Fédérale 3 : Castelnaudary mieux placé que Grenade et Pamiers

0
11052460_1596479950606024_5930686595148170218_n
Kiki Géraud remobilise ses troupes dès la fin du match. Grenade n’ira pas en victime à Levézou (photo club)

Grenade a posé un genou à terre contre le leader de sa poule, Levézou Ségala (17-30). Rien de rédhibitoire sûrement, mais les joueurs de Christophe Géraud vont devoir créer un immense exploit pour renverser la vapeur en Aveyron. Le président Daniel Bergougnou ne semblait pas défaitiste pour autant : “Il n’y a rien à redire sur cette défaite, mais oui, on continue à y croire”. Ce sera compliqué aussi pour Pamiers, qui s’est aussi incliné à domicile (8-19) face à une équipe de Peyrehorade toujours aussi complète. Néanmoins, les Ariégeois pourront se souvenir lors du match retour leurs essais avortés pour des en-avants dans l’en-but, et quelques actions qui auraient pu faire mouche. Le président Stéphan Novello est “conscient de la tâche qui nous attend, mais on va jouer notre chance à fond.”

555b3d7e49512_Peyrehoradealler21
Les Appaméens dubitatifs quant au résultat final qui ne correspond pas tout à fait au jeu et aux occasions procurées (photo SCA)
11057773_10204278729473744_5983188285619495846_n
Lendemain de victoire paisible pour Eric Mercadier. Nul doute que l’ambiance sera moins détendue avant le coup d’envoi à Gruissan ce dimanche

De son côté, Eric mercadier est un coach heureux. Castelnaudary a gagné contre Gruissan le match aller, mais avec 6 points d’avance, rien n’est acquis donc. Qu’importe, la victoire n’a pas été validé uniquement sur le pré, par un groupe conquérant, mais tout autour, avec un public retrouvé et des dirigeants ravis de voir le rugby Chaurien humé le parfum des grandes heures passées. En attendant le match retour, “Merca” est revenu pour nous sur le match et son contexte : “Tout d’abord, le score de 9-3 ne reflète pas le match. On aurait dû marquer 10 points de plus. L’arbitre nous refuse un essai, que lui seul n’a pas vu. Un autre pour un lacet sur la touche. Ajouté à un deux contre un qu’on négocie mal. C’est dommage. On ira à Gruissan pour défendre notre maigre avantage, comme des morts de faim. Les joueurs ont été formidables de détermination et de solidarité. Quel que soit le résultat de ce dimanche, le rugby Chaurien est déjà vainqueur, tant la motivation retrouvée des bénévoles, des dirigeants et des supporters est immense. C’est bien pour l’avenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here