Fédérale 2 – Saint-Sulpice et Balma régalent

0

C’était un autre derby du 31 que les nombreux spectateurs venaient voir, mais pas seulement. Saint-Sulpice, leader invaincu et terreur de la poule 5 avec 7 victoires consécutives se déplaçait à Balma, qui espérait bien faire un coup. Il y avait foule, et des arguments à faire valoir. la météo était de la partie, tous les ingrédients étaient donc réunis pour assister à une belle rencontre. On ne pensait pas que ce serait autant le cas (par beud Spencer)

Balma USSS (24)
De la première à la dernière minute, des initiatives et des beaux mouvements (photos USSS)

Il ne fallait surtout pas arriver en retard au stade. Dès le coup d’envoi, donné par les locaux, le cuir était bien attrapé par les avants visiteurs qui lançaient la première attaque. Une offensive de grande envergure qui voit pas moins de onze joueurs toucher le ballon pour un essai de Beilles.  Boyer transforme, le ton est donné. Saint-Sulpice n’est pas venu faire de la figuration. Les Balmanais repartent de l’avant, le jeu est très équilibré avec un gros combat devant.  Balma obtient une pénalité suite à un hors jeu, Cassas prend sa chance mais son tir est trop court malgré le vent dans le dos. Le ballon tombe un mètre avant la ligne, les visiteurs un peu passifs sur ce coup, ne voient pas Delpech surgir. Le centre balmanais récupère l’offrande imprévue, et aplatit dans l’en but. Cassas transforme 7-7, on joue  à peine depuis 3 minutes. Dans la continuité, Balma pour avoir plongé dans un ruck, offre à Boyer l’occasion de reprendre l’avantage (7-10). Balma, très efficace dans les ballons portés, fait  souffrir son adversaire. C’est d’ailleurs suite à bon enchaînement du huit de devant, que Cassas va inscrire un essai en bout de ligne transformé par lui même 14-10. On joue depuis 8 minutes ! Le combat est rude devant, il n’y a pas de répit, le rythme du match est très élevé pour un match de fédérale 2, ponctué logiquement par quelques fautes. Des petites, et d’autres plus grossières, l’arbitre est là pour sanctionner comme il se doit les coupables. Boyer profite d’une faute au sol pour ramener les siens à 14-13 (11ème). Le message est bien passé, ses camarades de jeu pourront compter sur lui. Ce même Boyer décide de prendre la touche alors que ses entraîneurs lui faisaient signe de prendre les trois points. Le ballon est bien capté par les avants, un groupé pénétrant s’enclenche, jusque dans l’en but, essai collectif non transformé 14-18 ! Le chassé croisé continu, les locaux reviennent dans le camp adverse. 19′ pénalité pour Cassas qui paasse (17-18). 20′ pénalité pour Boyer qui  rate la cible. Nous assistons à une rencontre prenante, équilibrée, et jouée dans une grande correction. Roquebert, le monsieur plus de l’USSS, entre en scène et passe deux pénalités, aux 30ème et 37ème (17-24). Cassas lui répond juste avant la mi-temps (20-24) suite à une grosse faute de l’ouveur de la Lèze. L’arbitre commettra sa seule erreur du match en adressant le carton blanc au talonneur. Mi-temps, tout le monde peut aller récupérer de ces 40 premières minutes haletantes.

Un match de niveau supérieur !

Reprise. Le match repart sur le même rythme 1′ pénalité pour les visiteurs suite à un hors jeu, Roquebert ne convertit pas une pénalité déviée par le vent Saint-Sulpice domine légèrement, et Boyer claque un drop (20-27). Les premiers changements s’opèrent, les avants balmanais font le job. Cassas valide par trois points (23-27, 46ème). Mais Roquebert lui répond après un talonnage à la main (23-30). Balma ne lâche rien, et fait douter le leader invaincu. Sur une attaque en première main, Perez file à l’essai. Cassas transforme, 30-30 à la 55ème ! Boero laisse en plus ses copains à 14 contre 15 sur un carton blanc. Mais les avants de l’USSS, sûrement piqués dans leur orgueuil, réagissent et mettent le bleu de chauffe. Suite à un maul écroulé illicitement, Boyer redonne l’avantage aux vert et rouge (en noir pour l’occasion; 30-33, 64ème). Roquebert va l’imiter, après une pénalité monstrueuse de plus de 60 mètres, dont il a le secret (30-36).Balma est dans les cordes, mais donne tout pour revenir, mais Arroyo reçoit un carton blanc. Double sanction puisque Boyer passe trois points de plus dans un fauteuil (30-39). A dix minutes du terme, Cesses ramènera quand même les locaux dans le bonus défensif, bien mérité. 33-39, fin d’un match de rugby comme on aimerait en voir plus souvent, même au plus haut niveau. Spectacle, correction, et un trio arbitral cohérent, merci messieurs ! 

Balma USSS (51)
Fin du match. Les acteurs de cette très belle rencontre se serrent la main et se donnent rendez-vous pour un match retour qui vaudra le détour

Réactions

Eric Lacroix (entraîneur Balma) : Il y a eu de bonnes intentions, mais Saint-Sulpice a été supérieur dans la maîtrise, ils ont du métier. On est revenus à 30-30, mais on commet des fautes, pas eux.

Jocelyn Authier (entraineur St Sulpice): on a su marquer quand il le fallait, on avait en face une très bonne équipe de Balma qui est revenue au score. On n’a rien lâché, et on se battra ainsi jusqu’au bout. 

Yohan Meneghel (capitaine St Sulpice): on peut dire que c’est un match référence, c’est compliqué de descendre de fédérale 1 et de rebondir comme on le fait, maintenant rien n’est fait il faut rester impliqués ainsi.

Adrien Foucras (capitaine Balma): Il faut féliciter Saint-Sulpice, qui a mis tous les ingrédients pour gagner. Nous avons fait le maximum, avec beaucoup d’implication, mais cela n’a pas suffit. 

Balma USSS (43)
Roquebert a encore justifié son statut de monsieur plus de l’USSS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here