Belascain (champ. de France) – Invincible Grenade

0

L’opposition en quart de finale entre Grenade et Balma assurait la présence d’un haut-garonnais et fort logiquement d’un pyrénéen en demi-finale du Championnat de France des Belascain. Une sacrée performance pour les deux équipes d’en être arrivé à ce stade de la compétition…

11224225_1594470060807013_3504711808240779217_n
Les invincibles jaune et noir poursuivent leur route (photo club)

Il fallait un vainqueur et c’est Grenade qui a pris le dessus sur des Balmanais pourtant en grande forme, et qui au vu du scénario, auraient pu tout aussi bien se qualifier. Oui, mais voilà, les Belascain de Grenade sont invincibles cette saison. Patients, réalistes, sûrs de leur rugby les boys de Gordo et Pélissier ont pris le dessus sur ceux de Julian et Schlegel, sur le score de 21-15. Jules Julian, l’un des deux entraîneurs Balmanais résumait la rencontre et s’exprimait ainsi : “Face à une très belle équipe de Grenade, on fait une super entame avec vingt grosses premières minutes, sans faire l’écart au score. Ils reviennent à 6-6 a la mi-temps. En début de deuxième, on a une autre occasion de tuer le match, mais Grenade fait une faute très “intelligente” et écope d’un carton. A 9-9, on commet une grosse faute avec notre 3ème ligne qui se rate sur une attaque en première main, qui débouche sur un essai de Grenade. On recolle au score ensuite par deux pénalités et il reste alors 2 minutes. On a une mêlée sur les 40 de Grenade, les joueurs ne respectent pas la consigne de garder le ballon autour de la mêlée, et on joue au large. On se fait intercepter et 60 mètres plus loin Grenade nous achève, 21 à 15.

Si la déception était aussi palpable que légitime, le jeune coach haut-garonnais voulait retenir le positif de cette superbe épopée : “Je suis très fier de cette équipe oui, elle est jeune, nouvelle, et a fait un truc exceptionnel , c’est une très belle bande de copains et une belle famille . Il faudra compter sur nous la saison prochaine.”

11259504_1594471810806838_8723358351446865513_n
Beaucoup d’automatismes dans cette équipe (photo club)

Du côté de Grenade, on se félicitait de cette nouvelle mais difficile victoire. A l’image de Thomas Montalbano, l’arrière jaune et noir : “On est très heureux d’atteindre la demi-finale. On savait que Balma ne serait pas facile à battre. Sur l’ensemble du match, on mérite la victoire. On a souffert sur les vingt premières minutes du match, mais comme on a bien travaillé leur tactique de jeu, et on n’a encaissé que 6 pts. Ensuite on a réussi à mettre la main sur le ballon ce qui nous a permis de mettre notre jeu en place avec quand même beaucoup d’approximations et de stress. On a réussi à rester sereins et surtout soudés. On se concentre déjà sur la suite, et sur cette demi qui nous attend. Un petit mot pour les supporters que l’on remercie vraiment. On espère qu’ils seront encore plus nombreux au prochain tour avec toujours autant d’énergie”.

11127648_1594471980806821_4011114241034524659_n
Pierre Pélissier distille ses conseils (photo club)

La grande famille au grand complet du Grenade Sports sera en effet derrière ses invincibles pour les soutenir et les aider à franchir l’avant dernière marche. Ce sera contre Lombez, Pierre Pélissier (co-entraîneur Belascain Grenade) appréciait la victoire contre Balma à sa juste mesure, mais se projetait déjà sur le match de dimanche : “Je suis super fier et satisfait, surtout que ça fait longtemps que cette génération butait en 8ème ou en quart de finale et perdait souvent contre les futurs champions. Les garçons on fait le boulot et sont allés le chercher. Ils ont beaucoup de ressources mentales et restent très lucides quant à la suite à donner à cette histoire. Ils méritent ce qui leur arrive. Un gros morceau nous attend dès dimanche face à une très belle équipe de lombez qui a dominée la poule 17. Grenade est un club que je connais tres bien et je sais que comme dimanche déjà tout le club sera derrière nous pour nous pousser. Maintenant la joie a été très vite remplacé par la reconcentration pour gommer les déchets de dimanche.On ne se cache plus derrière de la fausse modestie nous sommes encore 4 équipes et aucun des entraîneurs ne dira qu’à ce stade il veut bien s’arrêter là. Nous travaillons pour ce qui nous arrive. Cette série est effectivement une source de satisfaction mais elle ne sera belle que si on le reste. J’ai un ami qui m’a dit un jour qu’ “être invaincu c’est beau, mais le truc c’est d’être au bon endroit au bon moment” . Il se reconnaîtra donc on essaye d’être au rendez vous 3 fois par semaine pour aller voir ce qui se passe derrière en permanence. C’est cette curiosité et cet enthousiasme qui nous animent”.

11209649_1594471824140170_215470057063176773_n
Philippe Gordo (de dos) et Pierre Pélissier, deux coachs pleinement investis et récompensés pour le moment (photo club)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here