Fédérale 1 – Premier derby historique pour Fleurance face à Auch

0

Qu’il sentait bon ce derby gersois comptant pour la quatrième journée du championnat de Fédérale 1! Dans une poule 4 jusqu’ici dominée par Tyrosse, l’AS Fleurantine réalise elle aussi un départ canon: victoire bonifiée à domicile face à Oloron (38-11) et succès que d’aucuns qualifieront d’historique en terre luzienne (22-16). Ancrés à la 3è place (9 points), les Bleu et Blanc recevaient leur illustre voisin du RC Auch. Avec six points au compteur, consécutifs à deux défaites (à Tyrosse et Anglet) et une victoire à Jacques-Fouroux face à Mauléon (22-5), les Auscitains étaient calés en milieu de classement. Allaient-ils réussir à s’imposer pour leur troisième déplacement de la saison ? (Par Marco Matabiau/ Photos Nathalie M.D., Thierry Coutens et Joseph Zabala).

Comme tout bon derby qui se respecte, il débutait par un gros affrontement physique autour des zones de ruck. Le premier à réellement dynamiser le jeu, était le demi de mêlée auscitain Briscadieu : à la 5è, il jouait vite une pénalité, s’échappait sur le côté gauche et trouvait son ailier Lestremeau au relais, mais l’action avortait. Quelques instants plus tard, sur un second temps de jeu, l’ailier fleurantin Lespinasse se rendait coupable d’un en-avant volontaire. Des 22 mètres, la pénalité obtenue était convertie par ce même Briscadieu (3-0, 11è). Les locaux ne tardaient pas à réagir : après une faute de la mêlée auscitaine, Lanave remettait les deux équipes à égalité (3-3, 14è). L’ASF réussissait ensuite un bel enchainement, Manso Moyano, Andreu et Brethous négociant parfaitement un surnombre côte droit avant que l’arrière Parat ne laisse échapper un ballon des plus intéressants (15è). Sous pression, la défense visiteuse se mettait à la faute. Le demi de mêlée Lanave, des 15 mètres en face, permettait aux siens de prendre l’avantage (6-3, 19è).

Clermont

Après une nouvelle faute en mêlée, fleurantine celle-ci, l’arrière Vignes prenait le relais de Briscadieu et s’essayait des 50 mètres: le ballon s’envolait très haut (profitant du léger vent favorable) mais venait mourir juste sous la barre (24è). L’affrontement en mêlée fermée battait d’ailleurs son plein, les deux packs se rendant coup pour coup, à l’image de deux boxeurs. A ce petit jeu-là, le gaucher auscitain Janlin prenait le dessus sur son vis-à-vis géorgien Vepkhvadze (30è). Pourtant, le RCA n’en profitait pas. C’étaient au contraire les Fleurantins qui marquaient trois points de plus, à nouveau par la botte de Lanave, sur une pénalité consécutive à une faute au sol (9-3, 35è). Il récidivait quelques instants plus tard, des 43 mètres cette fois, après que le troisième ligne rouge et blanc Thierry ait gardé le ballon au sol (12-3, 37è). Dans les ultimes instants du premier acte, ce même Thierry et Briscadieu négociaient parfaitement une “89” côté droit et libéraient Vandekerkof. L’ailier se faufilait, l’action rebondissait et le deuxième ligne fleurantin Courtes se mettait à la faute. Il écopait d’ailleurs d’un carton jaune (40è+1). Une série de pénal touches s’en suivait: les locaux résistaient tant bien que mal. Le dernier lancer de Bosque lobait son sauteur Baczkowski en fond. L’Argentin Manso Moyano n’en demandait pas tant: il se saisissait du ballon, sortait de ses 22 et permettait à son équipe d’atteindre la pause avec 9 points d’avance.

Auch

Auch finit mieux, Fleurance fait front

La seconde période démarrait sur un meilleur rythme. Toutefois, Bosque recevait un carton jaune pour un jeu considéré déloyal sur Brethous au sol (45è). Pour ne rien arranger, Briscadieu n’était pas dans un grand jour puisqu’il échouait à deux reprises (44è, 49è), pourtant en bonne position. A la 52è, la charnière Briscadieu – Couzier était remplacée par Hueber et Magnoac. Le jeu auscitain prenait aussitôt de l’ampleur, les libérations se faisaient plus rapides et les enchainements plus fluides. La défense fleurantine en voyait de toutes les couleurs et commettait désormais davantage de fautes. Bilan: le troisième ligne Clermont était sanctionné d’un carton jaune pour une faute au sol (56è). Auch profitait de cette supériorité numérique et maintenait la pression par son paquet d’avants: après un pilonnage en règle de la ligne de but, Bosque allongeait le bras, pensait marquer mais laissait échapper le cuir. Son en-avant le mettait en rage, il parlait à M. Le Gall et se voyait sanctionné d’une pénalité (59è).

Auch

A vingt minutes du terme, Fleurance faisait entrer son troisième ligne samoan Muagututia, qui se signalait d’entrée par une percée plein champ à la mi-terrain (61è). Lanave reprenait ses bonnes habitudes et rajoutait trois points au compteur de l’ASF (15 – 3, 63è). Pourtant, Auch ne désarmait pas: sur le renvoi, au prix d’une belle action défensive, les rouge et blanc obtenaient une pénalité. Magnoac optait pour la pénal touche: sur celle-ci, les Auscitains s’organisaient en “cocotte” et poussaient leurs adversaires à la faute. Au final, ils obtenaient un essai de pénalisation et revenaient totalement dans la partie (15-10, 66è). Même s’il dominait désormais, le RCA n’arrivait pas à franchir le rideau défensif adverse, au contraire des Fleurantins qui, sur un lancement orchestré par Bouisset, libéraient Cantaloup plein champ. L’ailier se faisait néanmoins reprendre près de la ligne et l’action n’aboutissait pas (72è). C’était ensuite aux Auscitains, bien décidés à emporter la décision, de se lancer dans une action d’envergure: organisés autour de la paire Hueber – Magnoac, les joueurs du RCA balayaient le terrain à maintes reprises, semblaient progresser inexorablement vers la ligne de but, mais une faute de mains sur une transmission entre Gassiot Bitalis et Vandekerkof faisait avorter cette dernière tentative (75è). Fleurance tenait ainsi son succès.

Auch

Dans ce que beaucoup, autour du terrain et de la main courante, estimaient être le premier derby de l’histoire entre ces deux équipes, le RC Auch a fini par payer sa première période poussive. Empruntés, gênés par la solide défense fleurantine, ils n’ont jamais été réellement capables d’enchainer le jeu. Ils ont aussi manqué d’efficacité, échouant à plusieurs reprises près de la ligne. En revanche, les joueurs de Grégory Menkarska et Patrick Bosque ont su trouver les ressources nécessaires pour ne jamais se désunir et ramener un précieux point de bonus défensif. Le pilier Janlin a livré un gros combat en mêlée fermée, l’arrière Vignes a sans cesse essayé de relancer la machine auscitane. Enfin, les entrants Hueber (un ancien de l’ASF), Magnoac (passé récemment par Soyaux-Angoulême) et Gassiot Bitalis ont redonné de l’allant à leurs co-équipiers et auraient pu faire basculer le résultat en fin de rencontre. Reste désormais à bien préparer la venue de C.A. Castelsarrasin à Jacques-Fouroux.

Auch Hueber

Pour sa part, l’AS Fleurantine poursuit son excellent début de saison. Trois matchs, trois succès, 13 points au compteur, et quelques certitudes : la défense est solide et les lancements de jeu efficaces. Après avoir pris le large, cassant la ligne de défense à plusieurs reprises sans pour autant réussir à concrétiser, les hommes de Mickaël Carré et Bernard De Giusti ont serré les rangs pour résister au retour de leurs adversaires du jour. Les plus en vue ont été le dynamique Manso Moyano, le troisième ligne Touton qui, malgré un nez cassé ce mercredi à l’entraînement (il portait un masque qui n’avait rien d’un FFP2), s’est montré très disponible autour des zones d’affrontement, les trois-quarts centres Andreu et Brethous ont été à leur avantage tant en attaque qu’en défense. Enfin, Lanave (15 points à 5 sur 6) a inscrit tous les points fleurantins. Tout cela est de bon augure avant le redoutable déplacement à Valence d’Agen.


Réactions

Bernard De Giusti (Entraîneur, Fleurance): “Un vrai derby: engagé, âpre, assez cloisonné, du moins sur la première mi-temps. Sur la deuxième, Auch a pris davantage l’ascendant, aidé il est vrai par nos cartons successifs. Beaucoup de temps passé à 14, cela fait beaucoup pour pouvoir espérer mettre en place notre jeu. On savait que cette équipe auscitaine était solide et allait nous imposer de l’impact physique. C’est l’équipe la plus “dure” qu’on a rencontré cette saison. C’est une belle équipe qui mérite amplement son point de bonus défensif“.

Patrick Bosque (Entraîneur, Auch): “Une déception au vu des 20 dernières minutes que nous avons produites. Si on avait été plus constants sur le match, je pense qu’on aurait pu les mettre plus en difficulté. Cette équipe de Fleurance est depuis trois ans en Fédérale 1. Ils sont habitués à ce niveau, ils ont des joueurs qui sont supérieurs aux nôtres. On va bosser le plus possible pour essayer de rivaliser (…) En première période, on n’a pas eu assez le ballon. On manque aussi des pénalités. Malgré cela, on sentait que l’équipe de Fleurance fatiguait sur la fin et était au bord du K.O. On n’a pas su mettre le dernier coup quand il fallait. Faut pas oublier d’où on vient, qu’on monte depuis l’Honneur trois années consécutives“.

AsfA 0353

Pierre Touton (Troisième ligne, Fleurance):Un match accroché, tendu. On a eu du mal à mettre en place notre jeu en première mi-temps. On est tombés sur une équipe d’Auch qui a appuyé là où ça fait mal, en conquête. Nous, on a été efficaces. Dès qu’on est allés chez eux, on a réussi à scorer. Le match se gagne à mon avis sur l’efficacité. Auch a réalisé une très belle seconde période. Nous, on a fait beaucoup de fautes, ils se sont nourris de ça, et c’était moins une qu’ils l’emportent. Chapeau à eux. Aujourd’hui, ils auraient autant pu gagner que nous (…) Notre leitmotiv depuis le début de saison, c’est de nous appuyer sur une belle défense. On se l’était promis. Sur les trois derniers matchs, on voit que ça paye. Il faut maintenant progresser offensivement pour produire un meilleur rugby“.

Auch

Larry Hueber (Demi de mêlée, Auch): “On est tombés sur une grosse équipe de Fleurance, habituée à la Fédérale 1. On a été timides en première période, on rate un essai juste avant la pause qui nous aurait permis de tourner à 10 – 12. Du coup, ça a été le tournant du match. On mérite selon moi d’accrocher un essai de plus et on n’est pas loin de faire match nul, voire de leur passer devant. On a un très bon groupe, avec beaucoup de jeunes en première ligne notamment. Pour un promu, on a montré qu’on avait néanmoins un rôle à jouer dans ce championnat”.


Feuille de match

A Fleurance (Stade Marius-Lacoste): AS Fleurantine bat RC Auch 15 à 10 (mi-temps: 12 à 3).

Arbitrage: M. Cyrille Le Gall  assisté de MM. Philippe Soupre et Marc Maestri (Ligue Nouvelle Aquitaine).

Cartons jaunes: à Fleurance, Courtes (40è + 1), Clermont (56è); à Auch, Bosque (45è).

Pour l’USF: 5 pénalités Lanave (14è, 19è, 35è, 37è, 63è).

Pour le RCA: 1 essai de pénalisation (66è), une pénalité Briscadieu (11è).

Composition USF: Parat; Cantaloup, Brethous, André, Lespinasse; Decavel (o), Lanave (m); Clermont (cap), Bevilacqua, Touton; Venter, Courtes; Vepkhvadze, Manso Moyano, Pagoaga.

Sur le banc: Lopez, Abadie, Chiari, Camacho, Bouisset, Cervantes, Muagututia, Menabdishvili.

Entraîneurs: Mickaël Carré et Bernard De Giusti.

Composition RCA: Vignes; Vandekerkof, André, Lagardère, Lestremeau; Couzier (o), Briscadieu (m); Thierry, Clauzade (cap), Soufflet; Timani, Lacroix; Halzuet, Bosque, Janlin.

Sur le banc: Paquier, Maris, Baczkowski, Villeneuve, Magnoac, Hueber, Gassiot Bitalis, Cassagnabere.

Entraîneurs: Grégory Menkarska et Patrick Bosque.

Fleurance

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here