Carnet noir : Kevin Audouin décède sur le terrain

0

Originaire de Lavelanet, Kévin Audouin, 23 ans, est brutalement décédé samedi après-midi. Il disputait un match amical avec son club de l’ASBC (Avenir Sportif Bédarrides Chateau-Neuf-du-Pape) en fédérale 2, à Martigues, lorsqu’il s’est écroulé sur le terrain, victime d’un malaise cardiaque, en début de partie. Les pompiers sur place ont bien tenté de le réanimer, en vain… 

kevin audouinDe nombreux ariégeois, qui l’avaient côtoyé en école de rugby à Lavelanet et au lycée, se montraient naturellement très affectés par ce drame. A l’image de Maxime Borios, actuel joueur à Lavelanet : “Kévin a fait son école de rugby comme moi au Rugby Pays d’Olmes. On a gagné un titre de champion des Pyrénées ensemble et lui en a gagné un second l’année d’après toujours en cadet. Il jouait à l’aile ou au centre. C’était un très, très bon joueur, très vif, avec de grandes qualités. Jeune, il était très bon en judo aussi. Il faisait partie de ces joueurs formés au RPO, partis tenter leur chance dans des clubs pro. Il est parti À Tarbes, Bayonne et Aix. C’était quelqu’un de très humble, toujours très gentil, apprécié de tout le monde. J’ai appris la nouvelle samedi soir, et j’étais totalement sous le choc. Tout le rugby Pays d’Olmes l’est aussi. On pense tous énormément à ses parents et sa petite sœur dans cette période horrible”.

Autre ami proche, Hugo Gallego, joueur à Laroque-Belesta qui a bien voulu nous confier son sentiment : “Kévin était un de mes meilleurs amis oui, ce que je retiens de lui avant tout, c’est un garçon qui me faisait beaucoup rire, il amusait la galerie en permanence. Il était naturel, toujours de bonne humeur. Il adorait le rugby bien sûr, et revendiquait ses origines catalanes, même s’il a fait toute son école de rugby avec nous au Pays d’Olmes. Je sais qu’il était heureux dans son club”.

Enfin, Florian Casanovas, membre du groupe d’inséparables formé depuis de nombreuses années, a rajouté : “Kevin, c’est un grand copain sur qui on pouvait compter. On se connaît depuis toujours, on a même commencé au foot ensemble, pour ensuite finir sur les terrains de rugby. J’ai passé de merveilleux moments avec lui, il avait le cœur sur la main. On ressent un gros vide dans notre cœur, il est irremplaçable. Il était sérieux avec le rugby mais savait se lâcher avec nous. Il va nous manquer.

A sa famille et ses proches, la rédaction de Rugby Amateur.fr exprime ses plus sincères condoléances.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here