Fédérale 2 – Causeries et debrief

1

Poule 5

Saverdun, malgré une bonne résistance d’une trentaine de minutes, a senti le vent souffler à Leucate, qui s’adjuge un deuxième succès de rang et une première place, partagée avec Villefranche de Lauragais, qui a dominé largement Balma. Les Leucatois se déplacent à Pamiers, qui a ramené le nul de Mazamet, et qui aura à coeur de se jauger face à une autre grosse écurie de la poule. Le FCV, en déplacement à la Salanque, n’aura pas la partie facile non plus. Les Catalans ont joué un mauvais tour à Castelnaudary et plongent le ROC en bas de classement avant de se déplacer à Saverdun, pour un “derby” déjà sous tension.

21200452_1257510434371771_3194002990812379054_o
Saverdun pris dans l’étau leucatois, n’a pas tenu la distance (photo club)

Balma accueillera Prades avec l’obligation de prendre quatre points sous peine aussi de se mettre dans une situation inconfortable. La mission ne s’annonce pas aisée tant les banlieusards toulousains semblent en difficulté. D’autant plus que les Pradéens, forts de deux beaux succès consécutifs, se déplaceront sans pression, et avec un Florent Roigt (ex ouvreur de Céret) en grand forme, comme ses coéquipiers.

Le FCTT, avec deux bonus défensifs, démontre qu’il n’est pas loin, mais s’est incliné à nouveau face à des Catalans, ceux d’Argelès cette fois. Les toulousains voudront et devront effacer leur double frustration en recevant Mazamet ce dimanche. Mais les Sud Tarnais tenteront de ne pas revenir à vide de Toulouse pour rattraper aussi ce match nul frustrant à la Chevalière contre les Appaméens. Il y aura de la tension à Ernest Duffer dimanche. Millau de son côté, revient de Prades avec un bonus défensif méritoire avant de recevoir l’ES Catalane, qui se déplacera sans pression.

Les contours de cette poule 5 se dessinent déjà, confirmation ce dimanche ?

Réactions

Anthony Jullian (co entraîneur Mazamet): «Nous sommes frustrés. Les joueurs méritaient une pénalité et la victoire. Je suis content de leur engagement. On prend les deux points, même si l’on aurait dû en récolter quatre. Le nul n’est pas si mal quand même. Nous étions menés à cinq minutes de la fin.»

Nicolas Bruzy (entraîneur Prades) : “On ne s’enflamme pas, et on ne se voit pas plus beaux que ce que l’on est. Mais ces 8 points sur 9, personne ne viendra nous les enlever !

Stéphane Mellies (co-entraîneur – FCV) : Après un premier match en demi teinte, nous voulions nous reprendre et montrer notre vrai visage. La venue de Balma était idéale, avec un derby sous le soleil et une équipe visiteuse qui n’a pas fermé le jeu. Le travail de la semaine, basé sur un jeu total et dynamique, a porté ses fruits. Avec 7 essais l’objectif est rempli. Bien sûr, il y a des choses à améliorer et la vérité du week-end n’est pas la même le week-end suivant. Nous sommes quand même satisfaits du comportement et de l’état d’esprit des joueurs. On verra comment notre équipe va se comporter lors du prochain match à l’extérieur.

David Sanchez (pilier – FCV) : Plan de jeu respecté à la lettre. Depuis la reprise on travail chaque entraînement pour arriver à ce type de jeu qui demande une grosse mobilité, et lorsque l’on arrive à s’y coller c’est un rugby dans lequel on prend beaucoup de plaisir. On a su régler la conquête qui nous avait posé quelques soucis le week-end dernier. Une mention à l’équipe de Balma qui n’a rien lâché jusqu’à la fin.

Gérard Bouisset (co-entraîneur – Balma) : On ne s’attendait pas à être pris aussi vite dans le match. Nous avons beaucoup de nouveaux joueurs et notre système de jeu a du mal à être mis en place. Villefranche est une équipe bien huilée qui propose un jeu agréable, il va falloir se reprendre vite si l’on souhaite exister dans cette poule car dimanche après midi nous n’étions pas invités.

Loïc Vogel (ailier – Balma) : C’est un non match de notre part où l’on n’a jamais su prendre le dessus. Beaucoup trop de fautes de défense, pas assez de déplacements dans le jeu. Une équipe de Villefranche qui nous a mis en difficulté sur la vitesse de leur attaque. Nous sommes un groupe en construction et on va continuer à travailler et essayer de gommer tout les points négatifs.

fede2 5


Poule 6 

Tournefeuille valide son premier succès en dominant Astarac Bigorre, et s’empare même de la première place, avant de se rendre à Gaillac. Les Tarnais, après leur nul à domicile contre Cahors se sont inclinés à Castelsarrasin, ont l’obligation du résultat devant leurs supporters.

Le gros coup de la journée (et ce n’est pas qu’une métaphore) est à mettre au crédit de Lannemezan, vainqueur au forceps à L’Isle-Jourdain, après un match plutôt engagé, viril, pas toujours correct au vu de certains gestes, avec une grosse générale pour saupoudrer le tout. M. l’arbitre a eu du travail, contraint de sortir les cartons de toutes les couleurs. Les joueurs du Plateau ont assuré l’essentiel malgré tout, et attendent l’autre équipe en forme de ce début de saison, Cahors. Les Lotois ont dynamité la défende de Decazeville et auront l’occasion de vérifier si leur match nul inaugural à Gaillac les inspire à nouveau loin de leurs bases. Un gros match en perspective !

21768888_10213925094143570_5155787786411091512_o
Julien Olié (L’isle-Jourdain) en sang, a été prié de rejoindre les vestiaires avant tout le monde, dans un match à l’ambiance quelque peu délétère (photos Chris Farmer)

l'isle jourdain lannemezan chris farmer (3)

Levézou-Ségala, de son côté, après le bonus défensif glané à L’Isle Jourdain, a signé une victoire importante, la première de la saison, devant son public contre Rieumes. Le déplacement à Gimont, dans le dur, peut leur donner des idées. En effet, les Gimontois, comme pressenti et malgré leur courage, se sont à nouveau inclinés face à Fleurance, et sont dos au mur. Decazeville n’est pas mieux loti, avec deux défaites consécutives et zéro point au compteur. Le Sporting, secoué physiquement à Cahors aura la pression ce dimanche, d’autant plus que Castelsarrasin, le prochain adversaire, semble s’être retrouvé. Eric Mercadier commence sans doute à tirer profit du travail effectué avec son groupe rajeuni. Il y aura du monde à Camille Gilbert ce dimanche pour soutenir des decazevillois qui ont décrété la mobilisation générale.

Rieumes va aussi, et déjà, disputer un match de la peur. La première défaite à domicile contre Fleurance, costaud de la poule, pouvait se comprendre pour le promu. Celle à Levézou, où il est toujours difficile de s’imposer, aussi, d’autant plus qu’elle est assortie d’un bonus défensif. Mais un troisième revers de rang lors de la réception de l’Isle-Jourdain serait aussi malvenu que mal vécu pour le derby. Nul doute que du côté gersois, un certain Stéphane Bohn, va préparer ses troupes pour bien figurer dans son ancien bercail.

Dans cette poule aussi, on en saura un peu plus sur le niveau de forme et les ambitions de chacun à 17h30 dimanche…

levezou rieumes
Rieumes et Elian Conduché poursuivent leur apprentissage de la fédérale 2, mais ont de bonnes raisons de croire que la première victoire est toute proche. Dès dimanche contre l’Isle-Jourdain ? (photo ADSCR)

Réactions

Eric Mercadier (entraîneur Castelsarrasin) : “Face à une équipe de Gaillac joueuse et agressive sur les ruks, la victoire n’a pas été facile mais l’essentiel pour nous était d’avoir un résultat positif. Deux mi temps complètement différentes : la première où nous avons été plus spectateurs qu’acteurs et la deuxième où nous nous sommes enfin lâchés. Ce qui nous a permis de déborder cette belle équipe gaillacoise  Gagner dans la douleur fait partie de notre construction. L’équipe est jeune et pleine d’envie, notre jeu va se mettre en place petit à petit” 

Christian Gajan (entraîneur Cahors) «Nous sommes très satisfaits. Decazeville est une équipe qui ne lâche rien. Avec la chaleur, cela a été très dur physiquement mais on a réussi à tenir une bonne cadence jusqu’à la fin. On finit un peu mieux, c’est positif. Quelques imperfections de début de saison mais dans l’ensemble c’est bien. Il ne faut pas se prendre la tête car dans cette poule, ce sera très dur».

Laurent Cettolo (entraîneur de Tournefeuille) : «Un premier match à domicile n’est jamais quelque chose de facile. Il y avait une certaine pression, liée à la nécessité de valider notre performance à l’extérieur de la première journée. Je suis content du résultat, du contenu, maintenant, il ne faut en aucun se laisser gagner par l’euphorie mais au contraire, vite redescendre sur terre».

Henry Brocan (entraîneur de l’EAB XV) «Je félicite cette belle équipe de  Tournefeuille, plus complète que la nôtre actuellement et pour cause vu le très grand nombre d’indisponibles dans nos rangs, pour sa victoire. Elle est bien méritée».

Éric Fernandez (entraîneur Decazeville) «On a été dominés par une équipe de Cahors qui, bien en place, joue très bien après contact. Ils sont forts dans le jeu axial. On a été mis en difficulté et on a joué en reculant. Certains joueurs nous ont remis dans la partie mais trop sporadiquement. On a joué avec des miettes…mais on va s’accrocher !».

Christophe Schneider (co-entraîneur Lannemezan) : On est satisfait du résultat, on s’attendait à un combat âpre, et on a pas été déçu à ce niveau. Mais on a su garder notre schéma de jeu, avec un jeu au pied intéressant, et de concrétiser dans nos moments forts. On est contents de cette deuxième victoire en deux matchs, mais il nous tarde de jouer chez nous maintenant !”

Marc Teyssier (3ème ligne L’Isle Jourdain) :  On a donné des pénalités en premières mi-temps, on s’est ressaisi en deuxième période. On prend le bonus défensif malgré un match moyen. On va s’en contenter cette fois, mais il va falloir se remettre vite au travail.

l'isle jourdain lannemezan chris farmer (2)
Chaude ambiance entre L’Isle-Jourdain et Lannemezan (photo Chris Farmer)

Résultats
Levézou 26-21 Rieumes
Fleurance 20-3 Gimont
Tournefeuille 34-16 Astarac Bigorre
Castelsarrasin 30-16 Gaillac
Cahors 52-20 Decazeville
L’Isle Jourdain 14-17 Lannemezan

fede2 6

 

Propos recueillis par RugbyAmateur, Maniac, Chris Farmer + source Dépêche du Midi et l’Indépendant

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here