Fédérale 2 – Le FCV assure l’essentiel face à un Pamiers blessé

0

Ce choc de la poule 5 en fédérale 2 entre Pamiers, leader “presque invaincu” (une défaite à domicile face à Mazamet), et Villefranche de Lauragais (5ième ) toujours intraitable chez lui, s’annonçait spectaculaire. Mais c’était sans compter sur les différents éléments qui allaient le perturber… (par Maniac – Photos de l’Ovalie de Vallou).

fcv pamiers 4

Le match démarre tambour battant pour les locaux qui proposent un jeu de déplacement bien en place, mettant la défense appaméenne en difficulté. Après un bon travail des avants, le ballon est écarté jusqu’à l’aile de Maxime Alasset qui inscrit en coin le premier essai du jour, non transformé (5-0 ; 7ième). Le SCA rentre enfin dans la partie et met à la faute la défense villefranchoise permettant à Garcia de marquer le 3 premiers points de son équipe (5-3 ; 13ième). Le SCA semble malgré tout fragile et le paquet d’avant, secoué en mêlée, s’agace, et commet des fautes inutiles. Le deuxième ligne Richard ira se reposer 10 minutes sur le banc. Eridia valide le travail de ses avants par un drop (8-3 ; 24ième). Une avance de courte durée car le troisième ligne Gatti vient conclure une longue séquence ariégeoise d’un bel essai, non transformé (8-8 ; 28ième). Dans ce match, chaque coup encaissé est immédiatement rendu, c’est le cas à la 36ième lorsque les joueurs de Pamiers tentent de jouer un ballon prês de leur en-but. Le ballon glisse des mains d’un joueur et permet à Mathieu Mignonat de contrer un dégagement, puis de poursuivre du plat du pied offrant une passe décisive à Eridia qui inscrit le deuxième essai du FCV, transformé (15-8 ; 36ième).

fcv pamiers 2
Maxime Alasset, auteur du premier essai fécéviste

C’est peu avant la mi-temps que se produit LE fait de ce match. Le troisième ligne centre appaméen Jean-Philippe Pradaud, s’élance, proche de la ligne villefranchoise, est stoppé à quelques centimètres et s’écroule, pour ne plus se relever. Victime d’une terrible blessure à la hanche (voir article à ce sujet), il restera immobilisé sur la pelouse, jusqu’à l’arrivée des secours. Bilan, plus d’une heure d’arrêt de match refroidissant (dans tous les sens du terme) tous les acteurs de la partie. A cela s’ajoutent la pluie et le vent, qui en profitent pour redoubler d’intensité sur la pelouse Lauragaise rendant les conditions de jeu difficilement praticables.

Un arrêt crucial pour le SCA, le FCV plus réaliste

L’arbitre de la rencontre rappelle tous les joueurs sur le terrain pour terminer cette première mi-temps et repartir directement sur la seconde. Nul ne doute que dans les têtes ariégeoises cet arrêt de jeu à fait mal. Cela se confirme dès la reprise puisque le FCV se remet rapidement dans le match et inscrit une nouvelle pénalité (18-8 ; 43ième). Puis, une autre, quelques minutes plus tard suite à une nouvelle faute du deuxième ligne Richard qui laissera ses coéquipiers à quatorze jusqu’à la fin (21-8 ; 50ième). Le FCV profite une nouvelle fois d’une maladresse appaméenne devant la ligne d’essai pour chiper un ballon et inscrire, par l’intermédiaire de Courthieu, le troisième essai fécéviste, transformé par Eridia (28-8 ; 63ième). A l’heure de jeu, le break est fait pour les locaux qui pourraient prétendre à un bonus offensif mais c’était sans compter sur la révolte des All Blacks de l’ariège. Dans le sillage de leurs avants, le pilier remplaçant Laforgue inscrira, dans les cinq dernières minutes, deux essais pour son équipe. Le sort du match était joué certes, mais le FCV l’emporte finalement “que” 28 à 20.

Trop dur pour le SCA de remonter les 20 points d’écart, mais cette révolte de fin de match sera certainement le seul point positif à retenir de ce déplacement. Quant au FCV, cette victoire face à un leader puissant les replace dans le trio de tête. Les fécévistes ont livré un combat âpre et méritent leur victoire mais le retour de Pamiers en fin de match peut laisser quelques regrets.

Le weekend prochain sonne le début des phases retours, le FCV recevra un prétendant direct à la qualification, Castelsarrasin, et devra fournir le même effort, voire plus, que celui fourni contre Pamiers pour espérer remporter la mise. Le SCA recevra une équipe qui joue le maintien, Malemort. Il faudra aux hommes de Marfaing, Mirosa et Lledos oublier ce déplacement et rectifier le tir pour reprendre la première place à Mazamet, nouveau leader.


Réactions :

Juan Facundo NUNEZ (deuxième ligne – capitaine FCV): L’objectif était de gagner ce match, il est rempli. Nous avons été bons en mêlée et nous avons amélioré nos touches. Nous avons été concentrés dès le début du match avec une grosse envie de gagner. L’arrêt de jeu nous a perturbé oui, mais tout autant que Pamiers. Nous étions bien en place dans ce match et nous avons mieux redémarré qu’eux. Je voudrais souhaiter un bon rétablissement au numéro 8 blessé, en espérant le revoir sur le pré, rapidement.

Nicolas HALLINGER (co-entraîneur – FCV) : Victoire importante face à Pamiers qui avait annoncé venir avec de grosses ambitions. Pamiers, n’est pas leader de la poule pour rien. Nous avons réussi une première mi-temps aboutie, avec une bonne conquête et un bon rideau défensif. Même si les impacts furent costauds, les joueurs ont répondu présents. La coupure suite à la blessure du joueur de Pamiers, et la pluie, aurait pu nous faire déchanter. Bien au contraire nous avons démarré fort cette 2ième mi-temps et nous avons concrétisé tous nos temps forts. Mon regret est qu’a 28 à 8 à 10 minutes de la fin, nous avons relâché la pression et Pamiers en s’appuyant sur son jeu de mouvement, a marqué 2 essais. Il faut que les joueurs progressent sur le fait de continuer à mettre la pression sur les adversaires quel que soit le score, nous devons être plus « tueurs » pour ne pas avoir de regrets. Mais malgré les conditions de jeu difficiles, je suis content du résultat en sachant que le week-end prochain nous attend encore une montagne de la poule à Villefranche.

Patrick MIROSA (co-entraîneur – SCA ): Les deux équipes ont fait un bon début de match. Même si Villefranche marque en premier sur un essai casquette, on réagit avec un bel essai bien construit. Avec ces conditions difficiles, pour les deux équipes bien sûr, c’est la première fois de la saison où l’on a vraiment eu du mal à se trouver, à mettre notre jeu en place. Villefranche marque trois essais cadeau de notre part, sur des en-avant, ou des contres. De notre côté, on marque deux essais à la fin et on peut même accrocher le bonus. On loupe la transformation sûrement dans un excès de précipitation même si à ce moment là, nous étions loin du bonus. C’est une victoire méritée pour Villefranche, nous allons nous remettre au boulot, il n’y a pas le feu. On va essayer de finir l’année avec 5 points le week-end prochain contre Malemort.

Clément CAZENAVE (trois-quart centre – SCA): Un match vraiment compliqué avec les éléments contre nous. Notre buteur et notre troisième ligne centre qui se blessent, des conditions catastrophiques. On essaie d’arracher le bonus à la fin mais ça nous sourit pas. On marque deux essais au forceps mais au final on rentre avec zéro point. Avec un temps un peu plus adapté, on aurait sûrement pu montrer autre chose puisqu’au début, on arrivait à les faire reculer, on avait la main sur le ballon mais le résultat est là. On perd, et en plus de cela, on perd surtout Jean-Phi (Pradaud), un leader du groupe. Ca fait chier et on espère que ce n’est pas trop grave. Même si après la longue pause, on s’est dit qu’on allait s’y remettre pour lui, ce n’est jamais facile.

fcv pamiers 5
Jean-Phillippe Pradaud à la charge, avant l’interruption du match

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here