Championnat de France Belascain : Balma, Grenade et Lombez-Samatan toujours là

0

Ils avaient rendez-vous avec leur histoire, et ils n’ont pas tremblé. Balma, Grenade et Lombez ont franchi l’obstacle des 8ème et se retrouvent tous les trois en quart de finale du championnat de France. En attendant l’officialisation des oppositions (a priori, pas de choc entre midi-pyrénéens), retour sur ces matchs qui font la fierté des coachs et des présidents…

belasc grenade
Les Belascain se portent à merveille (photo GS)

Grenade, les invincibles 

14 victoires en autant de match de championnat, une autre contre Anglet en 16ème, et une nouvelle hier face à Oloron. Les jaune et noir sont irrésistibles et l’on se demande bien qui pourra les arrêter. Le président Daniel Bergougnou se délecte de ce parcours sans fautes, et de la bonne santé générale de son club préféré: “Deux équipes en ¼ de finale du championnat de France de rugby, le Grenade Sports n’avait jamais connu ça, sachant que l’équipe 1 jouera pour les matchs de la montée les 17 et 24 mai prochains. A ce jour, trois équipes sont donc encore en compétition. Les Belascains toujours invaincus de la saison se sont imposés à Lannemezan contre OLORON grâce à un jeu quasiment parfait des ¾, les avants ayant bien résisté à une équipe plus physique qu’eux. La performance est d’autant plus remarquable que OLORON avait été sacré champion de France l’an dernier. Quant à l’équipe 2 le score est sans appel (41-17). St YRIEX là aussi bien plus lourd par ses avants n’a pu résister aux attaques très performantes de nos jaunes et noirs qui ont marqués 6 essais. Nos deux équipes sur ces 2 matchs semblent prendre pleinement confiance de leurs moyens, chose qui jusqu’à maintenant n’était pas très perceptible. Seule ombre au tableau, les lourdes blessures de certains joueurs qui vont mettre à mal nos effectifs. Ces résultats récompensent enfin le travail que nos entraîneurs font à longueur d’année et au fil des catégories”.

11233780_1594471130806906_7644065214259709945_n
La saison parfait des jaune et noir continue (photo club)

Balma, les incroyables

belascain balma
Après la Seyne, Suresne est accroché au tableau de chasse des Balmanais (photo club)

Balma n’a pas commencé son match à l’heure, et encaisse un essai rapidement sur une belle diagonale au pied récupérée par l’ailier (5-0). Mais les rouge et blanc remettent la tête à l’endroit suite à un bel essai de 50m. Puis un deuxième pour mener 12-5 à la pause. Malgré quelques belles occasions d’essais avortées, Balma score au pied, mais n’assure pas les renvois et encaisse deux essais. 18-17. Suresne prend même l’avantage sur une pénalité et enfonce le clou sur un drop. 18-23, le match vient de basculer…Non, il reste trois minutes. Les boys de Julian et Schlegel trouvent une pénal touche qui se transforme en essai de la panthère David Makuku. 23-23. Le pied de Ianis Temar ne tremble pas et transforme, 25-23. Le renvoi est…assuré, fin du match. Ouf !

Paul Schlegel (co-entraîneur Balma) : Très mauvaise entame mais belle réaction des joueurs qui n’ont pas montrés un seul geste d’énervement mais beaucoup de combat dans les rucks, en étant très efficace. On a manqué de soutien parfois, car on a cassé le rideau 4 ou 5 fois sans marquer. Conséquence, avec nos dix dernières minutes cauchemardesques, ils repassent devant. On était à deux doigts de se mordre les doigts car on a tendu le bâton pour se faire battre. Grosse prestation des 3/4 autant défensivement qu’offensivement. Ils ont confirmé le beau boulot contre la Seyne, on les a senti libéré, ils ont envoyé de très belles actions. Devant Suresnes nous a proposé une belle opposition qui nous a mis à mal en touche et en mêlée. Mention spéciale à Anaël  Laffont, le capitaine, qui jouait avec un tibia fissuré et qui a fait un énorme match.
La compo: 15 max Thouron 14 paul de roaldes 13 François paparil 12 Nico Tournier 11 IANIS TEMMAR 10 max Desjardins 9 Greg Lamarque 8 Mathieu Bartolo 7 Kais Atia 6 Valentin Costes 5 Thibaud maitrejean 4 Valentin COUSTEL 3 Alexis falzon 2 ANAEL Lafont 1 Max beauves 16 Enzo cannamela 17 louis conte 18 Antoine Ferrero 19 David Makuku 20 Simon meynadier 21 Victor vacher 22 Luca Potabes

Lombez-Samatan, les irréductibles

Après Nîmes, c’est Bayonne qui a baissé pavillon contre les joueurs de la Save. Non sans avoir bataillé jusqu’au bout pourtant. Rémi Biaggini, le coach heureux de cette génération dorée, précisait : “On est tombé sur une équipe rugueuse, et il a fallu que les garçons s’y filent aussi. Ils ont fait un match sérieux, appliqué, et ont fini par prendre le dessus, sans être dominateurs pour autant. Mais on l’emporte, et cette qualification est vraiment extraordinaire pour tous ces jeunes qui jouent ensemble depuis longtemps. Ce groupe a beaucoup de qualités, et peut aller encore plus loin. Mais quelle fierté d’entraîner cette équipe, on se régale”. 
belascain lombez
Lombez-Samatan…la prochaine échéance avec impatience

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here