Fédérale 2 – Le CAC 82 s’effondre face à Villefranche de Lauragais

0

C’était le match d’ouverture dans cette poule 5 de fédérale 2, samedi en fin d’après-midi. Avec deux équipes susceptibles de jouer les premiers rôles. D’un côté le C.A. Castelsarrasin, auteur de bons matchs de préparation, et qui avait à cœur d’offrir du spectacle aux spectateurs d’Alary venus en nombre. De l’autre, Villefranche de Lauragais, éliminé la saison passée aux tirs aux buts en 16ièmes de finale, et qui souhaite faire bonne figure d’entrée dans ce championnat… (par Maniac – Photos Michel Delsol)

cac fcv 09 18 michel delsol (1)
La volonté des grenats traduite sur cette image. Mais l’indiscipline locale a pesé lourd au final (photo Michel Delsol)

Sur le coup d’envoi, les locaux se mettent rapidement en action et ouvrent le score par Gendre sur pénalité (3-0 ; 4ième). Les visiteurs profitent à leur tour d’une faute pour égaliser grâce à la botte d’Eridia (3-3 ; 13ième). Mais c’est un exploit personnel du jeune Bertrand qui débloque le compteur essai en passant toute la défense fécéviste en revue, l’essai est transformé (10-3 ; 16ième). Il aura fallu attendre cet essai du CAC pour voir Villefranche se réveiller et proposer quelques mouvements d’envergure, mettant à mal la défense du CAC.

Festival de fautes et de cartons…

L’arbitre de la rencontre, Anthony Mercapide, est obligé de sévir, il envoie Gendre (placage haut) et Lombart-Buret (mauvais geste) sur la touche laissant le CAC à 13. Une infériorité numérique que les Haut-Garonnais ont su optimiser marquant tout d’abord 3 points, puis en jouant une pénalité rapidement, permettant à Y. Rayssac d’inscrire le premier essai du FCV, transformé par Eridia (10-13 ; 30ième). La fin de la mi-temps est dominée par le FCV qui marque un nouvel essai après un enchaînement de plusieurs temps de jeu. L’ailier Alasset est à la conclusion en coin, essai transformé (10-20 ; 37ième). Une énième faute des locaux permettait à Eridia de clôturer cette mi-temps avec 3 points supplémentaires, score à la mi-temps 10-23.

Au retour des citrons, les intentions Cacistes sont vite annihilées par une bonne défense fécéviste, et quelques approximations fatales. Une pénaltouche non trouvée par le CAC et la relance du FCV est fatale, profitant d’une pénalité en face des perches permettant à Eridia de continuer son 100% et probablement tuer le match (10-26 ; 49ième). Les approximations ne font que perdurer pour le CAC qui n’y arrive plus dans ce second acte. Même si un dernier essai en coin du pilier Bousignac ne sera pas suffisant pour renverser le sort de cette rencontre (17-26 ; 74ième). Et ce sont les locaux qui, à l’image de ce match, profitent d’une dernière pénalité face aux perches pour clôre les débats à 17-29.

C’est donc un début de championnat idéal pour le FCV qui devra confirmer avec la venue du promu Nègrepelisse dimanche prochain. Le CAC devra lui, être moins indiscipliné le weekend prochain en déplacement à Pamiers pour espérer meilleur résultat.

cac fcv 09 18 michel delsol (2)
La défense lauragaise a tenu le choc malgré les assauts répétés de Castelsarrasin (photo Michel Delsol)

Réactions :

Ludovic Quezel (troisième ligne – capitaine Castelsarrasin) : On a affronté une belle équipe de Villefranche, qui va sûrement jouer les premiers rôles cette année comme elle l’a fait la saison dernière. De notre côté, on pensait être prêt mais on voit qu’il va falloir travailler encore un peu et se remettre en question sur certaines choses. Sur le match, on est beaucoup trop indiscipliné, on passe une grosse partie du match en infériorité numérique, le FCV score, après c’est compliqué de revenir. Le prochain match est à Pamiers où nous irons avec beaucoup d’humilité.

Jules Bertrand (ailier Castelsarrasin): Le match a basculé sur les nombreuses infériorités subies. Nous avons fait trop de fautes, trop d’indiscipline pour gagner. Sur mon essai, je vois un espace dans les 15 mètres je le prends, le décalage est fait sur mon ailier puis je reviens intérieur et j’accélère pour effacer le 15. J’espère que c’est le premier d’une longue série après les 7 essais inscrits la saison passée.

Alexandre Rayssac (troisème ligne – capitaine FCV) : On est venu à Castelsarrasin pour se rassurer et voir où l’on en était après les deux matchs amicaux perdus à la maison. Nous avons fait un match sérieux et appliqué, la discipline a été notre point fort. Je tiens à féliciter tout le groupe pour l’engagement que l’on a mis, nous n’avons rien lâché, maintenant à nous de rester concentré pour la réception de Nègrepelisse.

Baptiste Eridia (demi d’ouverture FCV) :cac fcv On avait à cœur de donner une image différente des matchs amicaux sur l’engagement, la discipline et de commencer fort ce championnat. On a su tenir le ballon en première mi temps en concrétisant nos temps forts. La 2ème fut plus compliquée. Castel a commencé à tenir le ballon, à enchaîner les temps de jeu pendant de longues minutes. L’équipe a su restée solide en défense et n’a rien lâcher pour tenir le score jusqu’au bout. Cette victoire nous fait du bien au moral. Il faut maintenant confirmer cette victoire dimanche avec la réception de Négrepelisse.

 

 

 


Feuille de match :

CASTELSARRASIN : Gendre ; Bertrand, Mariner, Dupuy, Reymond ; (o) Dunlop, (m) D’Antona ; Capezzone-Saez, Oro, Quezel (cap) ; Laborie, Razmadze ; Lombard Buret, Ysabel, Benlebbad.

Sur le banc : Crubilé, Bousignac, El Quassaoui, Bargibaux, Sopetto, Lavergne.

VILLEFRANCHE-DE-LAURAGAIS : De Pina Araujo ; Alasset, Anderhalt, Courthieu, Pages ; (o) Eridia, (m) Barrau ; Blache, A. Rayssac, Lafon ; Julien, Y. Rayssac ; Pradalie, Bortolozzo, Grafeuille.

Sur le banc : Torrent, Bergada, Sanchez, Mignonat, Boistard, Serra, Mercier.

MT : 10-23 ; arbitre : M. Anthony Mercapide (Nouvelle Aquitaine).

Vainqueurs : 2 essais Y. Rayssac (30), Alasset (37), 2T et 5 P (13, 26, 40, 49, 77) Eridia.

Exclu. tempo : Y. Rayssac (64, carton blanc), Bortolozzo (70, carton blanc), A. Rayssac (80, carton jaune).

Vaincus : 2 essais Bertrand (16), Bousignac (74) ; 2 T et 1 P (4) Gendre.

Exclu. tempo : Gendre (25, carton jaune), Lombard Buret (34, carton jaune), Sopetto (80, carton jaune).

Équipe réserve : CAC 13 – FCV 9

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here