Fédérale 2 – Rieumes, une victoire “Lourdes” de conséquence

0

En ouverture de championnat de fédérale 2, Rieumes était resté à la maison pour raisons sanitaires, avant de prendre l’eau à Layrac (53-17). Pendant ce temps, Lourdes battu à Coarraze-Nay (25-12) avait été surpris chez lui par un fringant promu, Beaumont de Lomagne (12-15). Autant dire que la victoire était plus que souhaitable pour les deux camps. Les protocoles covid-19, contraignants, ont alourdi un peu plus une atmosphère déjà pesante (Une tente à défaut de vestiaires, pour chaque équipe, et pas de douches évidemment). Le vent s’était invité, le froid aussi. Bref, comme une impression, déjà, d’un match qui comptait double… (résumé et photos par GR Vin) 

Bourgeois le buteur visiteur ouvre le score à la 2ème minute. Galy ne peut lui répondre, sa pénalité fuyant les barres trois minutes plus tard. C’était la première… et seule occasion pour les Rieumois de scorer dans ce début de match. Lourdes bien emmené par son capitaine Bourgeois, avec Rixens à l’animation, occupe copieusement le camp de Rieumes, certes contre le vent. Et c’est le vent du boulet qui envoie Bleys (plaquage, 11ème) et Iriart (coup de tête, 14ème) se reposer dix minutes sur carton jaune.

Abat s'est beaucoup montré
Abat s’est beaucoup montré
Rixens en bon animateur
Rixens en bon animateur

La domination mal maîtrisée des visiteurs est à l’image de trois pénal touches successives mal négociées. Suchaud se distinguant déjà dans l’alignement local, pour contrer deux lancers adverses. Une pénalité de Bourgeois frôle les perches. Partie remise pour des Lourdais qui appuient encore sur l’accélérateur. Rixens après un travail au près, alerte Bourgeois qui allonge, Daléas fait la différence et c’est Nogue qui marque en coin un très bel essai parfaitement construit. Bourgeois ajoute la transformation (0-10). Jusqu’à la pause, c’est une grosse domination du FCL, mais la défense de Rieumes, souvent mise à mal, fait bonne garde. En touche, le festival Suchaud assure à lui seul les munitions et les contres qui permettent de rester dans le match. 

A la pause, personne n’est vraiment serein, les talanquères bien garnies, mais à distance, chuchotent. “Ça ne va pas être simple, on va passer à la trappe, l’arbitre fait n’importe quoi”, “On va jouer avec le vent ça va aller mieux pour les plus optimistes”. A défaut de faire trembler les murs de vestiaires interdits d’accès, Stéphane Bohn réunit ses troupes au centre du terrain pour rameuter tout son monde. Il faut croire que le technicien a su trouver les bons mots. 

Essai de Marcet
Essai de Marcet !

Une reprise tambour battant… et un final haletant

Les Lourdais sont bousculés, et parent au plus pressé, mais font des fautes. Galy ouvre le compteur des Bleus. Jaubert, expert dans l’art d’accélérer le jeu, se multiplie et c’est Dupont qui touche un bon ballon dans les 40m sur son aile, bat trois défenseurs et.. met un pied en touche qui l’empêche de conclure. Partie remise un peu plus tard sur une pénal touche bien maîtrisée, Marcet termine le travail sous les poteaux, Galy transforme. 10-10, le vent n’as pas changé de sens, mais il vient de tourner quand même. Rieumes prend le match à son compte et impose un gros rythme avec une belle alternance dans le jeu. Lourdes est contraint à défendre, encore et encore. Galy rate une pénalité lointaine mais l’emprise est telle que le match semble ne pas pouvoir échapper au Sporting. Confirmation à la 55ème minute, avec un mouvement d’envergure, terminé victorieusement par le capitaine Delahaye (15-10).

Il n'a manqué que quelques centimètres à Jaubert pour le break
Il n’a manqué que quelques centimètres à Jaubert pour faire le break

Les Bleu et Blanc cherchent bien à enfoncer le clou pour se mettre à l’abri mais Galy ne peut convertir une pénalité qui aurait permis de faire le break. Dans cette incertitude? ce sont les Lourdais qui sortent petit à petit la tête de l’eau et viennent menacer à nouveau l’embut adverse. Il faut encore la vista de Suchaud pour confisquer dans l’alignement deux ballons importants. Bourgeois des 40m en coin, trouve le poteau. Cela ne décourage en rien ses partenaires qui font le siège dans les dix mètres rieumois, ils pilonnent la défense et au bout du bout écartent un ballon, l’essai semble imparable avec un surnombre… mais la dernière passe est mal assurée et le ballon tombe à un petit mètre de la terre promise. L’arbitre siffle la fin du match sur cette dernière action qui aurait pu tout changer

La détresse des frères Monplaisi
La détresse des frères Monplaisi à la fin du match et de cette incroyable occasion d’essai

Rieumes mérite néanmoins sa victoire pour son engagement, son investissement et sa capacité à se sublimer dans les moments cruciaux. L’équipe a du caractère, indéniablement, tant mieux car il lui en faudra dans cette poule relevée et ce championnat chaotique. 

Lourdes a montré de bonnes choses aussi, mais il lui manque cette confiance égarée lors d’une saison dernière catastrophique, sauvée par la pandémie. Mais les stigmates sont perceptibles et s’accrochent toujours à ce maillot si prestigieux. Gageons que joueurs et dirigeants trouveront rapidement les solutions pour retrouver enfin le chemin de la victoire. Car après trois défaites de rang, le spectre d’une descente va vite planer à nouveau au dessus des têtes pyrénéennes.  

Les Joueurs:  Au SCR l’homme du match est sans contexte Suchaud, qui a survolé les débats dans les airs mais aussi dans le jeu avec la maîtrise qu’on lui connait. Avec lui, Jaubert accélérateur et animateur hors pair. Dupont, qui sur de rares ballons, a montré qu’il est toujours l’arme fatale. La première ligne a fait le job. Delahaye à l’arrière amène un plus dans le jeu. 

Suchaud dans l'avancée
Suchaud dans l’avancée

Au FCL: La charnière Rixens (ex TPR) Bourgeois (passé par Périgueux) a montré qu’elle maîtrisait son sujet. Le 8 Abat (ex TPR) a été précieux autour de la mêlée et dans le jeu, il a toujours fait avancer. Hebda apporte son physique. Nogue s’est multiplié. Derrière au fond du terrain les frères Monplaisi apportent vitesse et incertitude.  


Les réactions: 

Stéphane Bohn, entraîneur SC Rieumois :  C’est bien d’avoir gagné, on va pouvoir travailler plus sereinement avec des garçons plus enthousiastes. La défaite à Layrac nous avait fait mal à la tête, mais là il faut noter que passer de 0-10 à 15-10 est en tout point remarquable. Gagner est le deuxième point très important donc. Dès qu’on produit du jeu, on est efficace mais on ne le fait pas toujours à propos, donc on doit mieux gérer nos choix. On ne sait pas ralentir le jeu, garder le ballon quand il faut, et on balance derrière. Ceci dit, c’est notre deuxième match, Lourdes en est à son sixième, donc il faut aussi en tenir compte, car c’est une grosse différence. L’équipe a du moral et des valeurs, c’est le ciment pour avancer et ça, ça me plait. Je ne peux pas dire que je suis inquiet ou rassuré mais ce que j’ai vu en termes de courage et d’abnégation me permet de dire qu’on peut voir de belles choses. 

Stéphane Bohn
Stéphane Bohn

Serge Candau manageur FCL : Beaucoup de regrets, mais ils ne volent pas le match. Après une bonne mi-temps, on ne fait pas celle que l’on avait prévue. On le paye, vent ou pas vent, on a fait trop de fautes. Sur le jeu au sol, ils ont été plus performants que nous, on était moins présents. Là-dessus, la conquête est trop défaillante. On n’a pas eu les ballons qui nous auraient permis de mieux poser notre jeu. On fait un bon porté sur la première touche mais apprès on n’a pas trouvé les solutions. Au finale, on prend un point, c’est déjà ça, mais on ne peut pas se satisfaire de matchs comme celui-là… qu’on aurait dû gagner. On connait la valeur de Rieumes qui est un beau club avec une belle équipe, donc on savait à quoi s’attendre. On ne marque pas assez en première mi-temps et après on ne respecte pas notre plan de jeu, voilà c’est comme ça. Si on gagne à la fin je ne pense pas qu’on vole le match. 

Serge Candau
Serge Candau

Paul Delahaye, capitaine SCR :  C’est passé, donc c’est l’essentiel. Ce qui est dommage c’est qu’on a eu plusieurs fois l’opportunité de faire le break, mais on n’a pas su concrétiser. Si on avait pu les mettre à 8 points on aurait pu dérouler derrière, mais on n’a pas réussi. A la fin, on se met le feu et si on perd, il n’y a rien à dire c’est pareil. Maintenant avec les 4 points c’est bien mieux pour travailler, c’est une grosse satisfaction, on est très content. 

Anthony Bourgeois capitaine FCL : On fait une bonne première mi-temps, on ne fait pas trop de fautes, et on n’est pas en difficulté. On se dit  à la pausequ’il ne faut pas faire de fautes et au bout de 12mn de jeu on prend 2 cartons, on fait cinq six fautes d’affilée et on les remet dans le match. A la fin, on a une occasion d’essai… mais bon c’est à la fin, avec la fatigue, la lucidité, le stress, on loupe une passe. Tant qu’on fera autant de fautes on ne pourra pas inverser la tendance. Quand on tient le ballon, on met les équipes en difficulté mais aujourd’hui on a été sevrés de ballons. D’habitude, on a une bonne conquête et cette fois, ça n’a pas marché. La discipline est notre bête noire quand on aura réglé ce problème, on gagnera.   

Antoine Dupont ailier SCR: C’était notre premier match à la maison donc c’était assez compliqué car on avait la pression. Il fallait gagner absolument c’est fait donc ce n’est pas si mal. On s’est fait très peur les 10 dernières minutes on s’est arc-boutés pour défendre et on s’en sort bien. Nos avants ont fait un gros match, on peut les féliciter, et les remercier, on est bien soulagés.  


Feuille de match

RIEUMES – LOURDES 15-10  (Mi-temps: 0-10)

Spectateurs: 500 environ  – Arbitre: Alberic Lascou (AF1) 

Vainqueurs: 2E Marcet (45) Delahaye (55) 1T(45) Galy 1P (41) Galy
Cartons jaunes: Bleys (11) Iriart(14)  Llorens (78) 

Vaincus: 1E Nogue (30)  1T 1P (2) Bourgeois
Cartons Jaunes: Bordenave (52) 

Carton blanc: Hebda (42) 

Rieumes: Delahaye, GraoutDandrau, Ferre, Dupont, (o)Galy, (m) Jaubert, Suchaud, Horn, Andre,BlaysLlorensIriartMarcet, Bedel 

Sur le banc: SoubrieMauvaka, Bourdet, Marcenac, Martina, Gouguet, Pinarello 

Lourdes: Monplaisi P, Giles, Daleas,VilleneuveMonplaisi M., (o^Bourgeois, (m) Rixens, Abat,  NogueSeguretCandauHebda, Jordan PedutoLoncan, Carillo 

Sur le banc: Bordenave, Gallard, Piccioli, BadieCoine, Vaquero, Pouey 

Réserves : Rieumes 26 Lourdes 23 

Raffut de Ferré sur Villeneuve
Raffut de Ferré sur Villeneuve
Suchaud en bon papa
Suchaud en bon papa
Marcet ou tous les moyens sont bons..
Marcet, tous les moyens sont bons..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here