Fédérale 2B – Villefranche-de-Lauragais, champion de France 113 ans après

0

1906-2019. 113 ans. Le FCV aura donc attendu 113 ans avant de ramener un titre sénior au village, aux dépens de l’US Montmélian. Les Savoyards, eux, titrés à quatre reprises, connaissent le goût du titre. Côté mercure, il grimpe crescendo ce dimanche, un peu coupé par le Mistral. Mais le volcan se trouve en tribune, au coeur de l’ambiance survoltée des supporters des deux camps venus pour ce match historique à Sorgues… (par Ushuaïa, photos l’Ovalie de Valou)

Image00212

L’arrivée des joueurs aux abords du stade plante le décor. Une longue haie d’honneur toute rouge acclame les Villefranchois, arrivés les premiers, dans une ferveur incroyable. Avant d’applaudir avec fair-play les Verts de la Savoie. Le coup d’envoi est donné par Villefranche, Pas de temps d’observation, sur un hors-jeu, le buteur haut-garonnais Romain Pissinis ouvre le score pour le FCV. (4’ 3-0). La mêlée savoyarde malmène son homologue en ce début de partie. Côté touche en revanche, l’ascendant est clairement lauragais. Beaucoup trop indiscipliné, le FCV offre des munitions à leurs adversaires. Après avoir manqué la mire sur sa première tentative, l’arrière montméliannais Trotta inscrit trois points (16’ 3-3). Quelques fulgurances et une nouvelle tentative manquée donnent des sueurs froides aux coachs villefranchois, mais le FCV s’appuie sur sa solide défense. Le score en restera là pour ce premier acte.

Image00147

Les esprits retrouvés, les deux formations changent de côté pour les 40 dernières minutes de leur saison. Sur un turn over proche de sa ligne d’en-but, le FCV envoie au large. L’ailier Assalit redonne intérieur pour son centre Groy qui prolonge au pied. Mais un bon retour de l’arrière Trotta empêche Villefranche de marquer. Franck Jacques, qui a bien suivi, est au grattage et offre une pénalité à 10 mètres des poteaux. Romain Pissinis prend les points (45’ 6-3). Cinq minutes plus tard, les hommes de Sicard sont pénalisés sur mêlée et Trotta remet les deux équipes à égalité (50’ 6-6). La tension s’accentue dans les deux camps, le titre reviendra à celui qui gardera la tête froide. Le pack rouge et blanc se reprend en mêlée, avec le sang frais apporté par le changement de première ligne. Dans ce duel de buteur, le numéro 10 rouge ajoute trois nouveaux points, à 40 mètres, pour porter la marque à 9-6 (60’). Puis coup de chaud sur Sorgues. Montmelian combine parfaitement derrière et Burdet reçoit le ballon sur l’aile. Il est à trois mètres de l’en-but, crochète et en sauveur, Impérial lui fait commettre un en-avant. Frayeur pour les Rouges, déception pour les Verts qui avait là une balle cruciale. Pragmatique, le FCV inscrit trois points de plus par Pissinis pour distancer de six points leurs adversaire du jour (72’ 12-6). Il enquille ensuite un drop à quatre minutes de la fin (76’ 15-6). Le bouclier se rapproche pour les hommes du duo Sicard-Saffon. Une touche et c’est fini. Christophe Montagnani, l’arbitre du jour, délivre Villefranche. Les supporters venus en très grand nombre envahissent la pelouse pour enlacer les héros du jours.

Les joueurs – Au FCV, Pissinis pour avoir inscrit tous les points, Impérial précieux en défense, Bertrand quasi-parfait en touche, Thomas pour l’engagement et Cédric Sicard pour son dernier match. A l’USM, Trotta pour le but, Burdet pour la provocation et le danger dans la défense, Haug, pour l’animation. Mention spéciale aux Ultras du FCV qui n’ont jamais cessé de donner de la voix durant cette partie.

Image00397


 

Réactions

Yann Armengaud, pilier FCV : “Je ne réalise pas encore, c’est tout frais. Match compliqué pour nous, on s’y attendait, c’était une finale. Devant, c’était très solide et derrière, ils nous ont mis pas mal en danger. Voilà un premier titre pour le club, ça fait plaisir pour le groupe et pour tous ceux qui nous ont soutenu”

Aurélien Impérial, trois-quart centre FCV : “C’était mon dernier match aujourd’hui, ça fait vraiment plaisir de finir sur un titre au village. Pour mon ami Nicolas Faure mais aussi pour Michel Billac qui nous a quitté l’année dernière.”

Nicolas Faure, président FCV : “C’est fabuleux. C’est le formation du FCV qui a gagné avec plus de 80% de joueurs formés au club sur cette finale. Ça montre bien l’efficacité de notre école de rugby et de notre Pôle Jeune. Je les félicite pour cette victoire bien méritée”.

Ludovic Saffon et Cedric Sicard, coachs FCV : « C’est très particulier, on se rend pas vraiment compte jusqu’à ce qu’on rentre au village devant cette foule ! Très heureux pour le FCV et notre très cher Président qui le mérite. Très fier de cette B Bordel, des joueurs, du staff, des bénévoles. Longue vie au FCV. »


Feuille de match

FCV 15 – 6 Montmélian (MT : 3-3)

Pour le FCV : 4 pénalités (3′, 43′, 60′, 72′) et 1 drop (75′) de Romain Pissinis

Pour l’US Montmélian : 2 pénalités (20′, 52′)

Le XV de départ du FCV : 1-Armengaud, 2-Morel, 3-Marquié, 4-Fenet, 5-Fontez (cap), 6-Rini, 7-Bertrand, 8-Thomas, 9-Fauré, 10-Pissinis, 11- Bernadet, 12-Impérial, 13-Jacques, 14-Assalit, 15-Jamme de la Goutine

Entrés en jeu : 16-Azéma, 17-Muratet, 18-Morzelle, 19-Baraness, 20-Peybernes, 21-Antony, 22-Groy

Staff : Sicard, Saffon, C.Couzinet, Dou, R.Couzinet, Diovada, Glaude et Gilabert

Le XV de départ de l’US Montmélian : 1-Scalzo, 2-Jouty, 3-Courbos, 4-Volat, 5-Lindjeck, 6-Laurent, 7-Perrin (cap), 8-Richard, 9-Haug, 10-Del Gatto, 11-Burdet, 12-Tredille, 13-Carton, 14-Bedu, 15-Trotta

Entrés en jeu : 16-Blanchard, 17-Debernardi, 18-Perrier, 19-Fustinoni, 20-Ghilardi, 21-Henaff, 22-Guirand

Staff : Verger, Civeyrac, Hophler, Olivero, Ronchu

Arbitres : Christophe Montagnani (PACA), assisté de Joachim Régis et Laurent Perrin

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here