Fédérale 2 – L’incroyable “remontada” de Mazamet à Villefranche

0

Cette poule 5 réserve décidément de nombreux rebondissements. Après avoir réalisé un départ parfait (6 victoires consécutives), Villefranche de Lauragais connaît quelques difficultés, tout en restant en haut du classement malgré tout (2ème derrière l’intouchable Céret, qui s’est à nouveau imposé, à Millau). La réception de Mazamet n’était sûrement pas une formalité, car les joueurs de la Chevalière, en course pour se qualifier, gardaient en mémoire un match aller perdu sur le gong, d’un point…(par Maniac)

fcv mazamet 02 17 (5)
Et pourtant tout avait bien commencé pour les rouge et blanc (photo l’Ovalie de Valou)

L’essai marqué par Tekurio pour le FCV laissait entrevoir de belles dispositions. Au jeu des pénalités, le score à la pause était de 14-3. Un nouvel essai marqué par Villefranche dès le retour des vestiaires, donnait un avantage conséquent et rassurant (21-3). Mais au lieu d’enfoncer le clou et d’aller chercher le bonus offensif, ce sont les Mazamétains qui réduisaient la marque cinq minutes plus tard sur un essai trasnsformé (21-8), puis une pénalité. A l’heure de jeu, le score est de 24-13, le FCV ayant passé à son tour une pénalité. Mais les visiteurs s’accrochaient et marquaient un nouvel essai, qui les ramenait à 24-20. La dynamique avait manifestement changé de camp. Le Sporting insistait, finissait par trouver une troisième faille dans une défense désunie. Essai pour Mazamet à la 80ème ! Les Tarnais passaient devant au score à l’ultime seconde, mais au meilleur des moments. Villfranche était KO debout. Les deux équipes se retrouvent au coude à coude au classement à quatre matchs de la fin. Cette poule 5 nous sert chaque dimanche son lot de surprises. Et ce n’est pas fini !

fcv mazamet 02 17 (1)
Mazamet a sorti les barbelés avant de prendre les deavant en marquant deux essais dans les dix dernière minutes (photo l’Ovalie de Valou)

Réactions

Stéphane Mellies (co-entraîneur – FCV) : Mazamet est venu nous rendre la monnaie de la pièce, félicitations à eux pour leur victoire en terre lauragaise. Mais avec Julien (Sidobre), on se  demande encore comment on a fait pour perdre ce match. Comment peut-on mener 21 à 3 à la 45ème et perdre à la 80ème ? Comment les visiteurs au bord de la rupture, ont pu revenir dans ce match jusqu’à passer devant pour la première fois du match dans les arrêts de jeu ? Nous allons nous retrouver entre nous et nous dire les choses. On doit “tuer” ces matchs, depuis la phase retour on laisse trop l’initiative à nos adversaires quand on a fait le breack. Et c’est le cas sur les trois derniers matchs. On se fait rejoindre ou dépasser dans les derniers instants à chaque fois. C’est rageant.

Julien Patey (capitaine – FCV) : On fait on bon début de match, on score sur une belle contre attaque de l’en-but. On met nos points au pied, on est sérieux en défense puis en seconde mi-temps, patatra, on s écroule. On ne plaque plus, on est moins bien sur les fondamentaux et face à une belle équipe de Mazamet, ça ne pardonne pas. Ils méritent leurs victoire et le FCV n’a que ce qu’il mérite aussi. Mener 21-3 et perdre le match, ce n’est pas digne d’une équipe prétendante à quoi que ce soit.

Nicolas Hallinger (co-entraîneur – Mazamet) : Une victoire pour nous qui est importante puisque Villefranche était la seule équipe à être venu gagner à la Chevalière. On s’était fixés de se donner rdv à Villefranche et de se mesurer à eux. Ils ont fait un gros début de saison et je sentais qu’ils étaient moins bien sur cette reprise, c’était donc le moment pour nous de se tester face à un gros de la poule à l’extérieur.

Yoann Rayssac (pilier – Mazamet) : Par cette belle après midi ensoleillée, on a vu 2 belles équipes s’affronter, avec de l’engagement des deux côtés, chacun a été au rdv. On a vu du jeu et du respect entre chaque équipe. Le match a basculé en faveur de Mazamet à la fin alors qu’il aurait pu définitivement basculer pour le FCV après une grosse action manquée à 21-3. Le dénouement de la fin du match a été similaire au match aller avec un jeu au pied manqué et une victoire du FCV à Mazamet. Un partout balle au centre, les frères Rayssac se sont rendus coup pour coup.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here