Décalé : les cagolins du week-end

0

16506969_1524637030887447_1574862198_nDeux cagolins pour le prix d’un à Capdenac (12). Le premier Quentin en “super connard” pour s’être fait intercepter une passe qui s’est transformée en un essai transformé pour l’adversaire. Et le deuxième, Stevy qui, comme en début de saison, est rentré en jeu en deuxième mi-temps et, comme il le montre avec sa main, a mis deux minutes pour recevoir un jaune jaune pour un placage haut. Dans la joie et la bonne humeur bien sûr !

 

 

 

A Mazères (09), le cagolin du weekend est attribué à Anthony Boubila dit “le caneton” pour son retard au réveil musculaire, mais aussi et surtout pour ne pas avoir tenu correctement le ballon au buteur. Bon il est vrai qu’il y avait du vent et que le buteur a un tee bizarre. Mais Anthony a assuré son élection de cagolin par sa relance avec perte de crampon, suivie d’une chistera offload…dans le vide. Du vrai bon boulot d’artiste !

16522192_790481727776996_1290029453_o
La caneton a visé juste dimanche dernier

Enfin du côté de Saint-Juéry, Gaetan Pipo s’est offert une coupure sur le crâne digne de son héros préféré, Harry Potter. Le seconde ligne tarnais n’a pas attendu longtemps pour se faire poser un bandage des plus élégants, puisque l’on jouait la 3ème minute de jeu. Il aurait pu figurer en bonne place dans la rubrique des maffrés, mais ce que nous a avoué une proche personne du joueur nous a conduit à le mettre avec les cagolins. En effet, Pipo n’a pas voulu aller aux urgences pour ne pas avoir de cicatrice à cause des points. Du coup, il se promène avec des strips à changer tous les deux jours. Quand l’élégance touche aussi les secondes lignes…

16651837_10212515647796985_339477212_n16683140_10212515641996840_1140490505_n

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here