Elite 1 Féminine – Lille MRCV bat Lyon sans l’aide de Paris

Dimanche dernier, l’Elite 1 Féminine a lancé son championnat. Dans le Nord, le LMRC Villeneuve d’Ascq accueillait le Lyon OU, deux concurrents directs pour la qualification. Jean-Matthieu Alcade, l’un des co-entraîneurs des Rhodaniennes était confiant après une bonne préparation et un recrutement ciblé. Côté nordiste, la confiance était de mise également, rendant cette opposition intéressante… (par Banque Courtois du Rugby)

Ce que l’on retiendra de cette rencontre ? Les quatre points de la victoire pour le LMRCV. C’est là le plus important, ont dû se dire les joueuses du duo Fouda-Pertus, plutôt brouillonnes, qui n’ont pas trouvées les solutions pour contourner la densité physique des Lyonnaises. Le premier acte commençait de belle manière pour les Nordistes puisqu’elles mettaient immédiatement les Lyonnaises à la faute. Mais la demi d’ouverture Justine Paris se montrait maladroite face aux perches. Le LOU lançait enfin son match après dix minutes de jeu, en s’appuyant sur une grosse mêlée, et ainsi obtenir deux pénalités consécutives. Mais l’ouvreuse rhodanienne (et anglaise) Lucy Attwood, n’était pas en réussite également. Son homologue nordiste rectifiait le tir à la 22ème minute et ouvrait (enfin) le score (3-0).

La suite ? Un jeu qui s’est cantonné au milieu du terrain, entre pertes de ballons et échanges de coups de pied imprécis. Le score n’évoluait plus avant la pause et ce malgré la supériorité numérique du LMRCV à la suite du carton jaune reçu par la deuxième ligne de Lyon, Joliveau. Un premier acte bien frustrant donc, pour les centres et ailières villeneuvoises, notamment pour Alycia Christiaens qui avec seulement deux ballons montrait toutes ses qualités offensives.

242320377_5010171485664600_5270216430593617062_n
Justine Paris a connu quelques difficultés au pied (photo LMRCV)

Dès la reprise, le duo Fouda-Pertus effectuait, déjà, deux changements avec les rentrées de la deuxième ligne Tonin et l’expérimentée numéro 9, Rivoalen. La demi de mêlée accélérait le jeu des Vertes et Bleues, qui bénéficiaient d’une nouvelle pénalité. Hélas, manquée par Justine Paris (44ème minute). A ne pas scorer, les « Putains de nanas » s’exposaient, et, à la 55ème minute, l’ailière lyonnaise, Paquien, trouvait la faille, pour un essai… non transformé (3-5). Contré dans le jeu à une passe, et inefficace dans son jeu au pied, le LMRCV butait toujours sur la défense du LOU, qui se mettait à la faute, mais sans conséquence tant Paris n’était pas magique au pied. A la 65ème minute, cette même Paris tentait malgré tout un drop face aux perches, mais à quarante mètres : nouvel échec. Pour aller chercher la victoire, il fallait manifestement trouver une autre solution que le pied. Et c’est à la main qu’elles l’ont trouvée. Cornaqués par l’expérience de Yanna Rivoalen, les avants du LMRCV enchaînaient les séquences au près, malgré les jambes lourdes de la fin de match. La pilière Andréa Dirabou-Kouassi, auteure d’une belle entrée, trouvait ainsi un espace au ras du ruck pour aller en terre promise et délivrait le stade Emmanuel-Théry. Essai transformé (!), 10-5, qui sera le score final. Une victoire au forceps donc, mais l’essentiel est là pour les nordistes avant un déplacement très périlleux, 1000 km plus au sud, à Blagnac, ce dimanche. Pour les Lyonnaises, légitimement déçues, il s’agira de rebondir sur son pré, avec la réception de Montpellier. Pas simple non plus…

242414390_5010172138997868_1274224768833629906_n
Andréa Dirabou-Kouassi peut exulter, elle vient de marquer l’essai de la victoire ! (photo LMRCV)

Les compositions des équipes 

242144266_5003081883040227_5571412150730693523_n

242180853_4617479091606829_5615639440757209148_n

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here