Fédérale 2 – Castelnaudary en mode “Roc Haine Roll” à Balma

0

Branché en mode alternatif, au rythme d’une victoire à domicile suivie d’une défaite à l’extérieur, Balma comptait bien remettre les pendules à l’heure à la maison, après sa courte et très honorable défaite à Céret, le leader. Castelnaudary, lanterne rouge de la poule avait le profil de la victime idéale pour se refaire un moral.  Une victoire en forme de routine en quelque sorte… Sauf que les joueurs du ROC n’ont pas été les “pousse-cailloux” attendus, et n’ont pas forcément apprécié des pronostics qui avaient autant de valeur que les récents sondages des derniers rendez-vous politiques en France, en Navarre et aux Etats-Unis. 80 minutes plus tard, dans le cercle balmanais constitué au coup de sifflet final, l’ambiance était aussi lourde que le terrain… (résumé et photos par Wildon)

????????????????????????????????????
Balma à l’attaque, mais Castelnaudary veille au grain

Si le BORC ouvre rapidement la marque par le pied de Cassas (2e, 3-0), les joueurs de Philippe Guicherel ne se présentent pas en victimes consentantes. Castelnaudary rate une pénalité dans la minute qui suit l’ouverture du score (3e), mais se rattrape de la meilleure des manières avec un essai sur ce qui sera la marque de fabrique des visiteurs : un gros maul, un ballon porté et un essai au bout du compte. Moussaoui plante le premier de la série, que Batigne bonifie sans trembler (8e, 3-7).

Balma repart à l’assaut et revient grâce à une pénalité de Cassas (20e, 6-7). Puis par un essai ressemblant à s’y méprendre à celui de Moussaoui, grâce à un maul bien groupé qui porte le ballon telle une tortue de légionnaires romains et va “déposer” Estevès en terre promise (28e, 11-7). Cassas ne parvient pas à transformer, ni à passer la pénalité de l’ultime minute de la première période (40e). C’est bien connu : les points perdus ne se retrouvent plus…

Un mental à toute épreuve…

????????????????????????????????????
Le pack chaurien en action, va faire mal à son vis-à-vis

La seconde période démarre avec des Chauriens chauds comme une cassole de terre cuite. Après avoir fait mijoter la marmite pendant quelques minutes, le pack audois enfonce les lignes balmanaises pour faire plonger dans l’en-but Walid Batchali. Unb essai que transforme Batigne (52e, 11-14). Dans un jeu loin d’être séduisant, plus proche des tranchées de Verdun que des grandes envolées de la cavalerie légère de Balaklava, les 22 acteurs n’en démontrent pas moins une énorme combativité. Sauf qu’à ce jeu, ce sont les joueurs du ROC qui écrivent la musique à grands renforts de “penal touches” qui les rapprochent toujours un peu plus des lignes haut-garonnaises. Ce dont profite Batigne, idéalement placé, pour expédier un drop-goal (56e, 11-17). Piqués au vif et poussés par leur public, les joueurs du BORC mettent le pied au plancher et signent un magnifique essai le long de la ligne de touche signé Perez. Cassas ajoute deux points de mieux grâce à un poteau rentrant et fait basculer Balma en tête au score, à cinq minutes de la fin du match (75e, 18-17).

Pendant que certains voient dans le poteau favorable le signe indien d’une victoire qui aura été longue à se dessiner, mais “logique”, d’autres imaginent déjà les gros titres des journaux qui seront lus à l’heure des croissants. Mais c’était sans compter sur les joueurs de Castelnaudary, bien décidés à faire mentir les sondages d’avant-match, les statistiques de la FFR, les pronostics de la tribune et les articles des correspondants de presse présents autour de la pelouse prêts à titrer “Balma : une victoire bâtie sur le ROC”.

Mais non, il sera dit que Castelnaudary sera le “ROC” et non le caillou dans la chaussure balmanaise. A deux minutes de la fin du temps réglementaire, les Audois créent un nouveau ballon porté dans le coin du terrain. Les joueurs de Balma entrent et rentrent chacun à leur tour dans la “cassole” chaurienne pour stopper l’avancée, mais rien n’y fait. Les coéquipiers de Rouzaud avancent toujours, déroulent au forceps et à la grinta cette cocotte qui va finir sa folle course dans l’en-but balmanais. Batchali, véritablement homme du match, crucifiant les derniers espoirs des locaux, mais provoquant la joie intense des siens au coup de sifflet final (18-22, 79ème). La lanterne rouge venait d’éteindre la lumière sur Balma et se remettait dans le bon sens de marche. Un ROC, un pic, un cap ! C’était pas mal aussi pour un titre d’article, non ?

Balma vient de prendre un coup de bambou sur la tête
Les joueurs de Balma viennent de prendre un coup de bambou sur la tête. Le président Serge Pratmarty leur rappellera de mieux et plus respecter le maillot rouge et blanc…

Réactions

Frédéric Laluque (co-entraîneur de Balma) : Le rugby reste un sport de combat et on s’est fait “bouffer” dans la tête. Le rugby est un sport qui est à 60 % dans la tête et on n’a pas été à la hauteur d’une équipe de Castel’ qui nous a prouvé qu’on n’était pas au niveau. Castelnaudary ne mérite pas d’être dernier, ils ont mouillé le maillot, ils ont des valeurs humaines, et nous n’étions pas à la hauteur. A Céret, on a montré des choses, mais on n’est pas capable de gagner ces matchs. Voilà…

????????????????????????????????????
Sibra à la manoeuvre autour de ses avants, Castelnaudary vient de remporter quatre points aussi inattendus que précieux

Philippe Guicherd (entraîneur de Castelnaudary)

R.A. : Votre équipe vient de remporter une belle victoire et n’a jamais montré le visage d’une équipe vaincue ou dernière. Pourquoi ici et maintenant à Balma ?C’est quelque chose qu’on essaie de faire depuis un certain temps, on essaie de jouer, de se comporter comme une équipe qui veut jouer au rugby, qui n’est pas venue jouer les touristes en Fédérale 2 même si le classement fait qu’on est dernier [au coup d’envoi de la rencontre], qu’on loupe des matchs, qu’on passe à travers de certains. La volonté n’est pas de faire un jeu restrictif mais de jouer au rugby, de gagner les premiers impacts, d’avancer, bref ce qui fait la base du rugby. Je crois qu’il faut féliciter les joueurs parce qu’ils ont répondu présents sur l’engagement, ils ont mis le rugby dans le bon sens, tout en mettant en place du jeu. En face, Balma avait aussi beaucoup de densité dans le sien. Je pense qu’aujourd’hui, les joueurs ont mentalement pris conscience de leurs capacités. Ils peuvent encore faire de belles choses.

Hormis le mental, votre seconde grosse force a été les ballons portés, parfois dévastateurs ?
Disons que paradoxalement Balma nous a été supérieur en mêlée mais effectivement, nous avons été très forts sur les ballons portés. Ils ont aussi perdu des ballons en mêlées. On voit l’importance de la mêlée en Fédérale 2 mais le plus important, c’est d’avoir ces ballons. Dans le jeu et dans la possession, on a su profiter d’une équipe de Balma très fébrile.

C’est le mental ou votre technique du ballon porté qui vous permet de remporter ce match ?
Disons que la victoire nous avait échappé de la même façon à Millau où on perd d’un point dans la dernière minute. Alors oui, aujourd’hui, on a eu peur que cela se reproduise à nouveau. Mais les joueurs ont su retrouver les facultés mentales sur un dernier ballon porté pour cet essai qu’on marque à la dernière minute. Ça soulage (grand sourire) et… et félicitations encore aux joueurs qui n’ont rien lâché et qui ne lâcheront rien jusqu’à la fin.

balma roc
Duel de costauds jusqu’à la dernière minute

BALMA – CASTELNAUDARY – Championnat de France Fédérale 2 – Poule 5

A Balma – Balma – Castelnaudary 18-22 (Mi-temps : 11-7)
Arbitre : Mr Cheyrou, assisté de MM. Cottier et Casadamont

Pour Balma : 2 essais de Estèves (28e) et Perez (74e), 2 pénalités (2e, 20e) et 1 transformation de Cassas (75e)

Pour Castelnaudary : 3 essais de Houssaoui (8e) et Batchali (52e, 78e) et 2 transformations (8e, 52e)et 1 drop-goal (56e) de Batigne

Balma : Turini, Sellier, Rendour, Esteves, Foucras, Dedieu (cap), Sanda, Arroyo, Janeczek, Cassas, Beulaguet, Carcano, Belières, Perez, Raynal – Rempl : Coute, Demasi, Rongiconi, Tournier, Gualino, Vernezoul, Roos

Castelnaudary : Puapua, A. Raynier, Ferriol, Bastide, Moussaoui, Rouzaud (cap), Girard, Batchali, Sibra, Batigne, Gr. Barthez, R. Raynier, Gu. Barthez, Fabre, Labatut – Rempl : Lala, Gibeau, Ankour, Jaumier, Chinelatto, Alberola, Planes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here