Fédérale 2 – L’Isle Jourdain fait céder le « FéCéVé »

0

Pour la neuvième journée du championnat de Fédérale 2, la poule 6 proposait une opposition qui méritait le détour. Largement en tête de la poule, l’Union Sportive Lisloise (32 points), créditée de sept succès en huit rencontres, avait sans doute la faveur des pronostics. Son adversaire du jour, le Football Club Villefranchois (6è, 19 points), ne l’entendait certainement pas ainsi. Auteurs d’un début canon (victoires à Rieumes et Saint Girons), les Rouge et Blanc étaient depuis quelque peu rentrés dans le rang et voyaient en la venue du leader l’opportunité de se relancer… (Par Marco Matabiau/ Photos Alain Montségur).

Fidèles à leurs principes de jeu, les Villefranchois étaient les premiers à se mettre en action quand le trois-quarts centre Chalies (Niels) perçait et servait son ailier De Pina Araujo sur la droite, mais « Pépite » se faisait reprendre et les Gersois se dégageaient (4è). L’USL répliquait par ses avants : après une première pénal touche, puis une deuxième (sur laquelle le capitaine Kotze captait un superbe ballon à deux mains), les « gros » faisaient le forcing, puis Radelet éjectait pour Authié. L’ouvreur, sentant la défense adverse monter en pointe, laissait astucieusement passer la première vague et donnait à son trois-quarts centre Dunlop qui n’avait plus qu’à aplatir. Le même Dunlop transformait (7-0, 10è). Suite à l’essai, un accrochage s’étant produit, le FCV écopait d’une pénalité aux 50. Nouveau coup de pied en touche, nouvelle prise, et Authié faussait compagnie à tout son petit monde pour aller, sans la moindre opposition, inscrire le deuxième essai de sa formation. Il transformait lui-même (14-0, 15è) puisque Dunlop, touché sur l’action, devait sortir. Il était remplacé par Faasen, qui prenait le poste d’ouvreur, Authié glissant au centre.

IMG_0480
Chalies fait parler ses jambes d’entrée de rencontre.

Sonné d’entrée, « Villeuf » se remettait peu à peu dans le sillage de son ouvreur Cassas et des frangins Mignonat (Thomas et Mathieu) mais la pénalité obtenue était ratée par l’arrière Chalies (Eliot donc). Ce n’était que partie remise puisqu’à la suite d’un plaquage haut de Ducasse (Julien) sur Mignonat (Thomas), Chalies se voyait offrir, aux 25 mètres, une nouvelle occasion qu’il ne vendangeait pas (14-3, 20è). Sur le renvoi, De Pina Araujo sautait au ballon mais était pris en l’air par Kotze. Tarif: carton jaune pour le troisième ligne sud-africain (21è). Les locaux continuaient de lâcher les chevaux: l’ailier gauche Alasset débordait et libérait. Sur le retour, les défenseurs lislois se rendaient coupables d’un nouveau plaquage haut, ce qui permettait à Chalies de ramener les siens à huit longueurs (14-6, 24è).

IMG_0434
Le revenant Ducasse (5) sonne la charge lisloise face à Lafon (casque rouge).

Nouveau renvoi, nouvelle faute. Ducasse (toujours Julien) plaquait un peu haut sur le capitaine Barrau et avait lui aussi droit à son carton, blanc celui-ci (25è). A 15 contre 13, les Lauragais optaient pour la pénal touche mais gâchaient l’action. A peine Kotze avait-il rejoint les siens que son compatriote Kruger, pilier de son état, écopait d’un carton jaune pour une faute dans un maul (33è). Sur la mêlée à cinq qui suivait, Mignonat (Mathieu) combinait avec son compère de troisième ligne Durrieu, mais les visiteurs faisaient front et parvenaient à se dégager (33è), avant d’enchainer avec une longue séquence de conservation au terme de laquelle Kotze était à son tour pris un peu haut. Pourtant bien placé, Authier, de son pied gauche, ratait les perches (39è). Dans les ultimes instants de ce premier acte, M. Fontez octroyait une dernière pénalité aux locaux, qui ne trouvaient pas la touche. C’était ensuite l’heure des citrons.

IMG_0435
Le demi de mêlée gersois Radelet à la manœuvre.

La remontée du FéCéVé, le dernier coup de collier de l’USL

Les Lislois reprenaient le second acte comme ils avaient entamé le premier, mais Cassas perturbait la prometteuse offensive en grattant le ballon au sol (44è). Peu après, le deuxième ligne villefranchois Rumeau était pris sans ballon par son homologue Jalton. Il n’en fallait pas plus à Chalies pour ajouter trois points (14-9, 47è). L’USL avait ensuite l’opportunité de reprendre ses distances après une faute du droitier Grafeuille en mêlée, mais Faasen ratait la cible (55è). Le staff du FCV modifiait l’organisation des lignes arrières, Jacques cédant sa place à Chantacle. Celui-ci passait en 10 et Cassas au centre. Chalies continuait d’engranger et rapprochait les siens à deux petits points (14 – 12, 58è), mais une nouvelle faute sur le renvoi permettait à Faasen de rajouter trois points et de redonner un peu d’air à sa formation (17-12, 60è).

IMG_0498
Thomas Mignonat se sera grandement employé pour ramener les siens dans une partie pourtant très mal engagée.

Villefranche ne désarmait pas: Mignonat (Mathieu) tenait debout et libérait son ballon. Un ballon qui échouait dans les mains de son frère Thomas sur l’autre aile, avant que l’ailier visiteur Chaumont ne commette une énième faute de plaquage. Carton blanc et pénalité, que Chalies convertissait (17-15, 64è). Revigorés (comme le plaquage offensif de Galy sur Bourmaleau tendait à le montrer), les locaux sentaient l’exploit proche. Ils cherchaient désormais systématiquement les extérieurs, et Cassas se faufilait avant de servir De Pina Araujo. Les Gersois, décidément très indisciplinés, étaient une fois encore sanctionnés et Chalies, des 25 mètres, donnait l’avantage aux siens pour la première fois de la rencontre (18-17, 68è).

IMG_0477
Chaumont, très en vue ce dimanche, essaie d’échapper aux piliers Souques (1) et Grafeuille.

Un avantage de très courte durée puisque, sur l’action suivante, les Rouge et Blanc se rendaient à leur tour coupables d’un plaquage irrégulier. Faasen, des 40, redonnait deux points d’avance aux Lislois (20-18, 70è). Les affaires villefranchoises ne s’arrangeaient pas puisque sur le renvoi, Galy faisait preuve d’un excès d’engagement et plaquait le réceptionneur Bilhère Dieuzeide en l’air: carton jaune (72è). L’Isle Jourdain tenait sa victoire et maintenait la pression, notamment grâce à une belle séquence où avants et trois-quarts alternaient les portées de balle, mais la pénalité obtenue était retournée par M.  Fontez quand Punch (Nicolas) commettait un geste illicite (76è). Les locaux lançaient deux dernières offensives pour arracher le gain du match: sur la première, Bilhère Dieuzeide grattait le précieux cuir au sol (78è) et, sur la deuxième, un en-avant dans la ligne mettait un point final à la rencontre.

IMG_0548
Bilhere Dieuzeide s’est montré très à son avantage dans les instants décisifs de ce match.

Un match dure certes 80 minutes, mais il peut se perdre ou se gagner dans le premier quart d’heure. C’est la douloureuse expérience qu’a vécue le FéCéVé. Accusant un large retard après les 15 minutes initiales, les joueurs de Sébastien Falco et Romain Pissinis sont pourtant restés fidèles à leurs principes de jeu et sont peu à peu revenus dans la partie, prenant même l’avantage à moins d’un quart d’heure de la fin, avant de céder face au retour de leurs adversaires gersois du jour. Ils pourront regretter les nombreuses fautes qui auront permis aux Lislois de les garder sans cesse à distance. Notons tout de même, outre l’obtention du point de bonus défensif, l’activité des frères Mignonat (Mathieu et Thomas), la belle prestation de Cassas (tout d’abord animateur, puis plus perforateur après son passage au centre) et de Chalies (Niels), auteur des 18 points de son équipe (à 6 sur 7). Les jeunes entrants Casta (troisième ligne) et Chantacle (ouvreur) ont montré de belles promesses. Désormais 8è (20 points), il s’agit pour les protégés du président Fauré de bien récupérer avant le périlleux déplacement à Pont-Long.

IMG_0457
L’expérience de Mathieu Mignonat n’aura pas suffi.

Auteurs d’un début de rencontre tonitruant, les Gersois de l’USL repartent du Lauragais avec un huitième succès en neuf sorties. Même s’ils ont été souvent pénalisés et et sanctionnés (4 cartons, deux blancs, deux jaunes), les hommes de Paul Aygobere et Nicolas Ufferte ont su faire face quand les Villefranchois semblaient en mesure de prendre le dessus en fin de partie. Les Lislois auront évolué dans le sillage de deux de leurs joueur sud-africains, le troisième ligne (ex Ruthénois et Albenassien) Kotze et l’ouvreur (pourtant suppléant en début de match) Faasen. Sans oublier l’ailier Chaumont, tout en appuis et en vitesse. L »Isle Jourdain compte désormais dix longueurs d’avance sur son premier poursuivant (Balma) et peut préparer sereinement la venue de Coarraze-Nay à Fernand-Lapalu.


Réactions

Paul Aygobère (Entraîneur, USL): « Très satisfaits de la tournure que prend la rencontre sur la fin. Le match a été serré jusqu’au bout. Je nous voyais mal embarqués. On a été très indisciplinés, beaucoup pénalisés jusqu’à la fin. Avec les ressources du groupe et l’envie qu’on a mis, on passe. Je tiens à féliciter l’équipe du FéCéVé qui n’a jamais fermé le jeu. C’est un plaisir de jouer contre ces équipes-là. C’est e jeu que nous prônons aussi. Ils seront dans les six à la fin, je n’en doute pas (…) Quant au match, prend le score d’entrée, puis on fait des fautes. On joue à 13 pendant une bonne partie du match. On cherche un peu le bâton pour se faire battre, mais malgré ça, on réussit à passer. Cette victoire nous fait beaucoup de bien ».

IMG_0405
Coach Aygobere très satisfait de ce succès en terre lauragaise.

Sébastien Falco (Entraîneur, FCV): « L’entame de match nous fait très mal. Quand tu prends 14 points en 15 minutes face à une équipe comme l’USL, il est ensuite très difficile de revenir. Malgré tout, on montre certaines ressources, mais on manque de performance dans le détail. Fautes de discipline, de mains, de défense, sur les renvois. Des détails qu’il faut impérativement travailler (…) De la déception bien sûr car les joueurs ont mis beaucoup d’engagement. On sort de ce bloc avec seulement 2 points. On est dans un temps faible de notre saison. Il faut en sortir le plus vite possible ».

IMG_0407
Sébastien Falco attend des jours meilleurs pour sa formation.

Wesley Kotze (Troisième ligne et capitaine, USL): « Un match très engagé. On savait que ce serait un match compliqué à jouer. Ils avaient un peu le feu. Beaucoup de pression. On est restés froids. Un match tendu dans lequel on a fait le boulot ».

IMG_0436
Kotze, une des pierres angulaires de l’organisation lisloise.

Eliot Chalies (Arrière, FCV): « Compliqué et frustrant. On échoue à deux points. Un match tendu jusqu’à la fin. On paie les deux essais  qu’on prend au départ sur deux erreurs défensives. On fait néanmoins un bon match dans l’ensemble. Dommage. Cela gâche un peu cette fin de bloc au cours de laquelle on souhaitait se remobiliser. On va se remettre au boulot et essayer de terminer la phase aller de la meilleure des façons ».


Feuille de match

A Villefranche de Lauragais (Parc Municipal des Sports):  Union Sportive Lisloise Rugby bat Football Club Villefranchois 20 à 18 (mi-temps: 14 à 6).

Arbitrage: Aurélien Fontez assisté de MM. Cédric Monterde et Bruno Gabaldon (Ligue Occitanie).

Cartons blancs: à l’USL, Ducasse J. (25è), Chaumont (63è).

Cartons jaunes: au FCV, Galy (72è); à l’USL, Kotze (21è), Kruger (32è).

Pour l’USL: 2 essais Dunlop (10è), Authié (14è), 2 pénalités (60è, 70è) et 1 transformation Faasen, 1 transformation Dunlop.

Pour le FCV: 6 pénalités (20è, 24è, 47è, 58è, 64è, 68è) E. Chalies

Composition FCV: Chalies E.; De Pina Araujo, Jacques, Chalies N., Alasset M.; Cassas (o), Barrau (m); Mignonat M., Lafon, Durrieu; Mignonat T., Rumeau; Grafeuille, Thomas, Souques.

Sur le banc: Bachère, Tozzato, Galy, Casta, Nonis, Chantacle, Piquet.

Entraîneur: Sébastien Falco et Romain Pissinis.

Composition USL: Redonnet P.; Punch N., Benalla, Dunlop, Chaumont; Authié (o), Radelet (m); Kotze (cap), Bilhère Dieuzeide, Pontac; Ducasse J., Jalton; Kruger,, Ducasse K., Dessert.

Sur le banc: Bourmaleau, Varlet, Punch C., Hamon, Coan Roualdes, Faasen, Ufferte.

Entraîneurs: Paul Aygobère et Nicolas Ufferte.

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here