Carnet noir : Saint-Orens pleure son Papy Elie

0

« Cossi vat ? », « Millédiou ! », « Comment vas-tu mon petit ? », « Va plan ! », autant de mots accentués et des expressions propres à Elie qui résonnent encore derrière le comptoir de la buvette du St-Orens XV. Elie, surnommé affectueusement « Papy » ou « Papet », s’est éteint ce mardi après avoir lutté de nombreux mois contre la maladie…

66277980_10219965216344834_5633507378650415104_n

Il avait posé ses valises à St-Orens en 2002, il s’est dévoué au club rouge & noir pendant près de 20 ans. De tous les matchs, de tous les déplacements, pour les stages de pré-saison et même certaines 3ème mi-temps, il était toujours là, disponible pour les joueurs et pour le club.

Retraité de chez Coca-Cola, c’était presque une évidence qu’il s’occupe de la buvette. Et il y était bien le “papet”, pouvant ainsi voir tout le monde, sans oublier d’avoir un œil sur le pré et le tableau d’affichage bien sûr.

Serviable, généreux, gentil, aimable, le cœur sur la main, autant de qualificatifs qui s’égrènent depuis mardi sur la page Facebook du club pour lui rendre hommage. Tous ceux qui ont pu le croiser se souviennent, et se souviendront longtemps, de cette gentillesse incarnée. Chaque café, chaque demi, chaque « yaourt » était servi et accompagné d’un sourire. Ses dosages généreux, que ce soit pour le café ou pour le « jaune », en ont surpris plus d’un. Gourmand, il savait aussi se faire discret en cuisine pour chaparder dans le dos des cuistots un bout de charcuterie ou de fromage. Il n’était pas le dernier non plus à taper le carton pendant l’apéro du vendredi. Ça chambrait souvent, ça râlait, mais l’essentiel était le plaisir de partager des bons moments.

image2

“On fera tout pour qu’il soit fier de nous, sur le terrain et en dehors…”

Matchs gagnés ou perdus, il restait fidèle à lui-même. Bien sûr il râlait quand ça perdait, mais il restait le premier supporter. Demi de la gagne ou demi du réconfort, la tournée était systématique, l’essentiel était d’être là, pour les joueurs.

Papy Elie aimait le rugby, et le rugby le lui rendait bien. C’était aussi un sacré joueur de boules. Mais il ne fallait surtout pas lui parler de pétanque, sauf si vous vouliez le chambrer gentiment. Lui, il jouait à la Lyonnaise, avec ses copains de Saouzelong. Il a même été sacré Champion de France Vétéran en 2010. A son retour, sans effusion de joie et avec l’humilité qui le caractérisait, il a payé son coup, avec sa médaille autour du cou.

Sa carrière de Bénévole avec un grand « B », tout comme l’Homme d’ailleurs, avait été mise à l’honneur et récompensée en décembre dernier. Elie avait alors reçu des mains d’André PUIS, élu de la ville, le Prix du Bénévolat. Oui, c’était tout ça Elie. Un bonhomme au grand cœur.

La buvette sera bien vide à la rentrée, mais chacun sait, que de là où il sera, il aura toujours cet œil bienveillant sur les siens, les joueurs et l’ensemble du club. Thomas, joueur à “Saint-O” nous a livré son sentiment que beaucoup partagent : “C’était un grand Monsieur, qui a beaucoup apporté à tout le monde. C’était un dirigeant bénévole qui donnait tout pour ses joueurs à Saint-Orens. On pouvait toujours compter sur lui et il avait une joie de vivre magnifique. Il va énormément nous manquer à tous. On fera tout pour qu’il soit fier de nous, sur le terrain et en dehors.”

Les obsèques auront lieu mardi 16/07 à 10:15, cérémonie au crématorium de Cornebarieu.

RugbyAmateur.fr présente ses plus sincères condoléances à la famille, aux proches, ainsi qu’à l’ensemble du club de Saint-Orens.

image1

Adiou Papy !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here