Fédérale 1 – Face à Agde, Saint-Sulpice n’a pas gardé le cap

0

Après un lourd revers à Rodez (37-8), Saint Sulpice se devait de rebondir chez lui. L’après-midi commençait bien avec la victoire de l’équipe B sur son homologue agathoise (21 à 12). L’invincibilité à domicile passerait par un gros combat devant, pour cause de conditions météo à ne pas mettre un anglais dehors… (par Tonton Coach – photos S. Méric)

USSS Agde (43)
Les maillots étaient encore propres en début de match… (photo S. Méric)

Par ce dimanche de tempête, nous n’allons pas assister à de grandes envolées, mais plus à une épreuve de force. Dès la première mêlée, Saint-Sulpice fait valoir sa suprématie sur l’introduction agathoise. Vu le temps, il faut gagner du terrain au pied, et Roquebert, le lance-missile local, l’a vite compris et renvoie les visiteurs rapidement dans leur camp. La touche, bonne rampe de lancement habituelle pour les locaux, ne sera pas conquérante. Sur une relance, Vaysse fait valoir ses jambes de feu mais l’attaque échoue et Saint Sulpice se fait prendre hors-jeu. L’artilleur adverse ne se fait pas prier pour convertir cette pénalité avec l’aide de la barre transversale (0/3, 6’). Saint-Sulpice repart à l’attaque, balaie la largeur du terrain, mais sur un renversement,se fait contrer. Brutus-Hourie intercepte et après une course de 80 mètres marque un essai assassin. La transformation est réussie par Aleyrangues (0-10, 11ème). Véritable coup du sort car jusqu’à présent c’est Saint-Sulpice qui avait l’initiative du jeu. Les locaux se montrent dangereux dans l’alternance avants/trois quarts mais ne sont pas payés de leurs efforts. Aleyrangues, le 10 agathois se fait la malle après une touche perdue par Saint-Sulpice, il est rattrapé in extremis.

Sur une belle relance partie de son camp, Saint-Sulpice montre à ses supporters que ses trois quarts ont aussi des cannes. Un essai vient récompenser une belle attaque où les 2 ailiers Vaysse, Gardey, l’arrière Mazières et Brioux, le trois quart centre le plus en vue de ce match, ont touché plusieurs fois le ballon. C’est Bryan Brioux qui est à la conclusion de ce beau mouvement, essai non transformé (5-10, 30ème). Sur une nouvelle attaque, Boyer adresse un petit coup de pied par-dessus la défense adverse, repris par Vaysse, le jeu rebondi sur la ligne des 22, mais sur le second temps de jeu, Boyer se fait contrer. Saint Sulpice domine la fin de cette première mi-temps mais n’arrive pas à marquer.

Le choix de jouer à la main…
USSS Agde (55)
Difficile de garder ses appuis sur un terrain devenu très gras (photo S. Merci)

La deuxième mi-temps recommence avec un renforcement du vent et de la pluie. Le facteur météo va être prépondérant dans le déroulement du jeu. Saint Sulpice remet la main sur le ballon et impose son jeu d’avant. Le terrain est lourd, les organismes sont mis à rude épreuve et le bal des changements commencent. Un coup de pied de pression met à la faute l’arrière agathois suite à un bon pressing défensif. Pénalité réussie par Roquebert (8-10, 49’). Mais sur le renvoi, Saint Sulpice est pénalisé à son tour, l’artilleur visiteur, Aleyrangues ne se fait prier pour rajouter 3 points (8-13, 52ème). La pluie et le vent redoublent d’efforts, comme les avants de l’USSS, mais ils n’arrivent pas à faire plier la défense héraultaise. La tension monte, les esprits commencent à s’échauffer. Swiadeck récolte un carton jaune pour une faute dans un maul et laisse ses camarades à 14 pendant 10 minutes (57’).

Les multiples changements effectués par Agde semblent porter leurs fruits, notamment sur les ballons portés qui font mal à la défense locale. Le jeu se cantonne sur le milieu du terrain et personne n’arrive à prendre le dessus réellement. C’est là qu’intervient le fait de jeu qui va conditionner la défaite des locaux. En effet, Saint-Sulpice hérite d’une pénalité à 15 mètres face aux perches à la 65’. Fort de ses avants, au lieu de la tenter, les joueurs de la Lèze veulent marquer un essai en force. Malgré plusieurs tentatives, ils n’arrivent pas à transpercer la défense, et ce même à 15 contre 14 après un carton blanc contre Agde, qui repousse néanmoins toutes les attaques. Mieux, par des déroulés bien structurés, ils renvoient les locaux dans leurs camps et surtout leurs font subir des reculades de plus de 20 mètres.

Agde gère bien son avance et attend les fautes de l’adversaire. A plusieurs reprises, Saint-Sulpice se fait sanctionner pour mêlée tournée, à la plus grande incompréhension des entraîneurs de Saint-Sulpice. Sur un énième groupé pénétrant, l’arbitre siffle une nouvelle faute, et la fin du match. Oui Agde a fait tomber le bastion Gaston Sauret, réputée imprenable. Les joueurs de Saint-Sulpice sont vaincus les armes à la main. Il faudra aller chercher des points en dehors de son territoire pour assurer le maintien. Et si l’USSS a perdu son premier match à la maison, Agde en revanche, signe son premier succès à l’extérieur depuis sa montée en fédérale 1. Le ROA remonte à la quatrième place.

USSS Agde (64)
Malgré des efforts répétés, les avants de l’USSS n’iront pas en terre promise (photo S. Méric)

Les réactions

Damien Bes, manager d’Agde : « Fier de notre équipe. Nous avons fait un gros match avec beaucoup de solidarité. On savait que cela allait être difficile, nous sommes très fiers de faire tomber cette équipe pour la première fois sur son terrain. Tous les joueurs ont tout donné, avec un gros cœur, c’est vraiment la victoire de la solidarité. Il y a eu beaucoup de mêlées, de touches et d’approximations certes, mais avec ce temps, vent, pluie et tempête on ne pouvait faire mieux. Ce soir c’est un grand sentiment de fierté qui ressort et on peut ambitionner une qualification avec une 4ème place au soir de cette victoire. »

Bryan Brioux, centre Saint-Sulpice : « On domine devant et avec ce temps on ne peut pas trop joué derrière. On manque de réalisme car sur notre première attaque on prend un contre de 100m. On a dominé la première mi-temps mais nous ne marquons pas sur nos temps forts. En seconde mi-temps on veut à tout prix marquer au lieu de tenter les pénalités et nous ne concrétisons pas. On a essayé d’avancer devant mais nous n’y sommes pas arrivés à le faire, par manque de réalisme. Je pense que cette défaite est essentiellement due au manque de réalisme de notre part. »

Jocelyn Authier, entraîneur de Saint-Sulpice : « Agde a réalisé le match parfait à l’extérieur. Ils ont su profiter de nos fautes et se sont essentiellement nourris de nos erreurs. On domine devant mais on manque terriblement de réalisme et surtout nous sommes défaillants en touche. On domine dans le jeu, dans le combat, mais nous ne concrétisons pas nos temps forts. Après nous faisons des erreurs de choix. Quand on a une pénalité devant les poteaux, on doit prendre les points pour revenir à 11 à 13 car derrière il restait encore beaucoup de temps. Au lieu de cela, on veut à tout prix marquer à la main et nous n’y arrivons pas. C’est un jour sans, l’adversaire réussit le match parfait à l’extérieur. C’est plus facile avec ce temps quand tu mènes au score et tu te contentes de gérer en attendant la faute de l’adversaire. Bravo à Agde, leur tactique a été la bonne. A nous de rebondir et de se remettre au travail pour la suite de la saison. Gaston Sauret est tombé mais nous allons nous venger le prochain match. »

La feuille de match  

Score 8/13 (mi-temps :5/10) – Arbitre : M Simon (Côte d’Azur)) assisté de P Alquier et J Perez(Pays Catalan)

Saint-Sulpice : Brunet- Meneghel Y(cap)- Nevers- Raturat- Swiadek -Webley- Destarac- Cabot – Webley – Déjéan- Boyer – Gardey- Roquebert- Brioux- Vaysse- Mazières. Remplaçants : Caujolle- Viozelange- Faure- Lecornu- Loquet- Doussain – Finotto- Meneghel. Entraîneurs : Authier Jocelyn et Denechaud Damien.
1 essai : Brioux (30’) et 1 pénalité Roquebert (51’)
1 carton blanc Viozelange (77’) et 1 carton jaune Swiadek (55’)

Agde : Delhoume- Lopez- Olivier- Lepiver- Beccaris- Alfarolis- Astruc (cap)- Daures- Caussé- Aleyrangues- Amoros- Cantau-Montagut- Brutus-Hourie- Brun. Remplaçants : Ferret- Merenda- Moraruiz- Mendes- Abela- Janik- Ortega- Gossia. Entraîneur : Dieudé Michel et Estruch Anthony.
1 essai : Brutus-Hourie (11’), 1 transformation et 2 pénalités Aleyrangues (6’ et 52’).
3 cartons blancs Janik ( 57’), Ortega (64’) et Mendes (81’) (46’).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here