Fédérale 2 – L’Isle-Jourdain au forceps contre Saverdun

2

L’Isle-Jourdain restait sur trois succès consécutifs, après avoir perdu ses deux premiers matchs. Preuve que les gersois avaient retrouvé la bonne formule. De son côté, Saverdun, également défait lors de ses deux premiers rendez-vous de la saison, avait battu Céret, sous pression, crée l’exploit à Villefranche, avant de tomber, avec les honneurs et le bonus défensif, contre le leader Saint-Sulpice. Cette rencontre, reportée à cause des attentats de Paris, s’annonçait équilibrée. Elle le fût. Juste après une poignante minute de silence de rigueur…(par Jérôme Kéno)

lisle jourdain saverdun (6)
Il n’y a pas que la météo qui piquait hier (photo C. Farmer)

Saverdun prend le match en mains, et ouvre le score par son buteur, Lopez, qui double la mise dans la foulée. Rien ne semble fonctionner pour les locaux qui se retrouvent à 14 (carton jaune pour Punch), mais trouvent pourtant l’ouverture par les airs et une chandelle que Comères récupère et transforme en essai (7-6, 20ème). Lopez redonne l’avantage aux siens, mais Lafforgue lui répond (10-9). Le buteur ariégeois a une nouvelle occasion de marquer mais échoue pour la première fois. On envoie du jeu de chaque côté mais la finition n’est pas au rendez-vous.

Lopez marque trois points dès la reprise (10-12) pour sanctionner un hors-jeu. A la 45ème, Paul Aygobère reçoit un carton rouge. Le capitaine gersois, peu habitué à ce genre de sanction, semble avoir été ciblé par M. l’arbitre, à tort. Ce qui a pour effet de cristallise de tendre un peu plus les débats, autant qu’ils s’intensifient. On imagine L’Isle-Jourdain dans le dur, et pourtant, le pack gersois, revigoré par des remplaçants performants, fait l’effort et met à la faute son homologue. Lafforgue enquille trois nouveaux points (13-12, 50ème). Loin de profiter de sa supériorité numérique, Saverdun se montre moins dangereux. Le Berre lui, est aussi précis que son ouvreur et passe trois points de plus (16-12, 65ème). Mais on connaît les valeurs de Saverdun, et sous l’impulsion d’Allabert, Dreuil file à l’essai, non transformé. 16-17, il reste douze minutes à jouer. La tension est maximale, l’Isle-Jourdain fait l’effort, notamment devant, par des ballons portés qui mettent à mal les visiteurs, et qui se mettent à la faute. Mais c’est sur une mêlée, introduction saverdunoise, que l’arbitre fait basculer la rencontre. Le Berre, à deux minutes de la fin, a la pénalité de la gagne au bout de son pied droit. Il ne tremble pas. 19-17, ce sera le score final. Cette quatrième victoire, quand bien même étriquée, permet aux hommes de Jalabert et Idrac de monter sur la deuxième marche du podium devant Mazamet. Les deux équipes ont justement rendez-vous dans le Tarn ce dimanche. Pour Saverdun, tout comme celle contre Saint-Sulpice, cette défaite nourrit à la fois des regrets et des motifs d’espoir. Les deux prochaines rencontres s’annoncent importantes pour les rouge et noir car ils se déplacent à Miélande, dernier, ce dimanche, avant de recevoir Fleurance, avant dernier, et vainqueur “surprise” de Céret  hier. Cette poule 5 est riche en rebondissements décidément…

lisle jourdain saverdun (3)
Le pack gersois a fini par prendre la mesure de son adversaire (photo C. Farmer)

Réactions

Laurent Jalabert (co-entraîneur L’Isle-Jourdain) : Un match compliqué face à une équipe de Saverdun en place offensivement et défensivement. Juste avant la pause, on manque une bonne occasion de marquer, comme en début de seconde période, ce qui aurait pu nous mettre à l’abri. Bravo à Saverdun. Félicitations à nos gars qui ont fait preuve de caractère. On est deuxième au classement, c’est bien. On va aller à Mazamet sans trop de pression, avec l’envie de faire un bon match. Mention sépciale à l’équipe 2, qui est première, après sa nouvelle victoire hier. L’Isle-Jourdain se porte bien.

Vivian Pons (co-entraîneur Saverdun) : On aurait préféré jouer à 15 contre 15 finalement, avec le recul. On était bien dans le match, Lafforgue a eu un bon jeu au pied qui a permis à l’Isle-Jourdain de rester dans le match. Un de nos gars a reçu une bonne fourchette, il n’a pas pu rentrer d’ailleurs. L’arbitre se trompe de joueur sur le carton rouge. On a une grosse mêlée, on avance chaque dimanche, mais là, selon l’arbitre, on était à la faute. On prend huit pénalités en vingt minutes, ça pousse en travers, mais on est sanctionné à chaque fois, c’est décevant à ce niveau. Mais bon, si on avait été meilleurs, on aurait gagné. On n’est pas franchi une seule fois, alors que nous, on transperce 6 fois, mais sans concrétiser. Il n’y a rien à dire sur l’investissement des joueurs en revanche, il nous reste quelques défauts à gommer. Le prochain bloc est décisif. Il faut faire le plein. on a vu que l’on tient la route à l’extérieur, donc il faut rester confiants, d’autant plus qu’il nous manquait du monde.

lisle jourdain saverdun (2)
Jonathan Michalak

Jonathan Michalak (talonneur L’Isle-Jourdain) : On savait que le match serait compliqué contre Saverdun qui s’est bien renforcé. On a loupé l’entame de match, mais heureusement on s’est appuyé sur une bonne conquête en mêlée et touche malgré quelques déchets. Le carton rouge nous a fait mal, mais a permis à tout le monde de se réveiller. Mazamet, On va y aller avec moins de pression pour essayer de ramener quelques chose, mais le plus important, c’était d’être second après le match de Saverdun.

lisle jourdain saverdun (5)
Lopez essaye de contrer acrobatiquement le dégagement de Le Berre. Duel des buteurs permanent hier aussi (photo C. Farmer)

2 Commentaires

    • Bonjour, vous avez noté le entre guillemets, qui veut tout dire :). Céret s’était présenté en début de saison comme postulant à la montée, et avait trois victoires à son compteur. Fleurance une seule seule; même si l’on connaît les valeurs et les bons résultats passés de l’équipe

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here