Fédérale 2 – Graulhet, dur à “cuir” face à Agde

0

Après avoir bataillé ferme pour écarter Saint-Sulpice-sur-Lèze dimanche dernier, Graulhet pouvait prétendre au costume de favori. Mais face aux tarnais, Agde avait des arguments à faire valoir. Le lieu de la rencontre avait fait débat tout au long de la semaine pour échoir finalement à Limoux. Qu’importe, pourvu qu’on ait l’ivresse. Les supporters tarnais venus en nombre sont repartis ivres de joie…(par Jérôme Kéno)

graulhet agde 2014..
Dans les airs comme au sol, la bataille a fait rage

Graulhet démarre la partie face au vent. Agde utilise ce dernier à bon escient, campe chez les tarnais, et obtient 3 pénalités. Pour autant de réussites. A l’inverse, Dumont le buteur graulhétois rate la cible à deux reprises. Ses partenaires de devant sont moins conquérants en touche qu’à l’accoutumée, mais le sont toujours dans le jeu, d’autant que le vent oblige la remontée de balle à la main. Les agathois se mettent à la faute et se retrouvent à 14. Graulhet en profite en essayant par un groupé pénétrant qui s’écroule dans l’en but. Mais pas d’essai collectif accordée par le referee. Mêlée à cinq, bien jouée et conclue par Teyssier (7-9). Sur le renvoi, Guiraud pour Agde, laisse sa carte de visite à 5 joueurs pour servir sur un plateau Haguedooren qui filait entre le perches (16-7, 37ème). Dumont réduisait le score avant la pause (16-10).

Un essai contesté…

A la reprise, ce même Dumont passait trois points de plus sanctionnant une faute au sol (16-13). Amoros lui répond un peu plus tard (19-13, 55ème). Les deux équipes se rendent coup pour coup et les points de rencontre sont chauds. A la 60ème, en-avant malheureux d’Agde sur ses 22. Petite cause grands effets. La mêlée tarnaise s’impose, lance son attaque qui finit en bout de ligne pour Paul qui aplatit le ballon, et le drapeau de touche, en étant au duel avec deux agathois. L’arbitre central refuse néanmoins l’essai car il considère que c’est le tarnais qui a touché le drapeau d’en-but d’abord. Son arbitre de touche mentionne lui, que l’essai est bien valable. Confusion, mais finalement, l’essai est accordé…et transformé. Graulhet prend ainsi la tête pour la première fois du match à la 60ème. Pagès comme dimanche dernier allait sur le banc dix minutes pour carton jaune. Peut être un tournant du match ? pas du tout, puisque Bille passait une nouvelle pénalité pour les siens. 23-19 à la 66ème. Agde ne baisse pas les bras, au contraire. les héraultais pilonnent avec l’énergie qu’on leur connaît, s’approchent de l’en-but, portent les ballons, insistent au près. Graulhet fait le dos rond et sur un ballon tombé de son valeureux adversaire, peut laisser éclater sa joie. Les portes de la finale viennent de s’ouvrir. Pour y retrouver Angoulême, dimanche prochain (le match aura lieu à Marmande)

Photos C. Fabries

Renaud Gely (entraîneur de Graulhet)

On est menés rapidement au score, contre le vent, mais on marque un essai puis on leur en offre. On revient à la pause avec l’appui du vent, et on revient au score assez logiquement. L’essai en coin ? l’arbitre de touche est placé juste à côté. Les joueurs d’Agde n’ont pas trop contesté non plus, donc…Mon sentiment à la fin du match, c’est qu’on ne réalise pas vraiment. Entre les tirs aux buts contre St Médard, la prolongation contre Saint Sulpice, ce match compliqué contre agde, c’est un parcours particulier. On va défendre nos chances contre Angoulême, équipe invaincue cette année, semi-professionnelle, qui se donne les moyens de ses ambitions. Mais je crois en nous, il se passe quelque chose de fort au club et dans la ville. Si Angoulême est plus fort que nous, tant pis pour nous. Mais il va falloir qu’ils soient beaucoup plus forts, car on ne va rien lâcher !

graulhet agde l'essai de la discore
L’essai de la discorde…
sebastien pagès roa..2014
Sébastien Pages (n°9) n’a pas peur de se frotter aux gros…
sebastien pagès roa
même en un contre un 
graulhet agde 2014
Libération au coup de sifflet final et quelques larmes…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here