Fédérale 2 – Rieumes se réveille et éteint Beaumont-de-Lomagne

0

Match des extrêmes entre Beaumont de Lomagne (2ème, 21pts) et Rieumes (avant dernier avec 9 points). La lecture froide du classement offrait le statut de favori aux visiteurs. Le Stade Beaumontois a reçu 4 fois (pour autant de victoires), pour deux déplacements, soldés par une victoire chez un mal classé (Pont Long) et une défaite bonifiée, à Layrac. Rieumes était au pied d’une montagne donc. Surtout que pour ses trois premières réceptions, le bilan est assez moyen : défaite d’entrée contre Villefranche, victoire étriquée contre Balma (25-23) et match nul contre la lanterne rouge Morlaas (23-23). Les trois défaites en déplacement à Coarraze Nay (11-26) à Miélan Mirande Rabastens (20-24) et à Layrac (38-43) n’ont rien arrangé au classement des Bleu et Blanc. Mais ce dernier déplacement en terre lot-et-garonnaise, a laissé entrevoir du mieux dans le jeu du Sporting. La préparation d’avant saison n’avait pas été bonne, avec un meilleur moteur sous le capot, le SCR serait-il en train de se réveiller ? La réponse était attendue contre un visiteur bien décidé à conforter sa seconde place… (résumé et photos par GR Vin)

Le match démarre sur un faux rythme, et les visiteurs sans être très dangereux, profitent des fautes adverses. Pebay après un premier échec, règle la mire et fait mouche deux fois (0-6). Pour lui répondre il faut un exploit personnel de Lafforgue, qui joue très vite une pénalité à la main aux 30m : d’une superbe feinte de passe, il élimine le dernier défenseur et va à dame. Rieumes prend le score (7-6) pour le reperdre sur le renvoi avec une obstruction à la réception de Suchaud. Pebay remet trois points dans l’escarcelle beaumontoise (7-9). Galy lui répondra rapidement (10-9). Il y a de l’engagement et des intentions, mais la qualité du jeu est altéré par de nombreuses fautes. Conduché décide alors de se signaler : sur un ballon récupéré aux 30m, le centre rieumois met les cannes, et personne ne pourra l’empêcher de terminer dans l’en-but. Galy transforme (17-9). On pense que le break est fait, d’autant que Rieumes joue mieux, avec des avants qui pèsent sur les débats. Pourtant, sur un dégagement au pied mal délivré, c’est l’ailier visiteur Blat qui récupère, joue le « un contre deux » au pied, son par-dessus est bien dosé, le rebond lui est favorable : essai ! Avec la transformation les Beaumontois reviennent au score (17-16). La fin de cette première mi-temps se joue sur des pénalités, Galy par deux fois et Pebay une fois font évoluer le score pour tourner à 23-19.

Personne ne reprendra Conduché
Conduché a trouvé la faille dans la défense beaumontoise, personne ne le reprendra avant la terre promise

L’accélération de Rieumes au retour des vestiaires…

A croire que le staff a trouvé les bons mots, car dès la reprise, Rieumes monopolise le ballon, joue beaucoup et Monsieur Conduché décide de faire gagner son équipe. Ballon sous le bras, en position d’ailier dans ses 40m, il mystifie toute la défense adverse pour un essai synonyme de révolte. Galy transforme (30-19). On assiste à un récital de jeu ouvert, bien préparé par des avants conquérants à l’image d’un Llorens ou d’un Suchaud à la pointe du combat. Les munitions sont bien utilisées par une ligne de trois quarts qui n’avait pas encore été à pareille fête cette année. Sur un renversement de jeu, Dupont intercalé passe la ligne pour un nouvel essai (35-19). Beaumont essaye bien de remonter quelques ballons, mais se heurte à une grosse défense, et commet des fautes. Galy rajoute trois points en passant (38-19) et se retrouve même en bord de touche pour un dribbling bien négocié qu’il récupère pour marquer en coin (43-19). Une attaque grand large voit le véloce ailier Ranza, bonifier ce ballon pour un essai plein de détermination. 48-19, score final !

Motheau attend le soutien
Motheau semble bien seul, mais le soutien arrive

Rieumes et ses supporters peuvent légitimement éclater de joie. Cette victoire bonifiée fait du bien au moral et au classement, en recollant au dernier wagon. De quoi défier plus sereinement ce samedi le voisin et solide leader, l’Isle Jourdain. Beaumont bien qu’assommé après cette seconde période à sens unique, devra reprendre ses esprits rapidement. Villefranche-de-Lauragais, prochain adversaire, voudra aussi se remettre la tête à l’endroit, après être passé au travers à la maison contre Layrac (18-39).

Les joueurs : Au SCR LLorens Faure Motheau Suchaud Lafforgue Conduché Pinarello ont vraiment formé un axe très solide dans un groupe exemplaire et compétitif. Au SBLR : Helligon, Forlani, Pebay et Rachou ont fait pour le mieux.

Clément Ranza
Clément Ranza, auteur du dernier essai, était bien protégé

Les réactions 

Jocelyn Authier, co-entraîneur SC Rieumois : Très heureux. Toutes les valeurs du rugby sont ressorties aujourd’hui. On a retrouvé le vrai visage de Rieumes. On s’est promis des choses toute la semaine face à un second qui est quand même une belle équipe, et on a tenu. Très fort en défense, on marque aussi six essais, ça prouve que l’on a des qualités. Très fier de mes gars, ça fait vraiment du bien. On a aussi rentré tous les blessés, ça aide. Il nous fallait ce match référence, les gars sont sérieux aux entrainements. Le groupe vit bien et ce qu’ils ont accompli me remplit de joie. On a vu un très bon match de rugby avec deux belles équipes.

Jocelyn Authier pour en pleurer de joie
Jocelyn Authier heureux à en pleurer de joie

Frédéric Decotte, co-entraîneur Beaumont : On a pris une grosse claque. Sur la première mi-temps on est encore dans la course et après on n’existe plus. Le rugby reste le rugby, si on n’y met pas ce qu’il faut, ce n’est pas possible de gagner. Ce qui me dérange ce n’est pas le jeu, c’est notre comportement. On a failli dans les valeurs du rugby et ce n’est pas acceptable. Contre cette équipe de Rieumes, on savait qu’il fallait être bon sur le premier rideau défensif. Rien n’a souri, mais on n’a pas fait ce qu’il fallait pour renverser les choses. C’est sûr qu’on n’a pas joué à notre niveau mais on est surtout tombé sur une équipe bien mieux dans le combat et dans les vraies valeurs. On prend 50 points, ils méritent donc amplement leur victoire. On va se tourner vers les prochaines échéances et se remobiliser.

Fredéric Decotte
Le staff beaumontois incrédule à la vue d’une seconde période complètement ratée

Alexis Pebay, demi de mêlée Beaumont : Je pense qu’on s’est mentis à nous-même. On fait une entame de match plus que moyenne, mais on arrive à scorer sans toucher le ballon. On profite de leurs erreurs. Le coaching n’a rien apporté en seconde mi-temps, et on a pris une leçon de rugby, d’engagement, de combat, tout ce que l’on n’a pas été capable de mettre. On est passé à travers, il faut s’y remettre dès mercredi à l’entrainement, pour recevoir Villefranche comme il se doit.

Joris LLorens, capitaine Rieumes : On confirme ce que l’on a fait à Layrac, avec un bel état d’esprit, on a mis les choses au clair. On va relancer notre saison et la faire démarrer sur de bonnes bases. On a confirmé, mais il nous reste à faire quelque chose à L’Isle Jourdain. On a bien rivalisé avec une bonne équipe et un bon buteur. On a su s’imposer en jouant. A nous de persévérer.

Elian Conduché, centre Rieumes : Grosse satisfaction, car à Layrac on avait vu que sur l’engagement on était pas mal. Là, c’est une confirmation, on se retrouve bien. C’est notre match référence depuis le début de saison. Avec Pinarello repositionné à son vrai poste de centre on peut fêter son anniversaire de la plus belle des manières. On a fait ce qu’il fallait, maintenant c’est focus sur l’Isle Jourdain pour faire un gros match, et savoir où on en est vraiment.

Conduché parti pour marquer
Conduché, flashé à 35km/h sur son essai ! 

Feuille de match

Rieumes- Beaumont 48-19 (Mi-temps : 23-19)
Arbitre : M. Grellety  Sébastion (NA) – Spectateurs : 800 environ

Vainqueurs : 6 E Lafforgue (23), Conduché (30-42) Dupont (53) Galy (63) Ranza (79) 3T Galy( 23-30-42) 4P Galy (25-35-38-59)
Carton blanc : Lannes (12)

Vaincus : 1 E Blat (31) 1T 4P Pebay (12-15-24-40)
Carton blanc : Forlani (59)

Rieumes :  Dupont, Ranza, Pinarello, Conduché, Lannes, (o) Galy, (m) Lafforgue, Suchaud, Motheau, Desmettre, Faure, Rabaj, Aka, Llorens, De Castro Sur le banc : Fort, Bouilhac, Eychenne, Raffin, Peres, Ferre, Jaubert
Entraîneurs : Jocelyn Authier, Olivier Carbonneau

Beaumont : Naitagotago, Broch, Prado, Rachou, Blat, (o) Dancona, (m) Pebay, Forlani, Banzato, Ducasse, Terrail, Bonis, Manet, Heligon, Gayet – Sur le banc : Baron, Boussignac, Falga, Zan, Bosque, Butto, Delpont
Entraineurs : Frederic Decotte, Nicolas Crubile.

Réserves: Rieumes- Beaumont : 25-42

Pebay pour Forlani deux hommes forts
Pebay pour Forlani, deux des hommes forts de Beaumont
Lafforgue à dame
Lafforgue, auteur du premier essai
Galy pour son essai
Galy aussi y est allé de son essai
Conduché difficile à arrêter
Conduché toujours aussi difficile à arrêter, a mis son équipe sur les bons rails
Toute la jie des vainqueurs
Une victoire fêtée comme il se doit

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here