Fédérale 3 – Causeries et debrief

0

Poule 7

Grenade n’est pas passé loin de l’exploit contre Levézou Ségala. Le leader aveyronnais a rarement été mis en difficulté sur ses terres de la sorte, mais enchaîne un nouveau succès, le onzième de la saison. Du côté du Grenade Sports, cette défaite oblige les hommes de Kiki Géraud à s’imposer à la maison, et avec trois réceptions consécutives, on peut se montrer optimiste pour la qualification. Pour le maintien de Nègrepelisse en revanche, il faudra attendre. Les Tarn-et-Garonnais n’ont pas été capables de venir à bout de la lanterne rouge, Gourdon. A leur décharge, un terrain impraticable qui a (aussi) le don d’agacer le coach Stéphane Péchambert. Il ne faudrait pas perdre à Lalinde ce dimanche pour éviter une pression malvenue lors des deux dernières rencontres.

negrepelisse
Un terrain qui n’en a que le nom laisse Stéphane Péchambert (accroupi) perplexe (photo A. Monté)

Réactions

Stéphane Péchambert (entraîneur Nègrepelisse) : On était au courant qu’on jouait le maintien mais personne ne l’a vu. Une première mi-temps à l’envers compte tenu des conditions. Deuxième mi-temps, sur un terrain très difficile, on joue un peu plus à l’endroit, mais stérile. On rate des points au pied en plus. Un match qui reflète notre saison au final, où l’on pourrait faire mieux. D’ici la dernière journée de championnat, il reste 6 week-ends de libre, mais la fédé nous a imposé de jouer ce dimanche. Ce qui est une incohérence quand on voit les conditions climatiques que l’on connaît depuis un mois. On avait fait la demande de reporter le match, et je parle des deux équipes. C’est dommage, il faudrait que nos instances tiennent aussi compte des clubs d’en-bas.

Christophe Géraud (entraîneur Grenade) : Match avec beaucoup de satisfaction et de points positifs. L’état d’esprit, l’envie de faire des choses et de produire. On a 5 occasions qui finissent à 5 cm de la ligne, et on lâche des points au pied. On pourrait se satisfaire d’avoir ramener 1 point là ou personne ne l’avait fait cette année, mais il y avait la place de ramener plus. Respect à notre adversaire du jour et leader de cette poule qui est un club plein de valeurs. Il nous faut conserver cet état d’esprit, nous recevons 3 fois d’affilée pour nous placer dans les 4 places qualificatives. Ça s’annonce très compliqué mais aussi très motivant, nous travaillons pendant un an pour vivre ensemble ce genre de période et de match, à commencer par dimanche, contre Saint-Yrieix.

Résultats

Levézou Ségala 18-12 Grenade

Nègrepelisse 6-6 Gourdon

poule 7 f3

 

Poule 10

Pamiers, sans rougir, tombe à Vic Bigorre, nouveau dauphin de la poule, et se fait dépasser au classement par le FCTT qui réussit la belle performance de battre le leader Peyrehorade. Une victoire au forceps, qui place les Toulousains en bonne position pour le sprint final. Le dernier match contre Pamiers serat-il décisif ? Tournefeuille de son côté s’incline contre Gimont et lâche des points précieux dans la course à la qualification. J.P. Sansas aura été le bourreau du jour, puisque l’artilleur en chef de Gimont a trouvé la mire à la 65ème, 71ème et la 81ème pour faire gagner le rugby des champs sur celui de la ville. Il reste quatre matchs à Tournefeuille pour faire un parcours sans faute et espérer un faux pas devant. Le match contre le FCTT le 8 mars prochain s’annonce chaud.

fctt peyrehorade
Un FCTT gaillard devant face au leader (photo S. Chezeau)

Réactions

Hugo Cariat (co-entraîneur FCTT) : Nous avions beaucoup préparé ce match, on avait à cœur de laver l’affront du match aller. Cette équipe est pour moi la plus complète de la poule, on s’attendait à du défi et à du jeu. On a axé l’entame de match sur le combat et nous avons réussi à mettre la main sur le ballon contre le vent pour les empêcher de jouer, sans quelques petits détails, le score aurait pu être plus lourd. Un bon arbitrage a permis, je pense, à tous les spectateurs de voir un joli match de rugby. Nous sommes très fiers de nos joueurs qui ont vraiment haussé leur niveau d’investissement aux entraînements et le dimanche. On sent que la mayonnaise a pris et cela se ressent dans notre jeu. Cette victoire nous permet d’envisager la fin de saison plus sereinement même si l’objectif de qualification n’est pas encore acquis et qu’il ne faudra laisser passer aucun point en route. Une très grosse échéance à Tournefeuille nous attend dans deux semaines, on va continuer à bosser pour s’offrir la fin de saison à laquelle on peut maintenant prétendre.

Benjamin Guiral (capitaine et troisième ligne Tournefeuille) Nous avons bien commencé le match en respectant bien les consignes d’occupation qu’on souhaitait mettre en place. Nous l’avons bien fait en manquant cependant quelques occasions qui auraient pu nous faire prendre le large. A partir de la 60ème, après être repris au score, nous sommes retombés dans nos travers avec beaucoup d’erreurs stratégiques, ce qui ne nous permet pas de revenir au score.

Résultats

Gimont 12-5 Tournefeuille

Vic Bigorre 26-14 Pamiers

FCTT 18-14 Peyrehorade

poule 10 f3

 

Poule 11

Saint-Girons, après son revers à domicile contre Rieumes, misait gros sur son déplacement au Boulou. Las, les hommes de Lionel Heymans ont couru après le score, et malgré un retour en fin de match synonyme de bonus défensif, cette nouvelle défaite plonge les Ariégeois dans l’obligation de s’imposer contre la Salanque ce dimanche. Gagner contre le leader ne sera pas chose aisée, même si Rieumes en ramène le bonus défensif encourageant pour envisager une qualification. Les Rieumois n’étaient menés que de deux points à quelques minutes du terme, pour finalement s’incliner de cinq sur une dernière pénalité. Castelnaudary peut plus que jamais y croire après son succès contre la Côte Vermeille. Toutes ces équipes vont se rencontrer ou jouer des concurrents directs pour le maintien ou la qualification. Suspense total garanti !

castelnaudary
Le ROC se prépare à un sprint final endiablé pour se qualifier (photo club)

Réactions

Eric Mercadier (entraîneur Castelnaudary) : Très heureux de cette victoire face au leader. On fait une bonne première demi-heure mais on perd Anthony Batigne, notre ouvreur, sur blessure, qui nous a déstabilisé. On mène 13-3 à la pause et puis en seconde période, les joueurs ont fait preuve de courage. Tout le monde est bien conscient que cette victoire n’est qu’une étape vers l’objectif de la qualification. A Pézenas ce dimanche, qui lutte pour le maintien, ce sera très très compliqué d’y faire un résultat, mais la qualification passe trois bons derniers résultats.

Loïc Di Grégorio (joueur Saint-Girons) : On est mené 22 à 3. On se réveille à la fin en marquant deux essais. Dix minutes de plus et je pense que l’on pouvait gagner. Même si la situation semble compliquée, rien n’est perdu.

Résultats

Castelnaudary 26-13  Côte Vermeille

Salanque 21-16 Rieumes

Le Boulou 22-17 Saint-Girons

poule 11 f3

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here