Belascain (1/4 de finale champ. Midi-Pyrénées) – Blagnac élimine Mazamet en prolongations

0

Dans le derby du Tarn, Lavaur s’est imposé contre Graulhet (27-14), pendant que Decazeville cartonnait Castelsarrasin (38-0). Restait à jouer un duel qui s’annonçait incertain entre Mazamet et Blagnac. Un match engagé, où chaque équipe a eu l’occasion de prendre l’avantage, jusque dans les dernières secondes. Une rencontre qui s’est finalement jouée dans les prolongations. Le coup du chapeau réalisé par le centre Dayal M’Changama aura fait la différence (29-22). Alors que l’on pensait que Balma, éliminé en quart du championnat de France, compléterait ce trio pour former des demi-finales régionales, ce sera Pamiers qui aura cet honneur. Avec Pamiers-Blagnac et Lavaur- Decazeville, cela promet du beau spectacle, et une finale inédite…

blagnac mazaamet belascain
Pas de cadeaux entre Blagnac et Mazamet (photo S. Gonzalez)

Les réactions

Simon Montagné (centre Mazamet) : Nous sommes tous très déçus car on a montré beaucoup de jeu et la défaite est cruelle, surtout après les prolongations. Nous avons manqué de réalisme à certains moments, en n’arrivant pas à concrétiser nos temps forts avec beaucoup de points ratés au pied alors que du côté de Blagnac ils ont réussi à concrétiser leurs occasions. Mais sur l’ensemble du match et au vu de toutes les absences dans notre équipe, je suis très fier de la prestation de l’équipe avec sûrement le match le plus complet de notre saison malgré cette défaite. La saison se termine pour nous mais elle est concluante avec une qualification pour le championnat de France (défaite contre gimont 19-14 après prolongations) et un quart de finale championnat. Midi Pyrénées.

905612_10205215980976632_6466332954435573047_o
Simon Montagné bien pris ici, a tout donné pour son équipe (photo S. Gonzalez)

Dayal M’Changama (centre Blagnac, auteur de trois essais) : C’était le match le plus dur de la saison pour beaucoup d’entre nous car il y avait une grosse équipe en face. Mazamet avait un très beau jeu en attaque, une grosse défense et un arbitre…pas très impartial.. Malgré ça nous avons essayé au maximum de jouer notre jeu, de les déplacer sur les rares ballons qu’on pouvait avoir en première mi-temps. Et puis la deuxième n’a pas été facile pour nous, physiquement personnellement, j’étais à la rue complet. Mais quand je regardais à côté ou en face de moi, j’ai vu que je n’étais pas le seul, alors j’ai serré les dents. Je ne me voyais pas perdre le match jusqu’à ce qu’ils égalisent à la toute dernière seconde avec une erreur défensive de notre part. A ce moment là, j’espèrais juste que leur buteur rate la transformation, et ce qui fut le cas. Les prolongations se sont jouées au mental et là on n’a rien lâché avec les copains. Solidaires en défense et optimistes en attaque, jusqu’à la 98ème où on a eu une opportunité qu’on a bien exploité et qui s’est concrétisée. Et la c’était l’extase ! Il fallait tenir deux interminables minutes puis c’était gagné. On a passé une saison compliqué mais on a retrouvé notre groupe, peu importe jusqu’où on ira, on dois êtres fiers de nous.

11216222_10205215982256664_4188285917564964658_o
Dayal M’Changama, trois essais dans cette rencontre, dont celui de la gagne (photo S. Gonzalez)

Lucas Loubrieu (demi de mêlée Blagnac) : On a su rentrer dans le match comme il fallait et dès les premières minutes. Mais la conquête dans les rucks et mauls, où nous avons manqué d’agressivité d’après moi, nous a pénalisé et fait prendre quelques essais. On s’est bien trouvés derrière, et grâce à quelques exploits personnels, on marque aussi et on fait la course en tête. Mazamet est resté au contact, en réagissant à chaque fois après nos temps forts. On l’emporte au final, on est très content.

11125252_10205214798347067_8220057506609876115_o
Les Blagnacais sont passés par toutes les émotions, d’où leur grande joie dans les vestiaires (photo Serge Gonzalez)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here