Fédérale 2 – Mazamet dépasse Villefranche-de-Lauragais

0

Drôle d’idée que de faire disputer un derby entre les deux premiers de la poule un samedi en fin d’après-midi…en même temps qu’une rencontre du XV de France. Le trésorier a sûrement regretté cette décision, mais les supporters inconditionnels des deux équipes se sont tout de même déplacés. Dommage, malgré tout, une telle affiche aurait mérité de remplir plus massivement les travées de la Chevalière (résumé et photos par Fidel ÔpHost)

VILLEFRANCHE MAZAMET 1
Des initiatives et de l’envie, malgré des conditions de jeu qui ne s’y prêtaient pas

L’après-midi a bien débuté avec une très agréable rencontre de Fédérale B. Comme pour les équipiers premiers, cette rencontre opposait deux équipes du haut du tableau et si Villefranche eut la main mise sur la première période, c’est Mazamet qui l’emportera au final sur le score de 26 à 21.

Comme pour faire honneur aux prévisions météorologiques de son président Laurent Cabrol, une dépression d’est en ouest a fait son apparition sur le mazamétain au coup d’envoi de la rencontre. Cette pluie donnait un certain avantage aux puissants avants tarnais qui imposaient un défi physique à l’adversaire. Mais qui malheureusement n’avantageait pas les pauvres trois quarts qui laissèrent échapper les rares ballons qu’ils auraient pu exploiter. Dans ce rude combat, une petite éclaircie à la 13ème minute, après un ballon rapidement écarté sur les ailes, Mazamet filait à l’essai mais commettait l’irréparable sur la dernière passe avec un en avant. Ce n’est qu’après plus d’un quart de jeu, que le buteur lauraguais allait avoir la première opportunité d’ouvrir la marque sur la première incursion dans le camp adverse. La pénalité de près de 45 mètres trouvait cependant le poteau et permettait aux locaux de repartir de l’avant.

Villefranche subissait, pliait, mais ne rompait pas. Mazamet se sentait visiblement fort, et préférait sur des occasions réalisables, taper en touche. A la 30ème minute, après un nouveau groupé pénétrant, Garric s’extirpait et passait en revue la défense pour plonger dans l’en-but. Le public exultait mais l’arbitre ne le voyait pas du même œil puisqu’il considérait que le demi de mêlée tarnais avait commis un en avant dans l’en-but. Cinq minutes plus tard, sur un nouveau groupé pénétrant, les avants mazamétains eurent le renfort de Jules Marteau marquait. Essai validé et transformé malgré la difficulté, par Urios (7-0). Juste avant la pause, Villefranche a une occasion de revenir au score sur pénalité. Bugeat ne rate pas le cadre et laissait son équipe sur un score somme toute très flatteur (7-3).

Alors que la pluie s’était calmée, Villefranche à nouveau en égalité numérique, revenait avec de meilleures intentions et essayait de mettre en place un jeu plus productif. Ce qui permettait à la défense locale de se mettre en évidence. Premier tournant de la rencontre à la 48ème minute. Après une chandelle, un défenseur mazamétain commettait un en-avant qui, récupéré par Villefranche, aurait pu constituer une occasion d’essai. L’arbitre ne laissa pas l’avantage et ordonna une mêlée sur laquelle finalement Villefranche se faisait pénaliser. Urios ne laissait pas passer l’occasion et donnait un peu d’air aux siens (10-3). Si les débats dans leur ensemble furent virils mais très corrects, c’est du côté des bancs de touche que les esprits s’échauffaient quelque peu aux yeux du représentant fédéral et de l’arbitre. Résultat : Un carton jaune de part et d’autre, et comme le veut le règlement, une rencontre qui se poursuivra durant dix minutes à 14 contre 14. Cette décision eut pour conséquence de réveiller les ardeurs du public à l’encontre du réferee, mais ne permettait pas pour autant d’avoir un jeu plus aéré. Villefranche dominait désormais, tant territorialement que dans le jeu, mais la défense de Mazamet s’avérait efficace jusque dans les arrêts de jeux.

MAZAMET 1
A tour de rôle, les défenses se sont distinguées

Second et dernier tournant de la rencontre ; nous jouons les arrêts de jeu et Villefranche allait enfin trouver la faille dans cette défense de fer. Allasset s’échappe sur l’aile, s’en va dans l’en-but et essaye de trouver la meilleure position pour permettre à l’artilleur de service Bugeat, de ramener ce match nul qui aurait été somme toute très équitable dans ce duel au sommet. Les supporters villefranchois exultent, mais à leur grand désarroi, Allasset rate la cible et permet à Mazamet de l’emporter d’une courte tête. (10-8). Une rencontre qui aura tenue toutes ses promesses au niveau de l’envie et de la détermination, et qui comme souvent (toujours ?) s’est jouée sur des détails. Bravo aux deux équipes pour le spectacle fourni qui, si du point du vue technique ne fut pas une franche réussite, restera au niveau de l’engagement, de la volonté et de l’envie digne de la Fédérale 1, à laquelle elles pourraient être conviées la saison prochaine.


Les réactions

David Alliès, entraineur de Mazamet : “La trop lourde défaite de la rencontre Aller nous avait laissé un goût amer et notre équipe avait à coeur d’effacer cette déconvenue. Aujourd’hui, c’est une belle victoire que j’attribue grandement à la fierté qu’ont témoigné nos joueurs sur le terrain. Dans la conquête et grâce au remarquable travail de notre ligne d’avant, nous avons pu l’emporter face à une équipe de Villefranche qu’il n’est jamais facile de manoeuvrer. Nous pouvons désormais préparer beaucoup plus sereinement les phases finales avec un classement qui devrait nous être favorable. Cette victoire ne doit pas l’aboutissement de la phase qualificative, il faut continuer sur notre lancée pour aller le plus loin possible dans la compétition.”

Ludovic Garric, demi de mélée de Mazamet : “Avec pour enjeu une première place dans la poule, cette rencontre n’a certes pas tenu ses promesses dans le jeu offensif, mais grâce à l’engagement et l’envie que nous y avons mis, nous avons réussi à l’emporter. Dommage que sur les rares opportunités que nous avons eu, nos trois-quarts se sont vus refuser deux essais pour de légers en-avant, mais ne boudons pas notre plaisir, nous nous satisfaisons amplement de cette victoire. Dans le combat et dans l’esprit, les phases finales ont débuté aujourd’hui et nous sommes sur de bonnes voies pour les aborder.”

Stéphane Melliès, co-entraîneur de Villefranche de Lauragais : “Dans ce genre de rencontre, quand tu commets tellement de fautes, tu ne peux pas exister et l’issue ne peut t’être favorable. L’arbitre a été critiqué par nos supporters… mais si nous avons été si souvent sanctionné, c’est que les fautes devaient bien exister et il ne faut pas rejeter la faute sur l’arbitrage, nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous même. Au vu de la seconde période, nous méritions mieux que ce bonus défensif, mais mes joueurs doivent être félicité pour la débauche d’énergie et pour l’engagement défensif dont ils ont fait preuve durant toute la partie.”

Valentin Coustel, pilier de Villefranche de Lauragais : “S’imposer en terre mazametaine n’a jamais été simple et aujourd’hui encore nous en faisons la triste expérience. Au vue de l’engagement mis durant toute la partie et de la seconde mi-temps où nous avons dominé notre adversaire, nous méritions de ramener les points du match nul. Une rencontre entre les premiers se jouent souvent sur des détails et aujourd’hui ces détails ne nous ont pas été favorables.”

DSC_0037
Symbole de l’engagement total dans cette partie, Mathieu Julien sort du terrain grimaçant

 

La fiche technique 

S.C MAZAMET : Points : 1 E ; Marteau (35″) – 1 T ; Urios – 1 P Urios (48″)
Composition : Mouffok ; Brichet, Pagès, Germond, Marteau ; Urios (O), Garric (M) ; Assemat, Ruiz Ludovic, Etien (Cap.) ; Ruiz Samuel, Gallego ; Destruels, Kemayou, Nuninger. Remplaçants : Cabannes, Bonnet, Pelissier, Marin, Maffre, Homs, Marty. Entraineurs : David Alliès ; Anthony Julien

F.C VILLEFRANCHE DE LAURAGAIS :Points : 1 E Allasset (80″+2) – 1 P ; Bugeat (40″)
Expulsion temporaire : Magnier (23″) ; Rayssac Yohan (33″)
Composition : De Pina Aranjo ; Melliès Nil, Courthieu, Wallencir, Allasset ; Bugeat (O), Allabert (M)(Cap) ; Rayssac Alexandre, Magnier, Mignonat ; Julien, Nunez ; Rayssac Yohan, Sanchez, Pradalier. Remplaçants : Torrent, Coustel, Radegonde, Nerocan, Barrau, Sauvage, Melliès Yohan. Entraineurs : Julien Sidobre ; Melliès Stéphane

Arbitre : Thierry Girard (Provence)

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here