Fédérale 3 – Causeries et debrief

0

Poule 7

Grenade et Nègrepelisse sont sortis partagés de leur résultat nul à l’extérieur, ce qui reste normalement positif. Mais les coachs des deux formations nous expliquent pourquoi ils espéraient mieux. L’occasion leur sera donnée ce dimanche en recevant Arpajon pour Grenade, et Fumel pour le SCN. Deux équipes à prendre très au sérieux, et deux résultats qui peuvent conditionner la suite de la saison en cas de victoire.

12185083_10207177496570337_2730531135529679653_o
Nègrepelisse est allé chercher le match nul en toute fin de partie (photo A. Monté)

Réactions

grenade nontron
Entre satisfaction et amertume pour Grenade (photo club – SCN)

Christophe Géraud (entraîneur Grenade) : Je rends tout d’abord hommage à cette équipe de Nontron qui ne finira pas , je pense,  dans les 2 derniers de cette poule. On fait une très bonne entame et une bonne fin de 1ère mi-temps, plus une belle seconde période dans son ensemble. Ce fut difficile en conquête face à une équipe armée pour la mêlée et bien organisée en touche. Après nous avons été discipliné et productif , on est bien resté dans le schéma de jeu prévu et cela aurait dû payer davantage. Je note surtout l’état d’esprit, quand on est comme ça, les choses se font. Déçu par la maitrise qui nous a fait défaut en fin de match, des petites choses mises bout à bout qui nous coûtent aujourd’hui 2 points. Le groupe doit rester fortement mobilisé pour finir ce bloc de 3 face à une belle équipe d’Arpajon, qui jouera je pense les places qualificatives. Focus sur la jeune garde qui petit à petit se fait une belle place dans le groupe.

Philippe Dussau (entraîneur Nègrepelisse) : Un match nul arraché à Monflanquin suite à un match  très très moyen de notre part notamment  en touche. On peut retenir quand même notre réaction en tout fin de rencontre qui a démontrée que si l’on impose  des temps de jeu, on peut remonter le terrain et marquer des beaux essais. Attention à notre inconstance dans la performance, si on veut vraiment jouer  le haut du tableau. A la sortie, on se contente de ce match  nul, mais on repart avec des regrets car en étant à un niveau correct, le résultat aurait été meilleur.

Résultats
Monflanquin 19-19 Nègrepelisse
Nontron 22-22 Grenade

leaderboard-rugbypass-scandia
Poule 10

Rieumes se devait de l’emporter, contre Gimont, c’est chose faite. Non sans mal, mais le sort a cette fois basculé en faveur des joueurs du duo Bohn-Viviès. Les Rieumois grimpent à la 6ème place avant un déplacement chez la lanterne rouge, Argelès Gazost, vaincu, mais avec le bonus défensif à Saint-Lary. La Salvetat s’incline à Ger Seron après avoir mené 18-17 à un quart d’heure de la fin. Mais les jaune et bleu ont fini par craquer en encaissant un essai et deux pénalités. Ils se retrouvent obligés de l’emporter contre Saint-Lary pour recoller au peloton. Le FCTT et Pamiers ont offert un scénario à rebondissements multiples, dont les ariégeois sortent vainqueurs in extrémis. Le FCTT est avant dernier mais il n’y a pas le feu à la maison toulousaine a priori. Pamiers leader, se déplce chez son poursuivant direct, Navarrenx, pour un autre match charnière.

319
Le FCTT pensait tenir sa victoire contre Pamiers, mais… (photo S. Chezeau)

Réactions

Hugo Cariat (co-entraîneur FCTT) : Je suis content de la prestation livrée par mes joueurs. C’est frustrant de perdre après autant d’efforts, d’implication, avec une très belle alternance entre le jeu d’avants et d’arrière. Il y a une bagarre générale qui éclate à la la 30ème, qui dure 45 secondes. On a deux joueurs en sang et un autre ko, l’arbitre ne sort pas de cartons, ni dans un sens ni dans l’autre d’ailleurs. Il a perdu le fil du match à ce moment là je pense, s’exposant à tous les commentaires. On mène 12-0 à la pause, de quoi être confiant. On attaque la seconde contre le vent, on marque un essai à la 56ème, pour mener 17-0 à l’heure de jeu. On marque un deuxième essai sur un par dessus qu’on applatit correctement, mais vu que l’arbitre glisse sur l’action, il n’est pas bien placé et le refuse. A l’inverse, Pamiers en marque un entaché d’un en-avant d’un mètre. Ca fait beaucoup. Pamiers s’est battu pendant tout le match et a fait ce qu’il fallait pour revenir puis finir le boulot. Ils sont combattants comme il le faut devant, et ne sont pas en tête de la poule par hasard. Ils ont reconnu ne pas mériter gagner, mais ça leur sourit. J’espère que la chance tournera pour nous un jour. On a beaucoup de blessés. On a fait jouer deux Belascain, dont un titulaire. Ils s’en sont bien sortis. On est à quatre défaites, oui, mais trois à l’extérieur, et une à domicile contre le premier. Dans le contenu, l’état d’esprit, le groupe répond présent. Hugo Hernandez a bien géré son match à l’ouverture et dans son jeu au pied, il rate deux coups de pied sur 6, qui étaient en très mauvaise position, donc aucun reproche à faire. Je ne suis pas plus inquiet que ça, mais j’espère récupérer des joueurs le plus vite possible. On va à Gimont avec l’idée de faire un bon match déjà. Notre objectif reste la qualification, on espère même plus, donc on reste confiants, malgré notre situation.

crop_564102639488c_FCTTExtUne129REDUC
L’essai de la dernière seconde pour Pamiers (photo SCA)

Florian Garcia (ailier Pamiers) : A 17-0 à vingt minutes de la fin, ce score ne nous plaisait, on s’est dit qu’on ne le méritait pas non plus. Alors on s’est mis à jouer comme on le fait depuis le début de la saison, et ça nous a sourit parce qu’on y a cru jusqu’au bout. On a rien lâché ! L’arbitre ? Il n’était pas très bon c’est vrai, mais je pense qu’il a été plutôt favorable au FCTT pendant une heure. Mais dès qu’on a pris le dessus, il a favorisé l’équipe qui jouait le plus je crois. On va se concentrer sur le match à Navarrenx maintenant car si on fait un bon résultat là-bas, on va se faciliter la tâche pour la suite.

Résultats
Rieumes 18-12 Gimont
Ger Seron 28–18 Salvetat Plaisance
Saint-Lary 23-17 Argelès Gazost
FCTT 17-20 Pamiers

leaderboard-rugbypass-sport-pro-sante

Poule 11

Tournefeuille s’était manqué le week-end dernier, et plaidait la cause de l’accident. la réception de de l’Avenir Bleu et Blanc a permis déjà de repartir de l’avant même si tout ne fut pas facile. Le déplacement à Castelnaudary ce dimanche vaudra le détour. en effet, les Chauriens, vainqueurs à l’ESC BAC ASP (oui, on l’écrit en entier), talonnent désormais les bleu et noir. De son côté Revel a enfin débloqué son compteur victoire, contre Quillan. C’était primordial pour continuer à espérer. Les rouge et noir iront chez les leader Prades sans pression ce dimanche, mais sûrement avec l’envie de réussir un bon match, préparatoire aux prochaines réceptions, décisives.

tournefeuille avenir bleu blanc roger laffont 11 2015 (11)
Tournefeuille a dû s’employer pour l’emporter (photo Roger Laffont)

Réactions

Nicolas Berdja (3ème ligne Tournefeuille) : Petit score mais un bon match de rugby, sérieux, engagé, face à une belle équipe qui nous a surpris. C’est dommage parce qu’on a fait beaucoup de fautes de mains sur quelques coups gagnants, on aurait pu se mettre à l’abri. Devant, on voulait se retrouver sur le combat et la solidarité, c’est chose faite. Même si je reste persuadé qu’il nous reste une bonne marge de progression. On doit être ambitieux, avec la volonté de gagner tous les matchs. Il faut que ce groupe prenne confiance, car avec l’effectif que nous avons, on peut et on doit faire de belles choses

12238257_881012305310354_4181004808641186732_o
Malgré la grisaille, il y a quelques coups de chaud pour Castelnaudary, qui revient avec une victoire bonifiée (photo Club)

Eric Mercadier (entraîneur Castelnaudary) : Dans la grisaille Catalane, es joueurs ont fait  preuve d’une grande solidarité, courageux et organisés en défense, plaçant des banderilles tout le long de la partie, faisant ainsi baisser la tête d’un adversaire agressif mais stérile, pour logiquement porter l’estocade assez rapidement. Maintenant place à  Tournefeuille, ils sont actuellement devant nous au classement, nous allons donc les accueillir avec beaucoup d’humilité, de respect et de détermination

Jean-Christophe Lanta (coentraîneur de Revel) : On connaissait les valeurs et les qualités de l’équipe de Quillan-Limoux qui a des vertus avec un gros jeu d’avants, de conquête et une grosse agressivité. Toute la semaine, nous avons dit qu’il fallait travailler notre conquête et chercher la largeur de terrain. À chaque fois qu’ils ont écouté et qu’ils ont pris la largeur, nous avons été efficace. J’espère donc qu’ils seront autant assidus aux entrainements cette semaine qu’ils l’ont été durant la dernière. Quand on dit des choses, on ne dit pas que des conneries. On dit parfois des choses intéressantes et pertinentes puisque chaque fois qu’ils ont écouté, ça a marqué.

arnaud faucon
Arnaud Faucon s’envole pour son premier essai de la saison (photo Laurent Gayral)

Michel Blanc (coentraîneur de Revel) : Première victoire de la saison. Ça fait du bien au moral et ça fait du bien aux troupes. On retiendra essentiellement ça, avec l’état d’esprit. On fait 20 premières minutes intéressantes où l’on respecte ce qui a été dit en envoyant du jeu sur la largeur. On franchit 3 ou 4 fois en marquant un bel essai. C’était très positif puis on commence à se recroqueviller, à jouer petits bras et retomber dans les travers. On perd la confiance du début de match et quand on a vu qu’on pouvait le gagner, on a fermé le jeu. On fait une seconde mi-temps avec le vent dans le dos très poussive. Dommage, parce que je pense qu’l y avait la place pour faire mieux mais cette première victoire fait du bien à tout le monde parce que les quatre défaites commençaient à peser. Le chemin est encore long mais il faut espérer. Avec tous ces blessés de début de saison, on n’aligne jamais la même équipe en modifiant toujours les choses.

Nicolas Rey (coentraîneur de Quillan-Limoux) : Nous sommes tombés sur une équipe qui avait plus envie que nous et qui a joué avec du cœur. Je m’aperçois que nous, nous sommes encore une petite équipe. On sait recevoir mais on ne sait pas se déplacer. Ça nous embête parce que maintenant, nous faisons partie des quatre du bas et s’il n’y a pas de réaction, on fera comme l’an dernier. On devra se battre contre la relégation lors de la dernière journée. Mais félicitations à cette équipe de Revel qui a peut-être démontré moins de moyens que nous devant mais qui a montré qu’elle savait jouer au ballon. Elle y a joué beaucoup plus que nous et surtout, avec du cœur.

Résultats
Revel 20-7 Quillan
ESC BAC ASP 9-28 Castelnaudary
Tournefeuille 11-5 Avenir Bleu et Blanc

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here