Fédérale 2 – Saverdun, Balma et Castelnaudary, un fauteuil pour trois ?

0

A quoi tient une saison, un point, deux ou  trois ? Lors du décompte final, il est possible en tout cas que le maintien en fédérale 2 se joue à si peu dans cette poule 5. Et il ne faudra pas oublier au moment de sortir les calculettes cette 18ème journée riche en rebondissements… 


Info de dernière minute : Balma a été sanctionné de 10 points au classement pour cause de manquement au règlement (pas assez de licenciés en U16). Mais Serge Pratmarty, président du BORC nous a indiqué qu’un appel, en cours, avait ramené la sanction à deux points retranchés “seulement”. Et que la FFR n’avait pas mis à jour cette donnée et donc le classement. A suivre donc…

41171520874645
Saverdun a bataillé ferme pour venir à bout du FCTT, mais ces quatre points sont importants (photo UAS Max Bousquié)

Car le redressement opéré par la lanterne rouge, Balma, se confirme. Décroché, et quasiment condamné fin novembre avec une première victoire après 8 journées seulement (46-29 contre Saverdun, l’autre équipe en difficulté du moment). Depuis, les Balmanais ont ramené un bonus défensif de Pamiers, gagné contre le FCTT, concédé une défaite bonifiée contre Villefranche de Lauragais, le leader, et glanée deux succès importants à la maison contre l’ES Catalane, mais surtout contre l’ogre Leucatois le week-end précédent. Autant dire que Castelnaudary était prévenu avant de recevoir ceux chez qui ils s’étaient imposés 13-17 le 5 novembre dernier.

Et le ROC prenait le jeu et le score à son compte, pour mener 14-3 rapidement. Mais à force de déjouer, Balma est revenu dans la partie, avec un essai de Sanda juste avant les citrons (14-10), et un autre à la reprise, qui permettait aux haut-garonnais de passer devant (14-15). Et les espoirs balmanais grandissaient à mesure que le chronomètre défilait son temps. A cinq minutes de la fin, Batigne redonnait bien l’avantage aux Chauriens (17-15), mais à une minute du gong, Vernezoul se voyait offir la pénalité de la gagne et de l’exploit. Il ne ratait pas la cible et Balma réussissait le coup du week-end. Car cette première victoire à l’extérieur resserre le jeu en bas de classement. Balma reste certes dernier, mais ne compte plus que 13 points sur sa victime du jour. Et avec 3 réceptions sur les 5 derniers matchs, dont un duel face à Saverdun, tout reste encore ouvert.

L’UAS a donc été plus que bien inspiré de prendre quatre points contre le FCTT dimanche dernier. 26-23 dans la douleur mais dans ce genre de situation, on ne retient que la victoire, ce que Eric Mercadier, arrivé en pompier de service fin 2017, concédait bien volontiers :  “Gagner était une obligation, bien au delà du classement ou du maintien, mais pour valider le travail de tout un groupe de joueurs et de dirigeants qui dans l’adversité font preuve d’une solidarité, d’une écoute, et de l’envie de ne pas mourir qui est admirable.
Notre première mi-temps fût poussive mais la deuxième plus proche de ce que l’on demande et attend des joueurs. La rentrée de Sébastien Descons à 20 mn de la fin fût déterminante, il a mis de la vitesse dans notre jeu et tout le groupe s’est hissé à son niveau. Maintenant pour la suite et comme dit le proverbe, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir.

Un espoir qui sera mis à rude épreuve le 25 mars prochain en Ariège, car ce Saverdun-Balma vaudra très cher. Surtout si Castelnaudary continue à piétiner. Et les réceptions de Villefranche et Leucate, les cadors de cette poule, ainsi que les déplacements à Mazamet, Prades, et Pamiers, ne sont pas de nature à rassurer les rouge et blanc. Vous avez dit suspense ?

U.A.S F.C.T.T 076 (Copier)
Qui sera à l’heure H pour le maintien ? (photo Max Bousquié)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here