Fédérale 2 – Causeries et debrief

0

Poule 5

Castelsarrasin a souffert face à Avignon, pourtant mal classé. Ce qui prouve que cette poule 5 est relevée. Le CAC s’en sort à la volonté, et a repris la tête à la faveur d’une défaite que l’on peut qualifier de surprise de Céret, à Balma. Car les Catalans étaient impressionnants depuis ce début de saison. Balma a démontré, s’il en était encore besoin, que sa place en Fédérale 2 était logique, mais s’est donné des raisons d’espérer de regarder plus haut. La perf est pour le RC Montauban qui gagne à Prades. La lourde défaite de Saverdun à Nîmes était quant à elle, plutôt prévisible. Millau tombe à Leucate, les armes à la main.

castelsarrasin avignon 11 14
Castelsarrasin a puisé dans ses ressources pour venir à bout d’Avignon (photo club – CAC)

Réactions

Serge Pratmarty (président Balma) : C’est une belle victoire, 17 à 11, grâce à un gros match en conquête et beaucoup de réalisme dans le jeu au pied.

Sébastien Malzac (talonneur Balma) Bonne première mi-temps contre le vent. On a fait beaucoup d’efforts en défense et on les gêne beaucoup en touche. Alexis Brunet a fait de gros efforts sur ses jumps. En fin de première, on arrive à revenir chez eux et sur une touche légèrement droite on arrive à construire un porté qui va au bout. On tourne à 8 à 5 pour eux à la pause ce qui est très bien au vu des conditions climatiques. En début de seconde, on prend rapidement le score avec une première pénalité de Jérémy Laharrague de 50 en coin qui fait du bien à la tête. Pour une fois dans la saison, on a ensuite occupé le terrain et ils se sont mis à la faute. Il a fallu sauver la patrie sur quelques actions chaudes sur les extérieurs, mais en défense on a fait le boulot. Mentions spéciales à Adrien Foucras pour son jeu au pied de fond de terrain et à Romain Séré pour sa position aérienne en mêlée.

Fabrice Soldan (entraîneur RC Montauban) : On fait une très bonne entame mais malheureusement on ne marque pas sur nos temps forts. Ensuite nous avons eu un passage à vide de 10 min qui nous coûte 12 points. A partir de là, on a bien réagi jusqu’à la mi-temps. La deuxième mi-temps a été très bonne ou on a pris le dessus physiquement. Une très belle victoire que l’on est allé chercher au courage. Félicitations à tous les joueurs pour l’investissement qu’ils ont mis. Maintenant il faut valider notre performance de dimanche en gagnant Balma.

Gilles Taché (entraîneur CA Castelsarrasin) : Le match a été compliqué. On l’attaque bien, mais on fait trop de fautes. Je me suis trompé de tactique en touche, mais le groupe a eu une saine réaction, c’est positif dans l’engagement.

Thierry Lavergne (co-président CAC) : On fait encore quelques fautes surtout derrière. Il faut se rassurer sur les renvois. Les joueurs ont réagi à temps, c’est bien. Il faut faire une bonne préparation avant Céret pour continuer à se rassurer.

Guillaume Rachou (centre du CAC) : On fait 10 bonnes premières minutes. Puis on tombe dans l’euphorie et on prend 2 essais. On se reprend ensuite et ça a permis à Pays de briller.

Thomas de Raed (capitaine CAC) : C’est un gros soulagement. Avignon a joué un bon rugby, sans pression. Nous avions à cœur de nous rattraper. Il faut féliciter l’équipe pour sa réaction. On va à Céret en confiance, sans pression non plus. C’est dans ces cas qu’on est le mieux. On peut faire tomber toutes les équipes.

Résultats

Castelsarrasin 30-23 Avignon Le Pontet

Nîmes 46-3 Saverdun

Leucate 29-19 Millau

Prades 29-35 RC Montauban

Balma 17-11 Céret

Voir le classement

 

Poule 6

Il serait malvenu de dire à propos des vauréens qu’ils marquent le pas, surtout quand on est invaincus et premiers de sa poule avec 8 points d’avance. Mais tout de même, la victoire sans briller contre Gaillac, le match nul à domicile contre Mazamet, et cette victoire difficile acquise contre une très solide équipe de Decazeville et son artilleur en chef, Jérôme Accorsi, laisse planer un doute sur la forme du moment de Lavaur. Les doutes seront levés (ou pas) avec ce déplacement à Villefranche, qui sonne comme un gros test pour les deux équipes. Gaillac remporte le derby à Mazamet, et ce n’est pas la moindre des performances. Les deux équipes partagent la deuxième place du classement avec Villefranche. Cahors remporte un très précieux succès, de même que le voisin lotois, Figeac, qui avec son court succès, ramènera un peu de calme au club après l’éviction des coachs il y a quinze jours.

mazamet gaillac s.gonzalez
Mazamet- Gaillac : Un derby disputé jusqu’au bout (photo S. Gonzalez)

Réactions

Julien Sidobre (entraîneur des avants Villefranche-de-Lauragais) : On a loupé la passe de 6. Pourtant on mène de 5 points à la pause. On n’a pas pris la mesure de ce match. On est encore devant à 5mn de la fin et on a la pénalité de la gagne au coup de sifflet final. La victoire de Belves n’est pas usurpée, ils ont été vaillants. Je suis un peu déçu de l’engagement et de l’investissement des garçons. Est-ce un mal pour un bien ? Réponse au prochain match avec la grosse réception de Lavaur, leader invaincu. Gagner chez nous serait un exploit et s’apparenterait à une victoire à l’extérieur.

Alexandre Martinez (président Lavaur) : Ce succès a été très difficile face à Decazeville. C’est la plus belle formation que nous avons rencontrée depuis le début de la saison. Les Aveyronnais nous ont fait souffrir et leur buteur d’expérience Jérôme Accorsi, a été très performant. Nous le savions, à chacune de leur incursion dans notre camp, nous nous risquions à sa réussite au pied. Nous avons été un peu fébriles comme cela a déjà été le cas à domicile face à Mazamet, la semaine dernière avec un match nul ou face à Gaillac où nous remportons un succès étriqué. J’ai l’impression que nous avons plus confiance à l’extérieur qu’à domicile. Decazeville possède vraiment une belle formation et c’est satisfaisant de rester premier et invaincu dans cette poule après avoir rencontré nos poursuivants directs. Ce succès a mis du temps à se dessiner mais c’est aussi cela la Fédérale 2, où le niveau de jeu se rapproche de la Fédérale 1. Nous n’avons pas été aussi dominateurs que nous le pensions et nous sommes aussi conscients que toutes les formations qui se déplacent chez nous, viennent pour faire tomber le leader invaincu et hissent ainsi leur niveau de jeu comme nous nous le faisions face à Colomiers ou Montauban en Fédérale 1. Il y a encore du pain sur la planche et du travail à faire si nous voulons terminer dans le top 8 de cette Fédérale 2. La partie a été perturbée par le fort vent qui a gêné tout le monde et a rendu le match âpre devant. Notre prochain objectif sera d’essayer de ramener un résultat de Villefranche-de-Lauragais, une belle formation proche de la nôtre et un poursuivant direct.

Claude Pujol (président SC Mazamet) : Nous ne sommes pas rentrés dans la partie en étant toujours sur notre nuage après le match nul ramené de Lavaur le week-end dernier. Les joueurs ont regardé Gaillac en n’étant pas assez agressifs et impliqués. Notre adversaire du jour mérite son succès et nous avons été battus par une formation plus agressive que la nôtre. Les Gaillacois avaient vraiment envie de faire un résultat chez nous et cela s’est ressenti. Quant à nous, nous pensions qu’après la performance à Lavaur, nous étions arrivés et ce relâchement nous coûte cher. Nous sommes revenus trop tard dans la partie et le mal était fait après un premier acte catastrophique, aux abonnés absents. Dans la deuxième mi-temps, Gaillac a continué son pressing en montant chaque fois à la limite du hors-jeu. Nous n’avons pas réussi à nous dépêtrer de ce pressing défensif constant. Ce que nous avons fait à Lavaur et qui a fonctionné, Gaillac est venu le faire chez nous. Dans l’envie et la détermination défensive, ce sont eux qui ont fait la différence aujourd’hui. Il y a beaucoup de déception car on brûle notre joker acquis à Lavaur. Il faut essayer maintenant de refaire un résultat à l’extérieur au plus vite. Nous avons beaucoup de blessés puisque nous sommes revenus de Lavaur avec pas mal de casse et il faut essayer de faire le dos rond. Devant il nous manque notre capitaine Rayssac ainsi qu’un seconde ligne, absences qui s’ajoutent aux blessures de longue durée de nos piliers, vivement que la trêve arrive. Nous irons à Decazeville pour voir si nous sommes capables de refaire un match avec de la grosse intensité. On ne peut pas savoir à l’avance car nous sommes un peu comme le XV de France, incapables de faire deux fois les mêmes performances.

Philippe Garrigues (entraîneur UA Gaillac)Depuis le début de l’année, nous n’avions pas réussi à faire un coup à l’extérieur chez un concurrent direct. Mis à part le succès à Sarlat, formation qui joue le maintien, nous perdions de peu et échouions à pas grand-chose pour faire un gros coup chez un cador de la poule. J’ai envie que l’on mette en avant et que l’on parle un peu du super groupe qu’il y a cette année à Gaillac et ce gros coup fait à Mazamet est le parfait exemple. Nous avons fait une partie très sérieuse sans trop de fautes. Le buteur local n’était pas en réussite alors que le nôtre a scoré quand il fallait. Notre vaillance dans les montées défensives et notre pressing haut a empêché Mazamet de déployer son jeu et de revenir à la marque. C’est toujours un match référence quand tu gagnes à l’extérieur chez un concurrent direct qui plus est dans un derby. Il ne faut pas s’arrêter là et continuer sur cette lancée pour les deux matchs à domicile dans l’objectif d’accrocher la qualification tout en se faisant plaisir toujours et encore. 

Résultats

Lavaur 28-21 Decazeville

Mazamet 19-24 Gaillac

Cahors 29-20 Malemort

Figeac 27-24 Sarlat

Belves 16-15 Villefranche-de-Lauragais

Voir le classement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here