Fédérale 1 – Lannemezan respire mieux face au patient « Anglet »

0

Anglet co-leader de la poule 4, se déplaçait sur le plateau en confiance avec 3 victoires en quatre matchs, pour affronter une équipe de Lannemezan déjà dans le dur, avec 3 défaites pour un seul succès. Le CAL, malade, pourrait-il renverser l’AORC en pleine forme ? (résumé et photos par GR Vin)

Dès l’entame, les visiteurs, fidèles à leur réputation, impriment un tempo d’enfer en jouant tous les ballons à la main. Les locaux parent au plus pressé et se font prendre sur des hors-jeux de ligne, que l’excellent ouvreur Itturriria convertit en points (0-6). Passé ce premier quart d’heure le CAL réduit le score par Rust sur hors-jeu de ligne aussi (3-6), avant de prendre l’avantage grâce à ses avants, sur un ballon porté (8-6). Mais les Basques répondent par Leconte qui bonifie une action d’envergure, Iturriria transforme (8-13). Rust réduira l’écart sur pénalité mais le buteur visiteur ajoutera deux pénalités pour creuser l’écart (11-19).

Essai de Leconte
L’essai de Leconte est bon

Dominés dans le jeu au large, les Rouge et Blanc par Sere-Peyrigain, relèvent le défi : une attaque côté fermé avec Marciello venu de l’aile opposée permet à Rust de faire la différence et de retrouver Liebenberg pour un essai plus que bienvenu. Rust transforme et ramène les siens à un petit point (18-19) juste avant la pause. Ce qui au vu de la supériorité affichée par les visiteurs, pouvait être une satisfaction…

Rust fait la différence et retrouvera Liebenberg pour l'essai
Rust fait la différence et retrouvera Liebenberg pour l’essai

Dès la reprise, les locaux imposent le tempo mais se font surprendre sur le premier ballon envoyé au large par les visiteurs : Fischer déborde et pointe en coin (18-24). On pense que c’est reparti pour Anglet, mais c’est tout le contraire qui va se passer. Les avants pyrénéens reprennent les choses en mains, ils pilonnent suite à deux pénal touche, et c’est Sere-Peyrigain du bout des doigts qui touche la ligne, essai transformé (25-24). L’emprise des locaux est palpable, le banc qui est rentré, apporte un regain de vitalité manifeste, permettant de dominer les mêlées, et les touches avec Dasté et Rojo très propres. Bustos Moyano rentré depuis peu, traduit cette emprise en passant la ligne. Rust transforme, le CAL fait le break (32-24).

Reste à porter l’estocade : l’ailier Marciello s’en charge sur une course de 40m pour éliminer toute la défense basque, trop attentiste. Rust transforme encore (39-24). A 20 minutes du terme, Anglet a le mental pour revenir. Layan marque en coin, Iturriria transforme (39-31) mais ces efforts seront finalement vains pour revenir dans le point de bonus défensif, faute de temps, et la faute aussi à une équipe de Lannemezan revigorée, qui a su se montrer plus pragmatique et très efficace dans ses moments forts. Le malade respire et va mieux, le patient « Anglet » lui, a un peu mal à la tête malgré de bonnes dispositions entrevues dans cette partie.

Essai de Serre Peyrigain
Essai de Serre Peyrigain
Très disputée la touche ici Laulhe Liebenberg
Très disputée la touche, ici Laulhe face à Liebenberg

Réactions

Thibaud Paris capitaine CAL : C’est loin d’être parfait encore, surtout en première mi-temps où on leur donne trop de munitions. On arrive à se reprendre sur quelques actions mais on doit progresser là-dessus. Après, en seconde mi-temps, on fait quelques temps de jeu, on se fait deux trois passes, avec la vitesse et la conservation, on arrive à placer notre jeu. On avait bien préparé le match devant, on a été conquérants, et derrière ça a joué aussi. On va continuer comme ça, il faut être humble, chaque match c’est une remise en question.

Frédéric Tauzin
Frédéric Tauzin

Frédéric Tauzin manager Anglet : On savait qu’en fédérale 1, se déplacer à Lannemezan c’est un test aussi bien pour les avants que pour la solidité du groupe. On a répondu présent de la 60e à la 80e et en première mi-temps. Sauf qu’on a baissé la tête 20mn et c’est là que la différence s’est faite. Déçu sur l’investissement mis pendant 60mn mais ça nous ouvre les yeux sur le fait qu’il faut être constant tout un match si on veut gagner. Une victoire à l’extérieur dans cette poule est belle parce que ça veut dire que l’on a combattu 80mn donc on sait ce qu’il nous reste à faire. On a un groupe plutôt jeune et on aurait dû plus alerter nos joueurs sur le fait qu’il fallait repartir très fort. On n’a pas eu les ballons pour lancer notre jeu, on perd une touche sur le dernier ballon (la seule) qui nous aurait peut-être permis d’accrocher un point. On a peut-être une belle équipe… mais on a perdu.

Maxime Cazaux troisième ligne aile d’Anglet : Grosse première mi-temps mais on est face à une grosse équipe. On avait entendu qu’il fallait qu’ils se bougent, donc ils l’ont bien montré. Il y a eu un gros combat, on s’est amusé je pense. On passe à côté des 20 premières minutes de la seconde mi-temps, c’est dommage. On donne des essais trop faciles, un peu casquette. Ça nous plombe le match. A la fin, on essaye d’accrocher le bonus défensif mais ils étaient bien en place. Derrière chez nous c’est du feu, mais il nous a manqué quelques munitions. On est une équipe jeune, on va continuer à progresser.

Fred Pujo
Fred Pujo

Fred Pujo co-entraîneur CAL: Difficile première mi-temps mais on revient au score juste alors qu’on était bousculé. Anglet propose beaucoup de jeu, on le savait, mais on a été un peu trop dans le contrôle, ça a été mieux en seconde mi-temps, on a retrouvé de l’agressivité, on est monté plus vite et on a gagné des ballons. Devant on a été performant sur maul et mêlée et derrière quand on a pu enchainer, on a montré des choses : on marque de beaux essais. On veut gagner chez nous et on va se préparer de la meilleure des façons pour le gros derby de la semaine prochaine contre Auch.

Sébastien Fauqué
Sébastien Fauqué

Sébastien Fauqué entraîneur Anglet : Forcément tout le monde est déçu car on méritait largement le point de bonus à minima. On fait un gros match mais on a un passage à vide qui nous coute la victoire. On a donné beaucoup de points, c’est dommage car on est à créditer d’un bon match. On va essayer de gommer tout ça, car pour gagner il faut jouer 80 minutes, au moins. On a un potentiel intéressant mais ça ne suffit pas il faut élever encore le niveau pour arriver à gagner les matchs.

Tourreau conduit le camion
Tourreau conduit le camion
Serre Peyrigain en bon animateur
Serre Peyrigain en bon animateur
Rust laisse echapper le ballon sur la ligne
Rust laisse échapper le ballon sur la ligne
Marciello s'envole vers l'essai libérateur
Marciello s’envole vers l’essai libérateur
Manso Moyano libère le CAL
Manso Moyano libère le CAL
Grosse explication dans le plus grand respect Dos Santos Madeira Paris
Grosse explication dans le plus grand respect entre Dos Santos Madeira et Paris
Dernier face à face Cazaux Bonnecarrere
Dernier face à face Cazaux Bonnecarrere
Cazaux et Anglet ont bien essayé de prendre Orso et le CAL à la gorges
Cazaux et Anglet ont bien essayé de prendre Orso et le CAL à la gorge

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here