Fédérale 3 – Causeries et debrief

0

Poule 7

Grenade a marqué des points importants face à Arpajon, candidat aux premières places, et se retrouve deuxième du classement, derrière Périgueux. Les jaune et noir n’ont connu la défaite qu’à une seule reprise, lors de la première journée. La confiance est là, et sera utile avant un prochain bloc, révélateur, dans lequel figurera le derby avec Négrepelisse. Les coéquipiers de Jasinski aviaent eux aussi épinglé Arpajon à domicile, arraché un nul à Monflanquin, avant de disposer de Fumel, coriace second de poule avant cette journée. Une victoire méritée, qui permet aux diables rouges de prendre ses distances avec le bas de classement, et d’avoir le regard attentif sur ce qu’il se passe un peu plus haut.

joris jasinski negrepelisse
Captain Jasinski montre la voie à suivre pour le SC Nègrepelisse (photo A. Monté)

Réactions
Joris Jasinski (capitaine Négreplisse) : On affrontait un second de poule, mais qui avait pris 5 essais lors de son dernier déplacement. On a fait une grosse entame, on prend le score et au final, on a sûrement joué nos 40 meilleures minutes depuis le début de saison. Le retour de quelques blessés, un quinze quasi identique. On a eu fait de bons passages, mais là, on a réussi à enchaîner pour mener 24-0. on s’est préparé à une entame adverse plus solide. ce qui a été le cas, mais le match a été plus décousu. On commence à se détacher du fond du classement, ce qui est de bon augure pour la suite. Ce sera dur d’aller prendre des points à l’extérieur dans une poule homogène. Donc on est contents de ce début de saison, mais il reste du travail, il faut continuer.

Vincent “Choco” Destarac (capitaine Grenade) : On avait à cœur de montrer un autre visage sur notre terrain, car notre dernière prestation avait été très moyenne. On a mis plus d’engagement et de vitesse dans notre jeu, avec de l’alternance et moins de déchets que d’habitude, ça a bien fonctionné. Cette victoire était impérative car le prochain bloc de 3 matchs s’annonce solide : déplacement à Fumel et Négrepelisse et réception de l’invaincu Périgueux. Mention spéciale à nos 2 jeunes Belascain, Tortelli et Denjean, qui ont été les grands acteurs de cette rencontre.

grenade arpajon
Contrairement aux apparences, Grenade a réussi à stabiliser son jeu (photo club)

Pierre Delpech (ouvreur Grenade) : On sortait de 2 matches, 1 gagné et 1 nul à l’extérieur qui étaient bons au niveau comptable mais qui dans le contenu, nous laissaient sur notre faim. Malgré une ligne de 3/4 complètement remaniée, on n’a pas hésité à produire et cela a payé. Avec un peu plus de patience on aurait même pu espérer prendre le bonus mais face à une équipe qui jouera la qualification, on est content des 4 points. Point négatif la blessure de Gregoire Gausseran (épaule) qui faisait son 1er match avec nous. On pense à lui.

Résultats
Nègrepelisse
29-14 Fumel
Grenade 23-6 Arpajon

Classement

leaderboard-rugbypass-aromatic

Poule 10

Pamiers passait un nouveau test, et l’a passé avec brio à Navarrenx, dauphin des Ariégeois. Une nouvelle victoire qui place les Appaméens en position de solide leader, devant la “surprenante” équipe de Gimont, qui fort de son succès face au FCTT, démontre qu’il faudra compter avec les gersois cette année. On en saura un peu plus d’ailleurs très vite, puisque le 29 novembre prochain, les deux équipes s’affronteront à Pamiers. La Salvetat Plaisance a eu la bonne idée de battre Saint-Lary pour se relancer et se rapprocher à un point de son adversaire du jour au classement. Enfin, Rieumes a équilibré ses comptes en remportant une victoire à l’extérieur, certes chez le dernier Argelès-Gazost, mais qu’il fallait manoeuvrer avec humilité pour ne pas tomber dans le piège. Les Rieumois sont calés en milieu de tableau, avant de recevoir la Salvetat pour un derby savoureux.

12232766_1691976201088591_8687241244169084398_o
Du gros combat entre Gimont et le FCTT (photo club)

Réactions

Philippe Galey (entraîneur Salvetat-Plaisance) : Une victoire qui était impérative, surtout après la défaite du week-end dernier à Ger/Seron, concédée dans les 10 dernières minutes, et ce, en jouant complètement à l’envers. Nous prenons le score dès la 11ème minute suite a un bon mouvement de ligne grâce à un essai de JB De Giusti. S’en est suivi une forte domination et occupation du camp de Saint Lary, mais qui hélas restera stérile durant 30 minutes, jusqu’à la pause. Nous avons trop voulu produire, alors qu’un jeu en zone courte s’imposait. Une pénalité, puis l’interception de Jérémy Marcet sur les 40m nous libère complètement, nous ratons le bonus offensif dans les dernières minutes, dommage, mais l’essentiel n’était pas là. St Lary est une très belle équipe qui propose beaucoup de jeu, et ne lâche rien, nous réalisons donc une bonne opération ce dimanche. Félicitations à tout le groupe 1, à notre équipe 2 et à ses coachs Dim et Yannick, qui restent en tête en étant toujours invaincus.

Sébastien Busato (entraîneur Gimont) : On est satisfait de cette deuxième place, surtout dans une poule assez relevée. On a une belle conquête, en concrétisant nos temps forts, ce qui est suffisant en fédérale 3. Maintenant, le staff prône un jeu plus aéré, que l’on n’arrive pas encore à mettre en place pleinement. Il faut dire aussi qu’on n’arrive pas à aligner la même équipe deux matchs en suivant, avec des absents à des postes clés. C’est pourquoi on reste humble, on a joué le maintien l’an dernier, on sait que ça peut aller très vite dans un sens comme dans l’autre. C’est pourquoi, on va aller chercher le maintien le plus rapidement possible et après on verra bien après. A Pamiers, qui est une grosse écurie, on jouera pour nous faire plaisir, en sachant que ce sera très compliqué.

Cyril Duroueix (Ouvreur Rieumes) : On a pris le score rapidement. Argelès ne mettait pas beaucoup de mouvement, mais était fort sur des ballons portés dont un qui nous a fait reculer de 30 m. On tourne à 10-3 à la pause. On fait la différence en seconde période, grâce à un Antoine Dupont, au dessus du lot sur ce match. Il est impliqué sur les quatre essais que l’on marque. Il progresse, c’est une bonne chose pour lui, et pour le groupe. On allait à Argelès pour faire quelque chose, et on a maîtrisé le jeu globalement, avec une deuxième mi-temps donc, plus aboutie, et un banc de touche qui a beaucoup apporté aussi. Il reste du travail encore, car tout n’a pas été parfait. On va se préparer à recevoir la Salvetat qui est dans la même position que nous l’an dernier. C’est une victoire bienvenue, on a eu deux déplacements difficiles, un jeu qui a eu du mal à se mettre en place, avec des nouveaux qui prennent leurs marques, il reste encore un bonne marge de progression, ce qui est intéressant. Le contexte était particulier. Ca faisait partie des sujets évoqués dans le bus bien sûr. Ca impacte tout le monde, à sa façon. On l’était déjà, par l’absence de Baptiste Imbaud parti à Clermont pour l’enterrement de son grand-père. On a aussi joué pour lui.

argeles riuemes
Une bonne défense et un pressing haut ont permis aux Rieumois (en rouge) de contrarier les plans d’Argelès, pour finalement l’emporter assez nettement (photo club)


Résultats

Argelès Gazost 10-31 Rieumes
Gimont 24-11 FCTT
Navarrenx 12-26 Pamiers
Salvetat Plaisance 15-0 Saint-Lary

Classement

leaderboard-rugbypass-scandia

Poule 11

Castelnaudary a bousculé un peu les pronostics. Pas en gagnant, on sait les Chauriens capables de battre tout le monde, mais dans l’ampleur du score. Les avants audois ont fait mal à ceux de Tournefeuille, handicapés par quelques absents, mais qui n’explique sûrement pas tout. Voilà donc Castelnaudary qui dépasse Tournefeuille au classement. Autre pronostic bousculé, c’est la défaite bonifiée de Revel à Prades. On craignait que les rouge et noir ne se fassent cabosser par le leader invaincu, et voilà qu’ils sont allés puiser dans leur jeu, leur mental et une confiance retrouvée après la première victoire contre Quillan, une énergie insoupçonnée peut être. de bon augure pour la suite sûrement, et à confirmer lors de la réception d’Elne.

castelanudary tournfeuille
Castelnaudary a mis à mal les avants de Tournefeuille, clé de cette nette victoire audoise (photo Roc)

Réactions

Eric Mercadier (entraîneur Castelnaudary) : Certes on attendait ce match avec beaucoup impatience, mais une rencontre de rugby fusse-t-elle même très importante, reste vraiment anecdotique en rapport à cette barbarie qui s’est abattue vendredi soir sur nôtre pays. Après une minute de silence et une marseillaise émouvante, reprise en coeur par tous les joueurs, dirigeants et supporters, j’ai été très touché par les prières et les larmes de notre 2ème ligne Hamed Moussaoui. Pour le match j’ai surtout demandé aux joueurs dans le contexte actuel de prendre du plaisir et d’en donner aux gens qui les aiment et qui les supportent. Au delà de leur courage et leur volonté habituelle, les joueurs ont fait preuve d’intelligence tactique. Nous savions cette équipe athlétique et joueuse, et l’on a réussi à les prendre la où nous l’avions décidé. La victoire n’est pas seulement la victoire d’un huit de devant mais vraiment de toute une équipe. Allez  le ROC et vive la France.
Anthony Pinarello (centre Tournefeuille) : On va jouer à Castelnaudary avec quelques absents, mais ça n’explique pas tout. La marseillaise était émouvante. Bon, passé l’émotion, on perdait 16-0 au bout de 15 minutes. Ils nous ont mis des ballons portés ravageurs pendant tout le match, c’est pas très beau, mais ça gagne. Et comme en plus, on n’y a pas mis les ingrédients je trouve. Quand on a attaqué, on a marqué, mais on a eu le ballon que 4 ou 5 fois. Derrière, on n’était pas fatigué, devant les gars étaient mâchés. Castelnaudary a été meilleur que nous, devant, et a su nous prendre là où il fallait, à leur rythme, et ça a suffit. A nous de nous reprendre.
Gaël Mackowiack (3ème ligne Revel) : On a serré le jeu, on a été bons en conquête, donc ça a été moins compliqué que ce que l’on pensait. On a beaucoup bossé aux entraînements, on a haussé notre niveau d’un cran. On a failli lâcher car on a été mené rapidement. On a défendu, on a joué à fond, on se disait qu’on avait rien à perdre et on est revenus. On rate neuf points au pied, donc à la limite, on aurait presque pu l’emporter. La victoire contre Quillan nous a fait du bien mentalement. On s’appuie sur des cadres qui ont fait leur match au bon moment. Donc ce point fait du bien. On va s’appuyer sur ces deux bons matchs pour continuer à travailler aux entraînements, en attendant de rentrer quelques blessés.

Résultats
Prades 23-16 Revel
Castelnaudary 40-19 Tournefeuille

Classement

rugbypass-prenez-le

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here