Fédérale 3 – A 80 minutes d’une montée

0

Si Tournefeuille est venu à bout de Gruissan sur son terrain (15-14), et conserve évidemment une chance de monter en fédérale 2, on pressent un retour dans l’Aude plus que compliqué face à une formation largement outillée pour jouer à l’étage supérieur. Pendant ce temps-là, les autres représentants midi-pyrénéens encore en course ont fait plus que préserver leurs chances. Tour d’horizon…

Commençons tout d’abord par saluer la grosse perf de Beaumont de Lomagne, qui rappelons-le, est promu cette saison en fédérale 3. Les Lomagnols sont en effet allés s’imposer à Mirande (15-18), ce qui n’est pas anodin quand on sait que les Gersois avaient sorti au tour précédent le RC Montauban, programmé pour remonter. Nul doute que ce dimanche, les Bleu et Blanc ( qui jouaient en jaune et bleu dimanche dernier) auront le soutien de tout une ville, et plus encore, pour décrocher une deuxième montée successive, ce qui serait un authentique exploit. Comptons sur Frédéric Decotte et Sébastien Taupiac, les coachs tarn-et-garonnais, pour modérer l’enthousiasme général et mener leurs troupes à bon port.

beaumont
Beaumont peut exulter : sa victoire à Miélan-Mirande lui entrouvre les portes de la fédérale 2, un an tout juste après être monté en fédérale 3 ! (photo Alain Monté)

Autre victoire à l’extérieur, et pas des moindres car il n’est jamais simple de s’y imposer, celle de Rieumes, à l’ES Catalane (25-27). Le Sporting aime bien l’air catalan a priori, après avoir écarté la Côte Vermeille au tour précédent. Il reste donc 80 minutes aux hommes de Patrick Miquel et Stéphane Bohn pour valider une saison en tous points maîtrisée. Ici aussi, on peut faire confiance aux entraîneurs rieumois pour éviter l’excès de confiance. Mais on voit assez mal leurs joueurs se prendre les pieds dans le tapis si près d’une montée secrètement espérée en début de saison. Là aussi, les supporters du Sporting devraient être particulièrement nombreux pour pousser derrière leurs favoris.

rieumes (6)
Un dernier coup de collier pour Rieumes, et le club retrouvera un peu plus son lustre d’antan (photo ADSCR)

Enfin, le FCTT s’est incliné chez le tombeur de St Sulpice la Pointe, Hasparren (21-14). Mais conserve toutes ses chances de renverser une situation qui ne ne semble pas insurmontable. Au tour précédent les coéquipiers de Laurent Baluc-Rittener avaient réussi à passer plus de 30 points (32-10) contre Navarrenx, après s’être inclinés 12-9 à l’aller . Et si le niveau d’Hasparren est un niveau au dessus, on peut légitimement penser que les Toulousains ont encore les cartes en mains pour aller décrocher un ticket que le club attend depuis de nombreuses années désormais. Les hommes du président Francis Cazeneuve sont à 80 minutes de valider le travail de toute une saison, et effacer ainsi les galères de la précédente. Hugo Carriat et Mickael Coetze sauront trouver les mots pour porter leurs joueurs, car ils savent que les Basques ont des arguments de poids.

hasparren fctt
Grosse empoignade prévue ce dimanche au stade Ernest Dufer entre le FCTT et Hasparren (photo club)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here