Fédérale 2 – L’Isle-Jourdain en “Salles” d’attente

0

On a pour habitude de dire qu’un match n’est jamais gagné à l’avance, même quand on reçoit un dernier de poule, a priori en difficulté. L’Isle-Jourdain s’en souviendra pour ses joutes futures, après un match remporté au forceps… (photos Chris Farmer)

14856170_10210715497105650_7805905964923443519_o
Paul Aygobere casque noir, rameute ses troupes pour faire avancer les siens. Mais Salles donnera du fil à retordre…

Bien concentré, les rouge et blanc de Salles cueillaient à froid des Islois, dès la 6ème minute, sur une mêlée tournée. Joris Cipresso interceptait et aplatissait en coin, la transformation difficile était convertie par Romain Plantey. Mais la joie des sangliers était de courte durée puisque Nicolas Ufferte marquait à son tour (7-7)

Le public de l’USL devenait irritable, devant la maladresse de ses poulains. Après une pénalité de Romain Plantey, Joris Cipresso, intenable, se transformait en ailier, pour inscrire un doublé (23ème). Les joueurs de Laurent Jalabert et Yannick Idrac réagissaient encore en inscrivant un essai dans la foulée puis un autre avant la pause, pour mener 17-15, sans véritablement briller.

Après la pause, la partie restait équilibrée, malgré le carton adressé à Gael Weber pour placage haut. Loin de céder au coup de butoirs gersois, désordonnés, Joris Cipresso, inscrivait un hat trick à la 59ème, essai transformé par Romain Plantey. Mené 17 à 22, les gersois entrevoyaient la défaite. Yannick Lafforgue, se montrant dans un premier temps fébirle, profitait du pressing de ses équipiers, poussant à la faute la défense salloise infranchissable, pour inscrire deux pénalités en bonne position (67ème et 74ème). A 23-22, Salles aura deux occasions de passer devant, à la 77ème et à la 80ème, mais les deux pénalités, en moyenne, voire mauvaise position, passaient à côté. Sur un ultime barroud, Joris Cipresso, toujours lui, était repris in extremis.

L’Isle-Jourdain s’est fait très peur, mais a assuré l’essentiel, et reste accroché au bon wagon avant de se déplacer à Morlaas. Salles rentre avec un bonus défensif au goût amer, mais pourra s’appuyer sur cette rencontre pour remonter au classement, assurément, même si la prochaine réception sera contre le leader, Orthez.

fred-pedussaud
Fred Pedussaud ne fait pas la sieste, il savoure juste ce succès in extrémis

Paul Aygobere (deuxième ligne et capitaine de L’Isle-Jourdain) : Je pense qu’on ne retiendra que les quatre points d’une victoire qu’on ne mérite peut être pas forcément. C’était un jour sans, où tout ce que nous avons entrepris s’est soldé par des ratés, des maladresses ou des fautes stupides. C’est un avertissement sans frais qui va nous permettre de redescendre sur terre, et de nous remettre au travail avec humilité. Félicitations à cette bien belle équipe de Salles qui ne mérite pas son classement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here