Fédérale 1 – Graulhet, retour vers le futur

0

Après 3 ans de purgatoire en Fédérale 2, le Sporting Club Graulhétois retrouve enfin l’élite amateur. La cité du cuir, et son stade historique Noël Pélissou, vibreront à nouveau dans une poule 4 très relevée, où figurent notamment des écuries semi-professionnelles comme Auch ou Aix-en-Provence. Seule équipe tarnaise engagée à ce niveau, le SCG ne compte pas faire de la figuration. Ce que Christian Delfaut, manager du club nous explique en détail. (par Simon Templar)

 

Pré saison graulhet1
Une grosse préparation physique en ce mois d’août

Christian, dans quelle forme l’effectif a-t-il repris le chemin des terrains après une saison riche en émotions, auréolée d’une accession en Fédérale 1 ?
Après un long exercice 2013/2014, nous avons découpé la préparation en deux étapes : Le 21 juillet avec le début de la préparation pour les recrues et les joueurs n’ayant pas participé aux phases finales. Pour les finalistes, la reprise était prévue le 4 août. En alternant le travail physique et le travail par ateliers et en faisant un peu d’opposition chaque jeudi, tout l’effectif y trouve son compte. Au fil des oppositions, nous travaillons la distribution et redistribution aussi bien offensivement que défensivement et on met en place quelques lancements. Les joueurs ont suivi un programme d’athlétisation individuel pendant les vacances et sont revenus particulièrement affutés et motivés. Enfin, certains anciens, comme « Seb » Pagès, nous ont demandé un peu de tranquillité pour manquer quelques entraînements et se consacrer à leur famille. A 38 ans, nous avons accepté, afin de récompenser son investissement de ces deux dernières années. Je ne me fais pas de souci, il est encore jeune dans sa tête. Il apportera toute sa maturité et son appétit au groupe.

 

Quels ont été les premiers discours adressés à vos joueurs à l’aube de cette nouvelle saison ?
Avec Benoît Bellot et Renaud Gély, le duo d’entraîneurs en place depuis plusieurs saisons maintenant, nous avons insisté sur la continuité en souhaitant s’appuyer sur ce qui a bien fonctionné l’an passé. Nous savons jouer au rugby, défendre et marquer des essais. Nous l’avons admirablement démontré la saison dernière. Le staff a également demandé aux joueurs d’être plus disponibles et de s’adapter en lisant intelligemment le jeu. Les garçons devront prendre leurs responsabilités afin de proposer un jeu créatif, adapté à l’adversaire, et ne pas jouer dans le « stéréotype ». Les trois matchs de préparation programmés en août face à des belles équipes, permettent de nous tester et de travailler avant le 7 septembre et la première échéance en championnat. (Ndlr : défaite 7 essais à 4, le 13 août à Castanet, défaite 7 essais à 3, le 23 août à Vendres face à Tricastin et réception de Rodez, le 29 août.) »

 

« On sent le public prêt à pousser derrière nous… »

 

Quelles ont été les priorités du recrutement pour rivaliser au sein de l’élite amateur ?
Ce niveau impose aux joueurs beaucoup d’investissement, plus d’entraînements, et une modification de leur comportement, c’est pour cela que l’on a ajouté un préparateur physique (David Carmet de Sport Pro Santé Toulouse). Malgré la longueur de la saison dernière, nous avons réussi à boucler notre recrutement assez tôt, le tout en conservant 90% de l’effectif en place. Nous avons voulu renforcer notre paquet d’avants, en mettant plus de densité physique afin de répondre présent dans les gros combats qui nous attendent. Nos trois-quarts seront aussi renforcés par des joueurs rapides qui aiment le mouvement, capables de transformer le jeu. Cette année, le recrutement a été facilité par la refonte des catégories Espoirs, subie par les clubs professionnels.

 

Sébastien Pagès, homme d'expérience du SCG graulhet
Sébastien Pagès a repris les entraînements un peu plus tard, mais sera bien présent pour apporter toute son expérience

Vous avez donc pu récupérer des jeunes intéressants ?

Tout à fait. Ils structureront notre équipe réserve, mais certains taperont rapidement à la porte de l’équipe fanion selon moi. Des Bélascain du club auront aussi une carte à jouer, dans la continuité de l’année dernière avec l’éclosion de Paul Dimitri, trois-quarts aile ayant effectué les phases finales avec les séniors.

 

Le recrutement est clos désormais ?

Pas tout à fait puisque nous sommes à la recherche d’un autre trois-quarts aile. Avec Yannick Jauzion, nous faisons aussi fonctionner notre réseau de connaissances pour trouver la perle rare. Après les rentrées universitaires, tout cela devrait se décanter. Je suis satisfait de l’effectif actuel, avec un groupe de 70 joueurs et une équipe réserve rajeunie qui peut nous amener des découvertes et des bonnes surprises, en tout cas je l’espère.

 

Romain Bille, le buteur et révélation de la saison dernière - graulhet
Romain Bille, révélation de la saison dernière, symbolise le renouveau du club

Pour terminer, quel regard portez-vous sur votre poule ?
Elle est cohérente au vu des déplacements proposés. Auch, Blagnac et Pays d’Aix composeront sûrement le podium. Derrière, il y aura des cadors habitués aux joutes de Fédérale 1 comme Oloron ou Valence d’Agen qui seront difficiles à manœuvrer. Notre groupe se connaît bien, on peut prétendre à une 5ème ou 6 place j’espère, même si l’objectif est d’assurer le maintien d’abord. Nous rentrerons dans le vif du sujet, en recevant Blagnac le 7 septembre, en allant à Bagnères-de-Bigorre, puis en recevant le Pays d’Aix. Sur les 7 premières rencontres, il faudra engranger le maximum de points pour se mettre à l’abri, et se rassurer.

 

Depuis cette finale et la montée acquise en juin dernier, Graulhet retrouve la ferveur du passé…

Cette Fédérale 1 suscite beaucoup d’attente. L’engouement autour des ventes de cartes d’abonnés est dans la lignée de la ferveur populaire de l’an dernier, oui. La réussite sportive du SCG crée de l’envie et des ambitions. On sent tout le peuple graulhétois prêt à pousser derrière nous !

 

Mouvements de l’inter saison

christian Delfaut manager Graulhet
Christian Delfaut satisfait de cette inter saison, et impatient de débuter le championnat

Arrivées :
– David Carmet – préparateur physique (Sport Pro Santé Toulouse)
– Joffrey Avarguez – 3°ligne (Castres Olympique)
– Philippe Beaud – 2°ligne (Lavaur)
– Clément Bécerra – 3/4 centre (TCMS)
– Beka Burdiasvhili – pilier géorgien (Carcassonne)
– Julien Cazelles – talonneur (Labastide St Georges)
– Jérémy Chambault – 3/4 centre (Colomiers)
– François Duvignacq – 1/2 mêlée (Colomiers)
– John Gousseau – 3°ligne (reprise, retour au club)
– Louis Icher – 1/2 mêlée (Mazamet)
– Grégory Lagikula – pilier (Montauban)
– Clémens Lanau – 1/2 mêlée (TCMS)
– Clément Leleu – 3/4 aile (Pau)
– Jean-Philippe Loubuge – talonneur (Saint-Céré)
– Kévin Loze – pilier (TCMS)
– Alexandre Montels – 3°ligne (Australie, retour au club)
– Nicolas Navarro – talonneur (Saint-Sulpice-sur-Tarn)
– Audric Pauthe – 3/4 centre (St Junien)
– Jean-Baptiste Py – 3/4 aile (reprise, retour au club)
– Jordy Revallier – 2°ligne (Blagnac, retour au club)
– Ange Rocchesani – 3/4 aile (Vannes)
– Vincent Roques – 3°ligne (Labruguière retour au club)
– Thibault Roullier – 3°ligne (Albi)
– Alexis Taurines – 3/4 aile ou centre (Castres)
– Clément Tucoulet – 1/2 ouverture (Colomiers)
– Thibaut Urios – 1/2 ouverture (Oyonnax)
– Mickaël Frédéric – pilier (Béziers)

Départs :
– Pierre Albouy – 1/2 mêlée (Sor Agout)
– Romain Anglade – 3°ligne (Prades)
– Thibault Baillot – 3°ligne (Marssac)
– Nicolas Batigne – pilier (Marssac)
– Sébastien Bega – 3/4 centre (Saint-Juéry)
– Nicolas Boutié – 3/4 centre (Lisle-sur-Tarn)
– Guillaume Carrière – arrière (Marssac)
– Adémola Codjia – 3/4 aile (Lisle-sur-Tarn)
– Julien De Chasteigner – 3/4 aile (Castanet)
– Tristan Fadier – talonneur (Gaillac)
– Paul Falipou 1/2 ouverture (Saint-Sulpice-sur-Tarn)
– Clément Heral – 3°ligne (Gaillac)
– Robin Julia – 3/4 aile (Gaillac)
– Benoît Pappakostas – 2°ligne (Marssac)
– Xavier Rachmann – pilier (Lavaur)
– Grégory Sarcia – 1/2 ouverture (arrêt)
– Guillaume Amar – préparateur physique

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here