Beau geste : portes ouvertes pour sourires retrouvés

0

Joueur, entraîneur puis jeune président de Riscle, Vincent Faget s’est éteint en septembre dernier, des suites d’une cruelle maladie. A 41 ans, l’ancien arrière ou ouvreur, plongeait ainsi ses proches et son club dans la douleur et le deuil. Il laissait derrière lui Sandrine, son épouse, et leurs trois enfants, dont une fille et deux garçons. Ces derniers, jeunes rugbymen, se prénomment Ruan et Imanol, tout un programme. Aussi, quelques semaines plus tard, des amis de Vincent prennent l’initiative de contacter Didier Lacroix, dont le papa d’Anthony Jelonch. L’objectif étant de permettre à Ruan et Imanol de pouvoir assister à un match du Stade Toulousain et d’approcher au plus près leurs idoles. Le président rouge et noir a immédiatement accepté…

La famille Faget s’est donc rendue au Stadium de Toulouse le 29 décembre dernier pour le match contre Toulon, où leurs places en tribune officielle étaient réservées. La maman et les deux fistons ravis, l’ont été encore plus quand on leur a ouvert les portes des vestiaires stadistes. Les deux jeunes risclois avaient les yeux pétillants d’admiration face à leurs joueurs préférés, qui se sont prêtés au jeu des autographes et des selfies avec grand plaisir et bienveillance. Un moment simple, mais intense, et surtout, inoubliable. Un instant de vie qui rappelle que les fondamentaux, dans le rugby, existent toujours.

80453878_10221816738309989_3562681479475494912_n

80980718_10221816739710024_5583330375242874880_n

80844617_10221816737949980_7725289643033231360_n

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here