Fédérale 2 – Lavaur, un blason à redorer

0

l’Association Sportive Vauréenne a vécu un exercice 2013-2014 tumultueux : le décès de son mécène Pierre Fabre en début d’été 2013, les péripéties et désillusions sportives, avec le limogeage du duo d’entraîneurs, et une neuvième place en Fédérale 1, synonyme de relégation. Pour oublier cette saison galère, ce sont désormais Rémy Ladauge et Jérôme Vincent quii sont aux commandes pour aider un groupe rajeuni à retrouver l’élite amateur. C’est en tout cas l’objectif clairement annoncé par Rémy Ladauge… (par Simon Templar)

 

Rémy Ladauge lavaur dicte ses premiers entrainements
Rémy Ladauge qui dirige ici ses premiers entraînements, veut faire rebondir son club dès cette année (photo club)

Rémy, comment s’est déroulé l’été du côté de l’ASV ?

Tous les joueurs ont repris le chemin des terrains, le 21 juillet. Chaque joueur avait précédemment suivi un programme de préparation physique individualisé et nous avons retrouvé des joueurs relativement en forme pour la reprise. La préparation s’est déroulée en deux phases. Les trois premières semaines axées sur la prise de connaissance et la préparation physique avec ballon. Les joueurs ont ainsi pu assimiler le système de jeu dans son ensemble, l’objectif était de balayer un peu tous les secteurs de jeu, sans rentrer dans les détails. Ensuite, le groupe a eu une semaine de vacances du 11 au 17 août. Puis nous avons enchaîné le dernier sprint d’avant saison avec trois matchs amicaux (ndlr : à Castelsarrasin le 22 août, à Balma le 28 août et réception de Balma le 5 août) pour rentrer dans le vif du sujet et peaufiner les détails avant le premier match de championnat et la réception de Malemort le 14 septembre.

 

Parlez-nous de votre premier contact avec ce nouveau groupe…

Le duo que je forme avec Jérôme Vincent a été annoncé au groupe en juin dernier. La relégation était actée depuis plusieurs semaines et les joueurs sont rapidement allés en vacances. Nous avons simplement engagé quelques entretiens individuels sur le bord du terrain. Les premières briques de notre projet de jeu ont donc été posées le 21 juillet. Sachant que c’est un club qui me tient à cœur puisque j’y ai joué pendant 6 ans et que je suis allé voir quelques matchs l’an dernier, l’intégration a été facilitée. Dès les premiers entraînements, l’effectif était quasi au complet. Cette assiduité est satisfaisante puisque nous ne sommes pas un club professionnel et que les joueurs doivent gérer leur planning avec leurs emplois respectifs.

 

Comment s’est formé votre duo avec Jérôme Vincent ?

Lorsque le président Alexandre Martinez m’a contacté, il m’a laissé « carte blanche » pour trouver la personne avec qui je souhaitais travailler. Durant 6 ans, j’ai côtoyé Jérôme Vincent, au Centre de Formation des Apprentis de Blagnac. De 2004 à 2011, j’étais enseignant d’EPS et lui était chargé du développement de l’établissement. Au fil des discussions durant nos pauses déjeuners, on a tout de suite vu que nous étions sur les mêmes ondes et même complémentaires sur pas mal d’aspects de ce sport. Cela faisait déjà 2 ou 3 ans que j’espérais pouvoir collaborer aux côtés de cet ancien treiziste (ndlr : Sheffield Eagles de 1995 à 1996 puis Toulouse Olympique de 1997 à 2005 avec un passage au Stade Montois en Top 14 en 2002-2003).

 

nouveaux-entraineurs - avec le président Martinez (LAVAUR)
Les nouveaux entraîneurs avec le président Martinez (photo club)

Etes-vous satisfait de votre effectif en qualité et en quantité ?

Oui, nous avons voulu miser sur des jeunes joueurs issus des centres de formation des clubs alentours comme Castres, Albi, Agen ou Toulouse. Nous avons puisé dans ces clubs en profitant de la réforme des catégories Reichels. J’ai longtemps discuté avec les directeurs des centres de formation de ces clubs professionnels afin de cibler les profils de joueurs que je recherchais. J’ai finalement trouvé ce que je souhaitais. Ce qui nous a permis de rajeunir une équipe quelque peu vieillissante, de retrouver de l’enthousiasme et du punch. Dans cette optique, nous aurons aussi un œil sur deux jeunes promus des Bélascain (ndlr : demi-finalistes du championnat de France la saison dernière) que je compte intégrer petit à petit au groupe de l’équipe première : Mathieu Zahnd,un deuxième ligne au profil aérien, et Raphaël Noyer, un troisième ligne à fort potentiel avec un bon caractère.

 

Qui dit relégation dit forcément départs de certains cadres ?

Nous en avons eu assez peu finalement,  puisque nous conservons 70% de l’effectif. Deux départs sont vraiment importants et difficiles à combler puisque c’est tout notre attelage de la seconde ligne qui est parti. Maxime Dachary (à Blagnac) et Anthony Potente (à Aix-en-Provence) ont fait des choix de carrière en rejoignant des clubs ambitieux de Fédérale 1. Les départs de ces deux joueurs confirmés seront compensés par l’arrivée de jeunes à fort potentiel comme Valentin Maury (Castres Olympique), Adrien Escarnot (SU Agen) ou Jérémy Revallier (Stade Toulousain).

 

Quels sont les objectif annoncés par les présidents Alexandre Martinez et Thierry Jarlan ?

Les objectifs sont clairs : finir dans les 8 meilleurs clubs de Fédérale 2 pour faire les phases finales et accéder à la Fédérale 1 dès l’an prochain. Tout le staff a clairement annoncé cela aux joueurs. Il n y a pas de résultats sans ambitions.

stage commando à Penne dans les gorges de l'Aveyron
En stage commando à Penne dans les gorges de l’Aveyron (photo club)

Votre sentiment sur cette poule 6 ?

On ne se pose pas de questions sur nos adversaires, l’objectif est clair et net : gagner tous nos matchs. Cela commencera par Malemort à la maison, le 14 septembre. Il y aura cette année le retour de derbys très attendus contre Gaillac, Mazamet ou encore Villefranche-de-Lauragais. Nous sommes annoncés comme les favoris et nous n’avons pas peur d’assumer ce costume. Toutes les équipes auront une volonté décuplée de nous battre, à nous d’être prêts, et d’assumer notre standing.

 

Pour terminer, expliquez-nous votre double casquette d’entraîneur : Au SC Albi et désormais à Lavaur…

Cette année promet d’être riche et intense et il me semble que cette évolution personnelle est une très belle opportunité. En effet, j’aurais en charge la défense au SC Albi durant toute la journée et j’irai entraîner à Lavaur le soir. J’ai obtenu une dérogation sur ma licence qui m’a permis de m’engager avec l’ASV. J’aurais une charge de travail plus importante et le club d’Albi m’a demandé d’être disponible avec l’effectif professionnel le lundi, mardi et jeudi et pour les matchs de Pro D2 à domicile. Je serai à Lavaur le reste du temps. Ma journée ressemblera à celle d’un entraîneur de Fédérale 2 puisque je serai à mon emploi avec le SC Albi le jour et avec l’ASV le soir. Je baignerai dans le rugby du matin au soir. Ces deux postes d’entraîneur de la défense au SCA et de manager à l’ASV me permettront d’accumuler de l’expérience aussi.

 

 

valentin maury
A l’image de l’Espoir du CO, Valentin Maury, Lavaur a recruté jeune mais de qualité (photo club)

Les mouvements de l’intersaison

 

16 Arrivées : En première ligne : Xavier RACHMANN (Graulhet/Retour au club) – Clément CRISTOL (Sor-Agout/Retour au club) – En seconde ligne : Adrien ESCARNOT (Espoir SU Agen) – Jérémy REVALLIER (Espoir Stade Toulousain) – Valentin MAURY (Espoir Castres Olympique) En troisième ligne : Grégory DE SOUZA (Saint-Gaudens XII et ex-Castanet) – Kevin SANDA (Espoir SU Agen) – Mélée : Christophe BRAYETTE (Marssac-sur-Tarn – Retour au club) – Anthony DALLA RIVA (Irlande et ex-Blagnac) – Ouverture : Mathieu GRATTON (Blagnac) – Luc SIRVEN (Espoir SU Agen – Retour au club) – Lignes arrières/Trois quarts : Anthony DELBOS (Espoir SC Albi) – Oscar LASME (U.S Montauban) – Victorien MARION (Castanet) – Anthony MIGAYROU (Espoir Castres Olympique) – Sylvain ROOS (Espoir SU Agen)

 

9 Départs : Johann BENSALLA (Lombez-Samatan) – Baptiste BOUQUET (Valence d’Agen) – Maxime DACHARY (SC Blagnac) – Elian CONDUCHE (Rieumes) – Johan DALLA RIVA (Arrêt) – Lionel FABRE (Arrêt) – Antoine LAPORTE (SC Mazamet) – Antony POTENTE (Aix-en-Provence) – Kévin THIRY (Quillan-Limoux).

 

11 « Promotions » de Bélascain : Kevin BERMOND – Thomas CASALE – Mickael DENAT – Romain JAUSSELY – Raphaél NOYER – Julien PERY – Jean ROUX – Hugues SAMORA – Christopher TIEHI – Vincent VIDAL – Mathieu ZAHND.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here