Elite 1 féminine : trop d’écarts avant les quarts ?

0

L’élite du rugby féminin a repris la compétition ce weekend. Avec toujours ce championnat à deux vitesses, voire cinq, tant les écarts de niveaux sont énormes entre les formations. Cette première journée ne laisse déjà planer aucun doute sur celles qui joueront le titre, et celles qui vont trouver le temps long…

70433173_2527810893952721_2336952118763585536_o
Les Blagnacaises, victorieuses 77-0 contre Caen, voient loin cette saison encore (photo club)

Les championnes de France en titre, Montpellier se sont ainsi imposées 62 à 20 à Grenoble, les vice championnes toulousaines ont quant à elles marqué 53 points contre aucun encaissé à Lyon. Bayonne a gagné 64 à 4, Clermont 70-17 à Bordeaux, sans oublier Blagnac qui a disposé, et le mot est faible, de Caen sur le score sans appel de 77-0. Les victoires de Rennes 36-0 contre Lille, et de Bobigny (3-29) à Lons passeraient presque pour des résultats “normaux”. Pas sûr que les équipes “d’en bas” soient tirées vers le haut avec de tels écarts et de tels scores. Pas sûr non plu que les perdantes, comme les gagnantes, prennent du plaisir dans ces conditions. On se consolera avec les oppositions entre “gros” durant la saison, dont la phase de poules se termine le 26 avril prochain. Le tour de maintien, les matchs de classement et les quarts de finale auront lieu le 10 mai 2020. Encore un peu de patience donc pour savoir, non pas qui, mais dans quel ordre les huit premières équipes se rencontreront. D’où notre titre quelque peu provocateur certes, (notez le point d’interrogation par courtoise), mais pas si éloigné de la vérité finalement. La grande finale est prévue le 24 mai 2020.

70775303_2324117470976179_1127476400358424576_n

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here