Caraman : le retour du bouclier de Burnus

0

Nous vous parlions en début de semaine de Marguerite, la petite vache peluche de Saint-Sulpice-la-Pointe, remise à celui qui se distingue pendant un match…à sa façon. A Caraman aussi, on remet un trophée…et pas des moindres !

Caraman david de haro
David de Haro, un romantique au service du rugby

Nous vous avions dévoilé la saison dernière le fameux Bouclier de Burnus, remis après les matchs. Ici aussi, place aux seigneurs, à ceux qui réussissent un dégagement au pied de 2m43, d’un en-avant de 10m, d’un coup de pied retourné, contré et essai à suivre pour l’adversaire. Et en ce début de saison, les joueurs de Caraman montrent de réelles aptitudes à se distinguer. L’équipe se déplaçait à Viviez. Un voyage aveyronnais en bus, joyeux à l’aller, comme au retour. Deux joueurs ont réussi à se distinguer lors ce match. Tout d’abord Thomas Vicente, blessé à la main mais présent pour soutenir les copains. Belle solidarité direz-vous, si ce n’est qu’il a cru bon de faire rentrer son yorkshire, dans les vestiaires. Sanction ! Mais il y a eu un autre vainqueur ex-aequo pour une performance assez rare à ce niveau. En effet David de Haro, sans peur et sans reproche, tel un preux chevalier s’en est allé délivré un petit baiser à sa douce pendant l’échauffement. Une escapade romantique elle aussi sanctionnée comme il se doit. La preuve en images !

image (1)
Ipso, le tigre de Caraman, a fait une entrée aussi remarquée que remarquable dans le vestiaire. Il essaye de se déguiser désormais !
thomas vicente 2
Thomas Vicente, l’heureux maître du Yorkshire. Un sacré cas l’Ipso !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here