Fédérale 1 – Auch s’adjuge le choc face à Saint Jean de Luz

0

Pour cette huitième journée du championnat de Fédérale 1, une affiche de choix se tenait en terre gersoise. A domicile, le Rugby Club Auch (1er, 26 points), seul invaincu de la poule 4 (6 victoires, 1 nul) comptait poursuivre son début de saison plus que prometteur. Plus facile à dire qu’à faire puisque les visiteurs du jour, à savoir le Saint Jean de Luz Olympique Rugby, n’étaient autres que les dauphins (avec 23 points au compteur) des Auscitains. Tous les ingrédients d’un grand match étaient donc réunis, d’autant plus que le RCA retrouvait, pour le première fois cette année, son antre de Jacques-Fouroux… (Par Marco Matabiau/ Photos Alain Montségur).

Les deux équipes inauguraient la toute nouvelle pelouse de Jacques Fouroux avec les meilleures intentions. En effet, Auscitains et Luziens se lançaient dans d’ambitieuses offensives dès l’entame. Les premiers récompensés étaient les visiteurs quand, suite à une percée de l’arrière Viudes, le troisième ligne Duterte, servi côté gauche, se faisait la place et, à la suite d’un beau petit pivot, marquait en force. Otazo (l’ouvreur passé par Bayonne et Mont de Marsan) transformait (7 – 0, 5è). Les affaires des locaux ne s’arrangeaient guère puisque, touché sur l’action, Vandekerkof devait quitter ses camarades. Il était remplacé par Lafforgue, ce qui décalait l’ancien caouec Gaignard sur l’aile. Quelques instants plus tard, la ligne de défense basque se mettait hors-jeu, ce qui permettait à l’arrière Vignes de ramener les siens à deux petits points (5 – 3, 9è). La mêlée gersoise prenait ensuite le dessus sur son homologue, permettant à Massart de pousser au pied et au capitaine Clauzade de presser Viudes, mais ce dernier se tirait d’affaire et les Basques se dégageaient.

IMG_0928
Viudes fausse compagnie à la défense du RCA et initie un premier mouvement luzien d’envergure.

Dans la foulée, Auch accentuait sa pression et, sur un nouveau ballon de récupération, Clauzade prenait l’axe et passait les bras au contact, servant sur plateau Massart venu à hauteur. Le demi de mêlée accélérait et déposait Otazo pour filer derrière la ligne (8-7, 13è). Après une belle relance de l’ailier Mendiague relayée par le capitaine Elissalde et le trois-quart centre Daubas, le SJLO avait l’opportunité de repasser devant, mais Otazo ratait la cible (17è). Les avants du RCA se mettaient ensuite en ordre de marche pour réaliser un premier maul porté intéressant. Une répétition générale en somme puisque, peu avant la demi-heure, le deuxième ligne Loutocky jouait à la main une pénalité à 5 mètres. Une nouvelle « cocotte » prenait forme, permettant à Clauzade d’aplatir en-but. Vignes rajoutait les deux points de la transformation (15-7, 29è).

IMG_0955
Massart s’en va inscrire le premier essai du RCA.

Les locaux avaient le vent en poupe et enchainaient les « offloads » dans la défense, notamment par l’intermédiaire du talonneur Bosque, mais un déblayage illégal faisait avorter l’action (31è). Les Luziens réagissaient, eux aussi par leur talonneur (Ezpeleta, habituel pilier), et obtenaient une pénalité qu’Otazo convertissait (15-10, 36è). Les visiteurs perdaient ensuite leur pilier gauche Tescher. Il était suppléé par Hiriart-Urruty (habituel talonneur). Dans les arrêts de jeu, les Auscitains glanaient une ultime pénalité à 25 mètres des barres. Clauzade, cherchant à piéger ses adversaires, la jouait rapidement et se faisait reprendre tout près de la ligne. Arc-boutés, les Luziens faisaient face et grattaient le cuir au prix d’un solide contre-ruck. M. Castaignède sifflait la pause dans la foulée.

IMG_1009
Repris in extremis par Duterte, Bosque cherche du soutien.

Un chassé-croisé qui met les buteurs à l’honneur

Les intentions n’avaient pas fui les deux camps après les citrons. Auch récoltait une première pénalité, mais le ballon botté par Vignes heurtait le poteau gauche (43è). Les deux équipes se rendaient ensuite coup pour coup: le demi de mêlée basque Alliot dynamisait et trouvait au relais Viudes et Hauw (47è), puis la mêlée auscitaine faisait l’effort et gagnait une pénalité (50è) avant que le pack gersois ne gratifie le nombreux public d’une nouvelle cocotte qui aurait sans doute ravi le « Petit Caporal » (52è). Saint Jean reprenait la direction des opérations grâce à une longue séquence de conservation sur laquelle Duterte et Hauw s’illustraient. La pénalité obtenue à son terme était vite jouée par ce filou de Viudes, qui profitait d’un instant d’inattention des locaux pour passer la ligne. La transformation d’Otazo permettait aux siens de reprendre les devants (17-15, 57è).

IMG_1070
L’ailier Hauw tente de s’infiltrer face à André (12).

Pas le temps de gamberger pour le RCA puisque, quelques instants plus tard, le défenseur luzien n’avait pas le temps de sortir de la zone de plaquage et concédait une pénalité que Vignes convertissait (18-17, 60è). Toutefois, les visiteurs n’en démordaient pas. Ils voulaient faire un coup en terre gersoise. Ils gagnaient une pénalité en mêlée et, après une longue série de « pick and go », Otazo, idéalement servi et positionné, claquait le drop (20 – 18, 65è). En confiance, le SJLO attaquait depuis ses 22, ce qui faisait l’affaire de l’Auscitain Clauzade, qui interceptait et lançait le contre. La faute commise par la défense visiteuse hors de position donnait l’occasion à Vignes de redonner l’avance aux siens. Une occasion que l’artilleur auscitain ne laissait évidemment pas passer (21-20, 67è).

IMG_1050
Sacrée lutte pour la conquête du précieux cuir.

Auch creusait ensuite l’écart après une belle mêlée conquérante (notamment grâce au travail du droitier Halzuet face à Sanchez). Vignes ajoutait effectivement trois points, donnant désormais 4 longueurs d’avance aux Gersois (24-20, 73è). Une avance que le RCA cherchait à faire fructifier sur un nouveau maul porté auquel tous les Rouge et Blanc (mis à part Gaignard) prenaient part, mais Saint Jean faisait le dos rond et ne craquait guère, le deuxième ligne (ex-Graulhétois) Armengaud réussissant à gratter le ballon au sol (77è). C’est au contraire le SJLO qui lançait la dernière offensive, tenant le ballon sur plusieurs temps de jeu. A la mi-terrain, alors qu’il semblait avoir fait le plus dur en passant le rideau, le troisième ligne Duterte perdait le ballon au sol. M. Castaignède donnait alors le dernier coup de sifflet de cette rencontre.

IMG_1083
Les Auscitains (à l’image de Thierry, ici en possession du ballon) auront dû s’employer pour emporter un septième succès en huit journées.

Rythme, intensité, prises d’initiatives, suspense: il ne manquait rien dans ce match au sommet de la poule 4. De la première à la dernière seconde, les joueurs des deux équipes se sont envoyés, proposant un jeu débridé sans pour autant faire fi des fondamentaux tels que le combat et la défense. Saint Jean de Luz aura, au moins en partie, fait oublier sa contre-performance de la semaine passée. Dans le sillage d’une charnière Alliot – Otazo à la mène et d’un triangle arrière  Viudes  – Mendiague – Hauw très en jambes, les hommes de Serge Milhas (lui qui avait porté le maillot auscitain pendant 10 saisons revenait en tant qu’adversaire au « Moulias ») et de David Irazoqui auront longtemps fait jeu égal avec leurs adversaires du jour. Repartant avec le point de bonus défensif, ils se préparent désormais pour une nouvelle rencontre au sommet: le derby face à Anglet.

IMG_0985
Plaqué par Lafforgue, Otazo assure la continuité du jeu.

Pour leur part, les Auscitains n’ont pas raté leur retour sur leur pelouse fétiche. Auteurs d’une première période très solide, alliant ardeur défensive et précision offensive, les joueurs de Grégory Menkarska et « Titi » Bosque ont su marquer dans leurs temps forts. S’appuyant sur une solide mêlée, ils ont aussi pu compter sur l’animation de Massart, la botte de Vignes (14 points) et l’omniprésence du capitaine Clauzade, auteur d’un match majuscule. Toujours invaincu, le RCA conforte sa première place avant de se déplacer dans les Landes pour y affronter le Peyrehorade Sport Rugby.

IMG_1001
Bien aidé par l’ensemble de son paquet d’avants, Clauzade pointe en but.

Réactions

Grégory Menkarska (Entraîneur, RCA) : « On joue une belle équipe de Saint Jean de Luz. On prend un essai parce qu’on ne fait pas attention. On a cette force de caractère de revenir. C’était un beau match de rugby. Nous, même dans la victoire, on a encore des détails sur lesquels bosser. On joue à se faire peur, mais on vient de battre le second. On peut regarder les résultats de demain plus sereinement. Peyrehorade se profile, on est perfectibles. On manque de patience. Un jour on va le payer. Il faut donc que, malgré tout, on se remette en question ».

IMG_0879
Malgré une invincibilité qui perdure, Grégory Menkarska souhaite encore peaufiner certains détails du jeu auscitain.

Serge Milhas (Entraîneur, SJLO) : « Des regrets car je pense qu’on pouvait faire un peu mieux. On est en difficulté sur la touche, notamment en première mi-temps. On joue avec un pilier au poste de talonneur. On s’est réconciliés avec nous-mêmes par rapport à la semaine passée. C’est déjà bien (…) On ressent encore le « traumatisme » de la semaine dernière. On manque un peu de patience, notamment sur la dernière action ». 

IMG_0975
Serge Milhas était satisfait du sursaut d’orgueil de ses joueurs.

Alexandre Janlin (Pilier, RCA): « Un match très engagé, avec beaucoup de rythme. On a su répondre présent devant alors que cela faisait quelques matchs qu’on était un peu en dessous. On est tombés sur une équipe très joueuse. On a su revenir quand on était menés. On prend un essai casquette. Derrière on sait remarquer. La semaine prochaine à Peyrehorade, il faudra aussi gagner ».

IMG_1035
L’affrontement en mêlée fermée aura été très intense tout au long de la rencontre.

Yann Richard (Deuxième ligne, SJLO): « Déçu même si on tombe sur une grosse équipe d’Auch. On n’a pas trop démérité. Premier contre deuxième. On reste tout de même dans la compétition. Le match de la semaine passée nous a mis un peu dans le dur. On s’est remis en question. On va continuer à travailler. On est une bonne équipe, on se soutient. On reste soudés. La saison n’est pas terminée. On en a encore sous la pédale ».

IMG_1036
Tout comme son compère Hauw, Mendiague aura tout donné pour permettre aux Luziens d’emporter la décision. En vain.

Feuille de match

A Auch (Stade Jacques-Fouroux): Rugby Club Auch bat Saint Jean de Luz Olympique Rugby 24 à 20 (mi-temps: 15 à 10).

Arbitrage: M. Julien Castaignède (Ligue Nouvelle Aquitaine) assisté de MM. Jean Marc Ogrodowczyk et David Laborie (Ligue Occitanie).

Pour le RCA: 2 essais Massart (13è), Clauzade (29è), 4 pénalités (9è, 60è, 67è, 73è) et 1 transformation Vignes.

Pour le SJLO: 2 essais Duterte (5è), Viudes (57è), 1 pénalité (36è), 2 transformations et 1 drop (65è) Otazo.

Composition RCA: Vignes; Vandekerkof, Gaignard, André, Demai-Hamecher; Magnoac (o), Massart (m); Thierry, Clauzade (cap), Baczkowski; Loutocky, Soufflet; Menabdishvili, Bosque, Janlin.

Sur le banc: Peotta, Lombart-Buret, Guerois, Fossaert, Lafforgue, Viviez, Perusin, Halzuet.

Entraîneurs: Grégory Menkarska et Christophe Bosque.

Composition SJLO: Viudes; Mendiague, Arrieta, Daubas, Hauw; Otazo (o), Alliot (m); Elissalde X. (cap), Juanicotena, Duterte; Armengaud, Quintana; Penigaud, Ezpeleta, Tescher.

Sur le banc: Hiriart-Urruty, Sanchez, Richard, Cancillo, Dassance, Belie, Eliss J.,Eloff.

Entraîneurs: Serge Milhas et David Irazoqui.

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here