Fédérale 1 – Saint-Sulpice force son destin et le respect

0

C’est tout un groupe qui s’était fait la promesse de gagner dans la semaine, pour espérer encore ce maintien si improbable début décembre. Mais l’obstacle à franchir était de taille. Soyaux-Angoulême, troisième, avec ses 33 contrats pro, et un budget de près de 1,7 millions, venait à Gaston Sauret pour valider sa qualification.  Les deux promus ne vivent pas dans le même monde, n’ont pas les mêmes objectifs, et pourtant sur cette rencontre, a priori déséquilibrée, personne n’a vu de différence…(par Beud Spencer)

USSS Angoulème (66)
Roquebert au dessus de la mêlée avec un essai inscrit, trois pénalités, dont celle de la gagne à la dernière seconde (photo S. Méric)

Les locaux décident de ne pas prendre le vent en première période, un bonne intuition, on le verra plus tard. Angoulême en profite pour s’installer dans le camp adverse, et profite d’une première mêlée écroulée côté droit, pour passer les trois premiers points du jour. Lombard, le buteur Charentais, se voit offrir une nouvelle pénalité (ballon gardé au sol), et au bout de huit minutes, le score est de 0-6. Les nombreux supporters rouge et vert sont inquiets de ce début de rencontre. Ils le seront un peu plus quand Faure, sur un geste d’humeur, reçoit un carton jaune, à la 12ème. Angoulême continue de dominer une équipe de l’USSS qui subit et n’a pas de ballons pour s’illustrer. Même réduits à 14, les joueurs de la Lèze sortent les barbelés. Angoulême, sur une attaque aux 40m, tombe un ballon sur un regroupement. Roquebert se montre le plus vif, donne un grand coup de pied, et part tout seul pour aller aplatir. Boyer transforme (7-6, 15ème). Un essai qui requinque les locaux, plus agressifs dans les rucks, les touches, le jeu s’équilibre. L’écart au classement est loin d’être évident. A la demi-heure de jeu, Angoulême conteste un ballon au sol et bénéficie d’une troisième pénalité, réussie par Vletter (7-9). Fin du premier acte.

Roquebert, le héros…

USSS Angoulème (75)
Un conquête en touche propre du début jusqu’à la fin (photo S. Méric)

Vent dans le dos, Saint-Sulpice attaque cette deuxième période pied au plancher. Sur le renvoi, Angoulême se met à la faute (ballon gardé au sol) et permet à Boyer de redonner l’avantage aux siens (10-9, 41ème). Deux minutes plus tard, mêlée effondrée, l’arbitre sanctionne la première ligne locale. Lombard rate cette occasion, mais règlera la mire quelques minutes plus tard, à la suite d’un maul écroulé (10-12). Les locaux ne s’en laissent pas compter et font parler leurs avants aussi. Ils gagnent une pénalité à 50m. Largement dans les cordes du pied de Roquebert, même sans vent. “Formalité” pour le centre local qui passe les trois points (13-12). Peu avant l’heure de jeu, les visiteurs sont une nouvelle fois sanctionnés. Mais Boyer manque les barres. Dans ce match tendu, haletant, les joueurs commencent à manquer de lucidité. A l’image de Dastarac (USSS), à la 63ème, imité à la 68ème par Laulhe (Angoulême), qui reçoivent tous deux un carton jaune. De 55m, Roquebert tente sa chance, mais le ballon ne passe pas. Partie remise cinq minutes plus tard, Angoulême se met à la faute sur une touche, et le solide centre persévère, et avec raison (16-12, 73ème). On croit que le match vient de basculer, mais Soyaux-Angoulême a la ressource d’une équipe quasi pro. Les Charentais prennent la pénal touche, captent bien le ballon, se structurent. Le ballon est vite éjecté et Wieprecht, comme une anguille, file inscrire l’essai sur la seule incursion dans les 30m de la deuxième période ! La transformation ne passe pas, le score est de 16-17, il reste deux minutes à jouer. Gaston Sauret est abattu, le stade sonne creux. Mais leurs protégés vont une nouvelle fois démontrer pourquoi ils les aiment tant. Ils ne lâchent rien, et sur la dernière action, les visiteurs sont sanctionnés pour un conteste illicite, pénalité à plus de 50m. Roquebert prend ses responsabilités, et vient donner la délivrance à tout un peuple rouge et vert. 19-17, la roue vient de tourner. “Phénoménal” s’exclame Olivier Argentin. Le rugby des champs vient de battre celui de la ville. La roue tourne vient de tourner comme dirait un certain Franck. Un succès qui permet de croire encore au maintien. A condition de battre Castanet dimanche prochain, puis Saint-Jean-de-Luz, au pays basque, officiellement relégué en fédérale 2 depuis hier.

USSS Angoulème (85)
Fin du match, l’exploit est là, l’espoir aussi (photo S. Méric)

Les réactions

Renaud Gourdon (entraineur Angoulème) : Nous sommes tombés sur une équipe de Saint-Sulpice agressive dans les rucks, ils avaient plus d’envie que nous, nous étions venus dans le but d’arracher une qualification, et ils avaient plus d’appétit que nous, le résultat n’est pas volé.

Jean Marc Doussain (Stade Toulousain, international) : Sur un match, tout est possible, nous avons assisté à une belle rencontre, Saint-Sulpice s’est lâché, ils ont bien géré le jeu contre le vent. Ils ont été performants en conquête et sur les rucks, maintenant il reste deux matches, le maintien est toujours possible.

Damien Larrieu (capitaine Angoulème) : On a bien débuté, on a pensé que c’était arrivé peut être. Mais Saint-Sulpice nous a remis en place. Nous n’avons pas douté pour autant, mais ils ont eu le dernier mot. Il faut repartir de l’avant. Dans une saison, il y a des temps forts et des temps faibles. Parfois, perdre redonne plus d’envie.

Jocelyn Authier (entraîneur des avants USSS) : L’équipe réserve nous avait montré la voie, il fallait faire mieux, nous avons été bons devant, nous les avons gênés en conquête aussi. Je suis fier de mes gars. Nous ne sommes pas morts, on se battra jusqu’au bout, nous avons la chance qui nous a fait un clin d’oeil aujourd’hui. J’en profite pour dire que j”ai une petite pensée pour Ponpon. 

USSS Angoulème (60)
Roquebert file à l’essai, personne ne le reverra (photo S. Méric)

Feuille de match

Fédérale 1 poule 3 ( 17ème journée ) – A Saint-Sulpice-sur-Lèze : USSS bat Soyaux Angoulême 19-17 (mi-temps 7-9)

Arbitre : M. Loic Frayssinet (comité Côte d’Argent)

1450 spectateurs : temps agréable, pelouse souple

Pour USSS : 1 essai Roquebert (16′), transformation Boyer (16′), pénalité Boyer (40′), Roquebert (53′, 73′, 80′)
Pour Soyaux Angoulème : 1 essai Wieprecht, pénalité Ric Lombard (3′, 9′, 47′) Vletter (31′)

Evolution du score : 0-3, 0-6, 5-6, 7-6, 7-9,/ 10-9, 10-12, 13-12, 16-12, 16-17, 19-17

Avertissements : carton jaune Faure (USSS, 16′), carton jaune Dastarac (USSS, 62′), carton jaune Laulhe (Soyaux Angoulème, 68′)

Composition des équipes :

USSS : Labat, Meneghel, Perles, Faure, Lecornu, Dastarac, Fourthies, Kahlouchi, Giordano, Boyer, Carpignano, Roquebert, Coueffe, Subervol J, Mazieres
De Biasi, Bertrand, Abed, Pecharman, Claux, Doussain, Rouillou, Caujolle

Soyaux Angoulême : Bousquet, Mareuil, Stastny, Gay, Wognitsch, Laulhe, Dimitri, Larrieu, Laforgue, Ric Lombard, Pilet, Christophe, Chiker, Roger, Vletter

Guyonnet, Devisme, Lescure, Malafosse, Ayestaran, Duca, Wieprecht, Boutemmani

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here