“Debs” : quand un rugbyman relance une bière…toulousaine

0

Nous sommes en 1872. Alfred Doebs, maître-brasseur, quitte l’Alsace, comme beaucoup d’autres, pour fuir l’annexion allemande. Il s’installe à Toulouse, avec ses cuves sous les bras. L’entrée de cette brasserie est d’ailleurs toujours visible au 4 rue de Belfort, plein centre ville. Le temps passe et à la fin des années 60, les brasseurs disparaissent face à la concurrence de la grande distribution…Mais pourquoi diable parle-t-on de bière, d’histoire et des années soixante, sur RugbyAmateur.fr, direz-vous ? Et bien, parce qu’un rugbyman de la région a décidé de remettre au goût du jour cette bière…toulousaine. 

arnaud desbazeille
Arnaud Desbazeille

Une visite chez un brasseur du Pays Basque peut avoir des conséquences insoupçonnées. A 35 ans, Arnaud Desbazeille a le houblon qui lui monte à la tête. Il décide de troquer son costume de conseiller en entreprise, et laisse fermenter une idée qui verra le jour peu de temps plus tard : “Cette visite chez ce brasseur à Ascain, m’a immédiatement donné envie de me lancer” dit Arnaud. “J’ai donc fait des recherches et découvert l’histoire de cette bière “Debs”. Le diplômé en Ecole de Commerce laisse parler son tempérament de talonneur et ses connaissances pour recréer la bière oubliée. Il confie à un brasseur lotois la délicate tâche de produire une blonde délicate, pas trop forte, parfumée juste ce qu’il faut, dans l’esprit de la recette originale, aujourd’hui disparue.

debs (1)Arnaud n’en reste pas là. Il connecte sa nouvelle idée à sa passion, le rugby, et imagine de créer une série limitée, numérotée de 15 à 1… Comme les quinze mois qui nous séparent de la Coupe du Monde qui aura lieu en Angleterre à partir du 18 septembre 2015. Génial ! Voilà donc que pointe le bout de sa capsule et son étiquette, cet été, une bière avec le numéro 15 dans le dos, texte fait maison, résumant les qualités premières d’un arrière. Col-lec-tor ! La Debs est bien née. La 14, la 13 et la 12 ont vu le jour, jusqu’au numéro 1 en septembre 2015.

Arnaud a donc pu faire goûter le précieux nectar doré à ses collègues privilégiés et vétérans des Arlequins. Tous ont aimé, et même les avants, pas vexés de devoir attendre quelques mois pour avoir LEUR bière. Alors l’entrepreneur de 35 ans a pris son cartable et a frappé à plusieurs portes pour faire découvrir cette bière nouvelle et ancienne à la fois. L’accueil qui lui a été réservé est plus qu’encourageant chez les restaurateurs, à une époque où le retour aux vraies valeurs prend de l’épaisseur.

debs (3)
La fameuse porte cochère, 4 rue du Belfort, qui a inspiré le logo de la Debs

Croyez-le ou non, la route de la Debs a, comme par hasard, croisé le chemin de RugbyAmateur. Nous approuvons l’idée, la démarche et le courage qu’il a fallu à Arnaud pour se lancer. Nous approuvons le goût de cette bière, mais cette remarque n’a que peu d’importance dans cet article sans doute. Après les bars et les restaurants, il espère que les clubs de rugby prendront le temps de découvrir et goûter cette bière. Nous, c’est fait ! Et approuvé ! On se disait que ce serait bien si vous toutes et tous preniez le temps de le contacter pour remplir votre frigo, celui du club house ou tout simplement l’offrir pour Noël à des amis connaisseurs. Pour cela, rien de plus simple : cliquez-ici

 

Les premiers points de vente de la Debs Rugby 20XV :

  • debs (4)Enoteca31 : 42 rue de la Colombette (Toulouse)
  • Vins d’une oreille : 103 avenue Camille Pujol (Toulouse)
  • A’Men’Donné : 5 rue des Changes (Toulouse)
  • Comptoir du Vin : 20 rue du Pont Guilheméry (Toulouse)
  • Yard – Le Burger Factory : 51 rue du Taur (Toulouse)
  • Le Chalet des Moissons : 6 rue Le Corbusier (Balma)
  • Le Louchebem de Caro : 2 rue Léon Blum (Saint-Alban)
  • Poppi Pizza : 26 place de la République (Bruguières)
  • Sen’do Sushi : 91 avenue de Toulouse (Bruguières)
  • V & B Labège : 789 rue Max Planck (Labège)
  • Le Ministère : 14 rue Peyrolières (Toulouse)
  • Côté Garonne : 8 avenue Maurice Hauriou (Toulouse)
  • L’Esprit du Sud-Ouest : 84 rue Bordebasse (Blagnac)
debs (5)
Après la bière toulousaine, Arnaud est sur le point d’inventer le décapsuleur toulousain…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here