Décalé : les maffrés du week-end

0

A croire que dimanche, la thématique du jour pour les maffrés, c’était la main, ou plus précisément, les doigts. Dans ces cas-là, on dit qu’ils ne sont pas vernis…les joueurs, pas les doigts ! On dit même qu’ils sont maffrés…

17035184_10210418259160543_448423359_nDaurian Rey a joué de malchance hier. Le troisième ligne de Verdun-sur-Garonne s’est en effet luxé l’annulaire dans un maul au bout de quinze minutes de jeu seulement. Le doigt à l’équerre, un soigneur a essayé de lui remettre droit, en vain. Direction l’hôpital donc, une deuxième tentative était à deux doigts de réussir, mais s’est soldée par un nouvel échec aux urgences. Une intervention plus radicale était donc obligatoire.

17028832_10210418259200544_839049442_nL’infortuné Daurian aura apprécié entre-temps la dédicace de ses compagnons de route, qui ont posé à la fin de la partie, unis, comme les cinq doigts de la main. Mais gageons que Maxime Chatain et le reste de l’équipe, risquent de s’en mordre les doigts dès que le troisième ligne les retrouvera…

verdun doigt cassé

Pub-plaqtube-RugbyAmateur

radio doigt génériqueAutre maffré, qui n’a pas joué très longtemps non plus, c’est Walter Van Autenboer. Le deuxième ligne de Montastruc la Conseillère, a eu le privilège de voir son ami Dimitri Cavagné, dit Dama, qui lui est tombé dessus, de tout son poids, sur…son doigt. Résultat, un séjour immédiat aux urgences. “Le docteur et l’infirmier s’y sont mis à deux pour me le remettre en place” sourit Walter, qui assure ne pas en vouloir à un des meilleurs potes : “Je ne lui en veux pas, non, je l’ai assez “pourri” comme ça en plus. Mais Dama devait m’en vouloir puisque juste avant de me blesser, il m’a mis un coup de genou dans la tête sur un regroupement au moment où je me relevais (rires)!”

16998230_1389319907780141_4113382643429952387_n
Dimitri (à droite) a soutenu son ami Walter hier

 

cédric brignemontLa main de Cédric Cuccarolo, elle aussi a été malmenée, et n’a a priori pas apprécié non plus de tomber en avant sur un plaquage. Le poids du joueur de Brignemont a sans doute fait le reste. Sur la photo que Cédric nous a envoyé depuis l’hôpital de Montauban, vous devriez aisément deviné quelle est la main touchée. Le verdict est tombé en fin de matinée ce lundi, il s’agit d’une fracture du troisième métacarpe. La fin de saison semble donc fortement compromise, voire terminée malheureusement pour le gaillard de la BAC…pardon, du BAC (Brignemont Athlétic Club)

16990763_1108846482593993_74078040_o

 

Mathieu Riot aussi s’est “fait” la main le week-end précédent. Le joueur de Lherm-St Clar s’est même fracturé le petit doigt contre le TAC en quatrième série…sans parler des “éraflures” sur le nez bien sûr…

17078223_1480141358672298_2130143816_n17028718_1480140755339025_1466544579_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, un dernier maffré (ci-dessous), mais qui n’a pas eu mal à un doigt, ni à la main d’ailleurs, c’est  l’exception qui confirme la règle. Mathieu Bouzy, joueur du TAC a quand même eu la malchance de rencontrer de très près, le crampon d’un…coéquipier dans un ruck, qui lui a déblayé…l’oeil. Le pilier a dû sortir, et le pire dans cette histoire, c’est qu’il n’aura joué qu’une minute de jeu seulement ! Mais le solide gardait bon pied bon oeil après la rencontre…

maffré

Bon rétablissement à tous

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here