Décalé : la belle histoire du bouclier de Branus

0

Le bouclier de Br’anus vous connaissez ? Non ? Et bien, il trouve son origine du côté de l’Etoile Sportive Corneillanaise, dans le Pays Catalan. On vous explique…

Fabien Conilh, avec son binôme entraîneur des arrières du club catalan, découvre alors ce bouclier bizarre, avec une cuvette de toilette en son milieu. Il raconte : “Le “Cagolin” du match s’en voyait récompenser, il devait y passer la tête et boire cul sec un grand verre de Nectar des Dieux suivi d’un “Au Gers !”. Étant gascon, le Nectar en question était de l’Armagnac ! Certains de mes amis catalans y ont goût depuis. D’autres moins (rires)”. Hélas, le club est mis en sommeil, alors le coach, accompagné de plusieurs joueurs, migre à quelques kilomètres, du côté de Bompas, club dans lequel ils avaient déjà joué. Il y ramène l’idée de ce fameux bouclier : “Cette idée a plu a beaucoup de monde en fait, et la décision d’en recréer un a été assez rapide, plus ressemblant encore à son illustre grand frère.”  C’est le coach lui-même qui s’y colle et prend le temps pour réaliser un superbe bouclier, ressemblant à s’y méprendre au Brennus… à quelques petits détails près bien sûr.

120345097_362186098306168_4138122369860685340_n
L’ancêtre du Brannus
120314680_617457908935824_8854172768506525561_n
Le nouveau Br’anus, doré à souhait

L’oeuvre d’art a été inaugurée le weekend dernier pour l’ouverture officielle du championnat. Le titre de cagolin, décerné à l’applaudimètre, se disputait entre trois candidats potentiels. Et qui croyez-vous qui a été élu ? Coach Fabien bien sûr ! Il nous explique : “J’avais pris des maillots pour faire des portraits des nouveaux joueurs à l’intersaison, et ils sont restés dans mon coffre de voiture. Or, dimanche, au moment d’enfiler les maillots, il en manquait forcément. Toute l’équipe a été obligée de se changer, et a dû évoluer en noir. Je pensais que je ne serai pas élu, mais je pense qu’il s’agit d’un complot bien organisé. Je suis la première innocente victime du Br’anus !”

Vous l’aurez compris, le groupe vit bien à Bompas…

120402295_1204909053228255_4529689327178317831_n
Fabien Conhil, premier cagolin de l’année à Bompas
pour le meilleur tampon du match El Secador d'Or
Le meilleur tampon du match a aussi son trophée : le El Secador d’Or ! 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here