Fédérale 1 – Floirac chante sous la pluie dans le derby face à Langon

0

Quarante-sept petits kilomètres séparent Floirac de Langon. Ce dimanche, dans le cadre de la sixième journée du championnat de Fédérale 1, les deux clubs, qui connaissent un début de saison mitigé, se retrouvaient pour un derby girondin néanmoins attendu de tous. A domicile, le Club Municipal Floiracais (10è, 1 point), qui n’avait jusqu’alors disputé que deux rencontres, comptait bien lancer sa saison pour sa première à domicile au sortir d’une défaite (12-25) chez un autre club girondin, à savoir le RC Bassin d’Arcachon. Pour sa part, le Stade Langonnais Rugby (8è, 4 points), sur une série de trois défaites, dont la dernière en date face au leader niortais à Comberlin (13-35), souhaitait immédiatement se remettre dans le droit chemin… (Par Marco Matabiau).

La rencontre commençait sous une pluie fine et incessante. De fait, les deux équipes optaient pour le jeu au pied haut de pression. Langon se voyait offrir la première pénalité mais  Bertrand (replacé à l’aile) ratait la cible des 50 mètres (4è). De Wet, le buteur adverse, convertissait au contraire sur sa première occasion suite à un plaquage jugé haut par M. Laloo (3-0, 8è). L’ouvreur sud-africain, passé entre autres par le Stade Aurillacois, doublait la mise après un hors-jeu de la ligne défensive visiteuse (6-0, 18è). Sur sa deuxième opportunité, Bertrand rectifiait le tir et ramenait les siens à 3 longueurs (6-3, 20è).

Le deuxième ligne Richard s'adjuge une superbe prise de balle à deux mains: c'était le bon quart d'heure floiracais.

Sur le renvoi, Floirac enclenchait un mouvement dans l’axe, puis Akarmoudi renversait pour De Wet, qui allongeait pour Nu’u. Le trois-quart centre (ancien Tarbais notamment) jouait aux autos tamponneuses avec les défenseurs langonnais mais l’action ne donnait rien. La mêlée floiracaise prenait le dessus sur son homologue et gagnait une pénalité que De Wet réussissait des 30 mètres (9-3, 24è). La mêlée des rouge et blanc se reprenait peu après la demi-heure, le pilier local Ouali se faisant sanctionner. Bertrand rajoutait trois points (9-6, 33è). Langon se lançait même au grand large, mais le ballon était échappé dans la ligne et le contre s’organisait: le trois-quart centre Courtade poussait au pied mais, à la lutte avec Bertrand, commettait un en-avant au moment de ramasser le ballon tout près de la ligne d’en-but (35è). Le CMF dominait cette fin de premier acte, même s’il se voyait déposséder d’un bon ballon par Gach sur une pénal touche à 5 mètres (39è). Néanmoins, la mêlée du Stade Langonnais était toujours au supplice: pour fautes répétées, le pilier Darriet écopait d’un carton jaune (40è + 2) avant que De Wet ne rajoute trois nouveaux points à quelques secondes de la pause, sanctionnant une faute visiteuse dans un maul (12-6, 40è + 4).

Le demi de mêlée Akarmoudi alerte sa ligne d'attaque. La défense langonnaise veille, notamment Clavé (bandeau) et le barbu Bienvenu.

Floirac résiste au gros finish de Langon

La reprise voyait les deux formations se neutraliser. Par l’entremise de son ouvreur Dimitri, Langon optait pour du jeu au pied haut, mais l’arrière floiracais Brethes faisait bonne garde. Floirac trouvait une brèche sur un second temps de jeu par Courtade mais sa passe ne trouvait pas preneur (47è). Quelques minutes plus tard, De Wet rajoutait trois points (15-6, 50è), suite à une nouvelle faute en mêlée du pack visiteur. Le staff langonnais effectuait alors des changements en première ligne: Grafouillère (talonneur) et Puleoto (pilier) entraient en jeu. Ils se faisaient tout de suite remarquer, “Grafou” par une belle charge plein champ, Puleoto par un redoutable plaquage. Le match prenait alors une tout autre tournure. Le huit visiteur prenait maintenant le dessus dans les phases de conquête directe. S’enchainaient pénalités et mêlées à 5 mètres. Après une succession de fautes, Ouali recevait un carton jaune (60è). A huit contre sept, Langon enfonçait le clou et M. Laloo accordait un essai de pénalisation (15-13, 62è). L’exploit était à portée de main.

La mêlée visiteuse prend le dessus. Au bout de l'effort, un essai de pénalisation qui relance la rencontre.

Pourtant, sur la remise en jeu, les visiteurs se rendaient à nouveau coupables d’une faute. L’inévitable De Wet scorait des 25 mètres sur la droite (18-13, 64è). Dans les instants qui suivaient, le troisième ligne sang et or Ambourouhet démarrait côté droit et décalait Akarmoudi. Le demi de mêlée s’échappait mais se faisait reprendre avec un peu trop de virulence, notamment de la part du pilier Hernandez. Une échauffourée s’en suivait, ce qui valait au sus-nommé Hernandez et au talonneur Lebastard d’aller se reposer dix minutes (68è). Quelques instants plus tard, Akarmoudi, toujours lui, dynamisait une pénalité au milieu du terrain et l’ailier Bares venait le relayer. S’en suivait une série de “pick and go” avant que De Wet, profitant de l’avantage en cours, ne claque le drop qui donnait huit points d’avance aux siens (21-13, 70è). Langon revenait ensuite dans le bonus défensif par la botte de son ouvreur Dimitri (21-16, 74è) et Floirac ratait le KO: servi en fond de terrain, le nouvel entrant Bataille transperçait le rideau adverse, jouait un petit par-dessus pour effacer le dernier défenseur, mais commettait un en-avant au moment de récupérer le cuir alors que l’essai semblait imparable (75è). Langon avait le dernier ballon pour essayer d’aller chercher le nul, voire un succès, mais au terme d’une longue séquence, Fumey se débarrassait du ballon au pied. En couverture, De Wet héritait du cuir et tapait en touche pour mettre un terme à cette rencontre.

Ce derby, entre deux équipes qui se connaissent bien pour avoir évolué dans la même poule de Fédérale 2 l’an passé, n’aura pas atteint des sommets de jeu mais aura surtout valu par son intensité. Il faut dire que les deux équipes ont dû également faire face aux éléments, dont une pluie fine qui rendait le ballon très difficile à maîtriser. A domicile, Floirac a dominé le premier acte, s’appuyant sur une conquête solide, notamment en mêlée. Le second acte a plus été l’affaire des visiteurs, plus conquérants dans les trente dernières minutes (de quoi rapporter un point de bonus défensif tout à fait justifié) mais qui ont buté sur la solide défense floiracaise. Côté visiteurs justement, Grafouillère et Puleoto (le fils de Soso, l’ancien Biarrot) ont fait une entrée remarquée et l’ailier Lartigue (de retour à l’occasion de ce derby) a montré de belles qualités d’explosivité et d’appuis. Chez les locaux, le droitier Pomponio a réalisé un sacré match en mêlée fermée et Courtade s’est montré dangereux. Enfin, De Wet n’a pas déçu: 21 points (à 7 sur 7) et une occupation sans faille. Au programme de ces deux équipes après une semaine de repos: Langon recevra l’USA Limoges et Floirac effectuera le long déplacement jusqu’à Beauvais.


Réactions

Julien Bouic (Entraîneur, Floirac):Encore une fois, on ne sait pas tuer le match. C’est dommage. On a les occasions en première mi-temps, on ne score pas et on tourne à 12-6. En deuxième période, on a deux grosses occasions, on n’y arrive pas. Eux collent au score et reviennent sur une grosse mêlée. Un peu déçu, notamment quand on se trompe sur deux touches en première mi-temps. On ne se comprend pas, dommage qu’on ne parle pas le même langage. Il va falloir grandir, c’est la Fédérale 1. Langon a mérité son point de bonus défensif. Nous nous devions de lancer notre saison par une victoire. Un derby, sous la flotte. On va se reposer avant de passer à Beauvais“.

Julien Bouic regrettait les occasions manquées par son équipe.

Batiste Deffiet (Entraîneur, Langon):On a demandé aux joueurs d’avoir une réaction. On sortait de deux matchs, contre des équipes bien plus fortes que nous, lors desquels on a baissé pavillon très tôt. On a mis le courage. On s’est envoyés. On prend le dessus en seconde période, même si on n’est pas capables de gagner. Le point de bonus c’est bien. C’est un minimum aujourd’hui. Y a pas vol si on ramène plus (…) L’entrée des joueurs de première ligne fait du bien. Cela coïncide avec la sortie de leur droitier qui nous a fait mal. Un joueur qui doit avoir beaucoup d’expérience“.

Batiste Deffiet a apprécié la réaction d'orgueil et l'état d'esprit affiché par son groupe.

Pieter-Steyn De Wet (Demi d’ouverture, Floirac):Avec les conditions, je pense qu’on a réussi à les garder chez eux. On a eu de bonnes séquences. Pour une fois, l’arbitre ne nous a pas désavantagés. Nos avants ont dominé dans l’ensemble. Cela nous a beaucoup aidé. Pour notre premier match à domicile, c’est bien pour nous. On a joué deux fois à l’extérieur, ce qui a été très difficile pour nous. A Marmande, on n’est pas passés loin. A Arcachon, c’était plus délicat. Très heureux de la victoire. On va fêter ça ce soir“.

Irréprochable tout au long de la partie, l'ouvreur sud-africain De Wet a douché les espoirs langonnais.

Yann Dessis (Troisième ligne et capitaine, Langon):On est tombés sur une équipe de Floirac bien structurée. On a ramassé en première mi-temps. Ils ont pris le dessus. Quand on a commencé à régler le souci en mêlée, on revient dans le match. Derrière, on fait quelques fautes qui leur permettent de rester devant au score. Le bonus défensif est encourageant. Il y avait peut-être la place de faire autre chose, mais ils ont mérité leur victoire (…) On est restés soudés. Face à une équipe telle que Floirac, bien en place devant, c’était nécessaire. Félicitations à eux. Il y aura un match retour”.

Le capitaine langonnais Dessis a déjà hâte de disputer le match retour.


Feuille de match

A Floirac (Stade Jean-Raymond-Guyon): Club Municipal Floirac bat Stade Langonnais Rugby 21 à 16 (mi-temps:12 à 6).

Arbitrage: M. Aurélien Laloo assisté de MM. Alberic Lascou et Vincent Chiodi Schroeder (Ligue Nouvelle Aquitaine).

Cartons jaunes: pour Floirac, Ouali (60è), Lebastard (68è); à Langon, Darriet (40è + 2), Hernandez (68è).

Pour Floirac: 6 pénalités (8è, 18è, 24è, 40è + 4, 50è, 64è) et 1 drop (70è) De Wet.

Pour Langon: 1 essai de pénalisation (62è), 2 pénalités Bertrand (20è, 33è), 1 pénalité Dimitri (74è).

Composition Floirac : Brethes; Brutus, Nu’u, Courtade, Guiraud; De Wet (o), Akarmoudi (m); Novello, Ambourouhet, Julien (cap); Richard, Escarnot; Pomponio, Lebastard, Ouali.

Sur le banc: Marroc, Cassen, Pouilloux, Beyries, Fontalirant, Bataille, Bares, Traoré.

Entraîneurs: Julien Bouic, Rémi Campet et Quentin Prunié.

Composition Langon :  Gaudry; Lartigue, Perrier, Christophe, Bertrand; Dimitri (o), Serna (m); Dessus (cap), Gach, Jimenez; Bouet, Marmié; Clavé, Bienvenu, Darriet.

Sur le banc: Grafouillère, Hernandez, Mimouna, Thomas, Castera, Fumey, Lasserre, Perrier, Puleoto.

Entraîneurs: Batiste Deffiet et Jean-Luc Faure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here