fois le calme revenu, l’arbitre expulse Valette côté Caussade et Munoz côté Figeac, ajoutant aux Lotois un jaune contre Bancourt (67e). Et lorsque Figeac retrouve tous ses esprits, c’est pour mieux jouer au rugby et venir inscrire un dernier essai, tout au bout du temps réglementaire, par Gaétan Cayrel, le tout étant transformé par Pardina (80e, 29-27).

DSC_0414
80e : Munoz (avec son casque) vient de marquer le troisième essai des Lotois. Avec la transformation, Figeac revient à deux points seulement de Caussade.

Le stade Robert-Olive entre en fusion d’autant que l’arbitre indique deux minutes de jeu supplémentaires. Tout serait-il donc possible ? Or sur l »engagement, Figeac fait un en-avant à la récupération. Caussade plante la tente sur la ligne des « vingt-deux » lotois et n’en bougera plus jusqu’au coup de sifflet final.

DSC_0421
Les efforts sont terminés, l’heure est au réconfort et au fair-play…

Les réactions

Dominique Appy (Photo page Facebook US Caussade)
Dominique Appy (Photo page Facebook US Caussade)

Dominique Appy, co-entraîneur de Caussade

Rugby Amateur : Votre victoire tient-elle plus des pénalités inscrites ou au fait que vos joueurs ne sont pas sortis de leur match quand Figeac est revenu au score ?

D.A. : Les pénalités ont concrétisé une certaine domination par moment, donc il fallait mettre les points. Cela nous a permis de faire le match en tête mais contre une très belle équipe. On avait à cœur de se rattraper de la défaite du week-end précédent, c’est chose faite, contre un gros de la poule en plus. Donc c’est une bonne chose.

R.A. : Avec cette victoire, vous êtes troisième derrière Nègrepelisse et Sor-Agout. Ce classement est-il dans vos prévisions ou est-ce plutôt une bonne surprise ?

D.A. : L’objectif est le maintien pour nous. On sait que la saison va être longue et difficile. Il faut donc prendre tous les points possibles et les matches les uns après les autres. On sait qu’on n’a pas un gros effectif et qu’à certains moments  de la saison, cela jouera. Tant que notre groupe est compétitif, il faut en profiter. On sait qu’on est derrière « Nègre » mais c’est anecdotique parce que c’est « juste » le second bloc de la saison. Il faut continuer à travailler.

R.A. : Tout en étant seconds, vous êtes donc plus proche du maintien que de l’accession ?

D.A. : Oui, c’est ça. On prend les points pour se détacher et pour ne pas descendre à la fin de la saison. Mais on reverra à la mi-saison ce qui a été fait et les objectifs que l’on peut avoir. Mais on reste à notre place, on est humble. On monte d’Honneur et le championnat est long et difficile avec cette poule de douze équipes.

R.A : Nègrepelisse premier, Caussade, troisième, le rugby du Tarn-et-Garonne se porte bien, non ?

D.A. : Pourvu que ça dure ! Si cela pouvait être le même résultat à la fin de la saison, ce serait une très bonne chose, surtout avec un Caussade-Nègrepelisse comme dernier match à Caussade (rires). C’est une bonne chose d’autant que « Nègre » a de grosses ambitions, s’est donné les moyens cette année, et ils répondent présents. On est content de faire bonne figure et d’occuper le haut du tableau actuellement.


 

DSC_0229

Cyril Ricardo, pilier de Caussade

R.A. : C’est Caussade qui ne panique pas quand Figeac revient à 20-20 ou c’est Figeac qui perd son sang-froid quand Caussade est moins bien ?

C.R. : On n’est pas sorti de notre match quand ils sont revenus mais je crois que Figeac avait commencé à sortir du sien en première période. On n’a pas perdu pied et c’était aussi le mot d’ordre des entraîneurs. On savait que cela allait être agressif, surtout si on tenait le ballon et si on menait au score. C’est ce qu’il s’est passé, on le voit sur la bagarre. On a été solidaires du début jusqu’à la fin.

R.A. : Caussade deuxième de la poule, est-ce une surprise pour vous en tant que promus ?

C.R. : Pour un promu et pour un œil extérieur, oui, mais pour nous non. Le groupe n’a quasiment pas changé, on a quatre ou cinq nouveaux joueurs seulement. On se connait tous, on a les automatismes et on est dans la lignée de la belle saison de l’an dernier. Après, je crois qu’on a eu la chance de prendre les équipes de la moitié basse du tableau depuis le début de la saison. Figeac, c’était notre premier vrai test à la maison et on a su le relever haut la main. Après, il faut être réaliste : notre objectif va être de jouer le maintien.


DSC_0170
Gilles Cross (au second plan) avec le soigneur de l’équipe.

Gilles Cross, co-entraîneur de Figeac

R.A. : Il y a eu un gros coup de gueule à la mi-temps envers vos joueurs. Ils font le plus dur en revenant au score dès l’entame de la seconde période et pourtant, ce match vous échappe sur les mêmes erreurs qu’en première mi-temps…

G.C. (Il coupe) Oui, on pousse un gros coup de gueule, on revient à 20-20, on remet la main sur le ballon, notre jeu en place, sauf qu’il y a un monsieur en vert, au centre du terrain, qui n’a pas maîtrisé son sujet. Du coup, il y a une pluie de cartons en notre défaveur, ce qui a déstabilisé notre équipe. Et je suis désolé de le dire mais l’homme en vert a choisi son camp. Pourtant nos joueurs ont su réagir après la bronca qu’on leur a mis à la pause. Sauf que, je le répète, l’arbitre a été un facteur qui fait que nos joueurs n’ont pas compris les décisions arbitrales, notamment au niveau des cartons, injustes selon moi. Et quand vous avez un artilleur, en face, qui s’appelle Ricardo, même quand il y a trois essais à un, vous avez compris…


LA FEUILLE DE MATCH

A Caussade (Stade Robert Olive) – Caussade – Figeac 29-27 (MT : 20-17)

Pour Caussade : 1 essai de Rubio (30), 7 pénalités (2, 12, 17, 21, 49, 53, 58) et 1 drop goal de Y. Ricardo (35)

Pour Figeac : 3 essais de Castagné (27), Iboudghacène (39) et Cayrel (80), 2 pénalités (8, 43) et 3 transformations de Pardina (27, 39, 80)

Arbitre : Mr Samora (Ligue Occitanie)

Caussade : Loupias, Valette (cap), C. Ricardo, Brault, Dalmon, L. Escudié, Brun, Barot, Gonzalez Y. Ricardo, Lacharme, Crespo, Chauderon, Cacho, Rubio – Remplaçants : Gaisne, Quercy, Betton, Dussau, Botella, Artoux, J. Escudié

Figeac : Sousa, Iboudghacène, Jean, Hakomani, Fiches, Bancourt, Loumingou, Alvarez (cap), Martinez, Hugonenc, Bernard, Legrand, Castagné, Desforges, Pardina – Remplaçants : Dardennes, Munoz, Cayrel, Bertout, Jean-Simon, Vernière, Lafon.


PORT FOLIO

DSC_0119

DSC_0144

DSC_0153

DSC_0159

DSC_0180

DSC_0183

DSC_0233

DSC_0253

DSC_0264

DSC_0272

DSC_0284

DSC_0297

DSC_0327

DSC_0376

DSC_0401

« >

 

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here