Coupe du Monde militaire : les Français terminent 3ème

0
33

Il fallait digérer la déception de la défaite en demi-finale contre les impressionnants fidjiens et remettre le bleu de chauffe pour affronter les Néo-Zélandais et leur haka, pour le compte d’une troisième place loin d’être symbolique…

11056568_1509350586048789_8032210780894430898_n
Un parcours qui se termine avec le sourire (photo Mil Sport Mag)

Il était question ici de finir en beauté un parcours qui a commencé il y a de longues semaines (mi-août) pour se préparer à relever de nombreux défis. Nos tricolores ont plutôt bien géré la première période en se faisant sanctionné au pied à trois reprises, mais inscrivaient 6 points sur pénalité aussi, notamment grâce à une mêlée conquérante. Une interception aux 30m leur permettra même de basculer en tête à la pause (9-13). Les Blacks reviennent des vestiaires le couteau entre les dents, jouent une pénalité à la main rapidement et inscrivent un essai en bout de ligne, pour repasser devant au score. Ils prennent 6 points d’avance (19-13) sur une nouvelle pénalité. Mais les français ont démontré leur moral d’acier tout au long de cette compétition. A l’énergie, les avants iront franchir la ligne pour porter l’estocade finale. Victoire 24-19 pour nos frenchies qui terminent donc sur la troisième marche du podium. Une superbe performance, quand on sait qu’ils ont été vaincus par les futurs champions du monde, puis les Fidji ont balayé la British Army (30-10) en finale.

Les joueurs ont pris l’avion de retour hier. Et comme nous l’a confié Clément de Pina Araujo, le joueur de Villefranche de Lauragais : « Après tous les sacrifices fait depuis le 17 août, cette aventure sportive et avant tout humaine restera à jamais gravée ». On le comprend et on les félicite tous. 

12191740_10208347908801963_6246441235322960620_n
Face au haka (photo Mil Sport Mag)

FINALE  3ème PLACE / Jeudi 29 octobre au Stoop (Twickenham), France militaire bat Nouvelle Zélande 24-19  (mi-temps : 13-9)

France : 2 essais Rasoamaharo (22), collectif (70), 1 transformation Anon (22), 3 pénalités Anon (10, 14), Jacob (65)

Nouvelle Zélande : 1 essai (56), 1 transformation (56), 4 pénalités (2, 4, 30, 45)

Cartons jaunes : Corbella (55), Rasoamaharo (65) pour la France et (27) pour la Nouvelle Zélande

FRANCE : Pina Araujo – Rasoamaharo, Corbella, Veau, Taurines (Babeau, 66) – (o) Anon (Jacob, 53), (m) Dufau (Magnani, 56) – Robichon, Aninat, Moutiez (Abadie, 60) – Quesmel, Fernandes Lima (Takosi, 63) – Captus (Gallego, 39), Carrere (Barberel, 60), Zuppel (Kafoa, 60)

clément de pina araujo
Même pas peur ! (photo Irdc)
Partager

Réagir à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here