Barrages Honneur – Les Plages d’Orb se font une place au soleil face à Verfeil

0

Weekend de barrages en Division Honneur de la Ligue Occitanie. A domicile, l’Union Sportive Verfeilloise Rugby (4è de la poule 2), après une fin de saison régulière en demi-teinte, souhaitait repartir du bon pied pour ce premier match couperet. Évidemment, l’adversaire du jour, à savoir le Rugby Club Plages d’Orb (5è d’une poule 1 largement dominée par le Rugby Club de Sète), ne l’entendait pas de cette oreille… (par Marco Matabiau/ Photos Alain Montségur)

Dès le premier contact, on voyait bien que les deux équipes allaient mettre un engagement total dans cette rencontre. Les locaux bénéficiaient d’une première pénalité, mais le ballon frappé par l’arrière Nogues heurtait le poteau droit (5è). Ce n’était que partie remise pour les Verfeillois. Mêlée axiale, Bordeloup ouvrait à hauteur sur Cesses. Le trois-quarts centre, arrivé en pleine vitesse, transperçait le rideau et s’échappait sur 40 bons mètres avant d’être repris par l’arrière-garde héraultaise. Repris mais pas muselé, puisque l’ancien balmanais sortait les bras et servait Chinette, venu au soutien. Le troisième ligne résistait à un dernier plaquage et déflorait le planchot. Nogues rajoutait les deux points de la transformation (7-0, 8è).

IMG_0170
Cesses vient de percer le rideau défensif du RCPO: le premier essai du match est au bout de l’action.

Même s’ils perdaient leur ailier Boudot (touché à la cheville, remplacé par Miranda), les visiteurs repartaient de l’avant et lançaient le jeu au large. Après avoir bien pris l’intervalle, l’arrière Olacia oubliait son ailier Lepeigneul à sa droite alors que l’essai semblait imparable. L’action procurait toutefois une pénalité que l’ouvreur Caillat convertissait (7-3, 12è). De leur côté, les Rouge et Vert se montraient imprécis, tant dans la conquête en touche que dans les lancements, faisant tomber de nombreux ballons d’attaque dans la ligne. Le RCPO venait désormais de plus en plus dans le camp de son hôte du jour, mais égarait aussi quelques ballons. Sur l’un d’eux, l’ouvreur Labat récupérait et tapait droit devant, s’offrant au passage une superbe « 50-22 ». L’action qui suivait ne donnait rien, mais Verfeil accroissait tout de même son avance peu avant la demi-heure, sur une pénalité de Nogues (10-3, 29è).

IMG_0181
Olacia (ballon en mains) prend l’espace et déborde Durin.

Les deux artilleurs échangeaient ensuite les politesses, Caillat ramenant les siens à 4 points après un plaquage haut de Zamorano (10-6, 33è), puis Nogues faisant repasser l’écart à 7 unités (13-6, 35). Les Plages d’Orb se retrouvaient ensuite à 14, quand le deuxième ligne et capitaine Ricco écopait d’un carton blanc. La pénalité qui suivait était convertie par l’inévitable Nogues (16-6, 39è). On pensait se diriger vers ce score à la pause, mais c’était mal connaitre les Héraultais (pourtant en infériorité numérique). Prise en touche de Parisot de Bernecourt, déviation rapide pour Picarelli, qui allongeait sur Malaterre. Le trois-quarts centre faisait mine d’aller à la percussion mais décalait au dernier moment son compère du centre Jougla, qui parcourait au pas de course les 40 mètres qui le séparaient de l’en-but adverse. Caillat transformait (16-13, 40è) et M. Adgie sifflait la pause dans la foulée.

IMG_0166
Lutte aérienne (Partie 1): Navarro (6) s’impose devant Milhau.

La précision des Plages d’Orb fait la différence

Il fallait moins de 3 minutes aux visiteurs pour revenir à hauteur: Caillat inscrivait une pénalité faisant suite au carton blanc reçu par Hoarau pour un plaquage haut (16-16, 44è). Suite à un nouveau plaquage haut, l’ouvreur valrasien permettait même aux siens de passer devant (16-19, 53è) avant de faire montre de ses qualités offensives dans la foulée. Départ de Capirelli petit côté, croisée avec Olacia qui, face au dernier défenseur, avait cette fois le geste juste pour libérer son ouvreur et l’envoyer sous les barres. Caillat assurait d’ailleurs lui-même la transformation de son essai (16-26, 56è).

IMG_0187
Lutte aérienne (Partie 2): Nogues prend le dessus sur Jougla (13).

En 17 minutes, l’USV venait d’encaisser vingt points sans en rendre un seul. Sur son aile, Peyre tentait de sonner la révolte et gagnait une touche dans les dix mètres adverses, mais le ballon était une fois de plus perdu dans l’alignement. A moins d’un quart d’heure du terme, Verfeil recollait quelque peu au score grâce à Cesses (19-26-19, 67è) mais se voyait à nouveau puni de ses maladresses dans les secondes suivantes. Dans ses 22, Hoarau peinait à contrôler un ballon que les Héraultais récupéraient. Le cuir était écarté par Caillat et, libéré en bout d’aile, Lepeigneul inscrivait le troisième essai de sa formation (19-31, 69è).

IMG_0243
Possamai (ballon sous le bras) aura été de ceux qui auront essayé de sonner le réveil verfeillois en fin de rencontre. En vain.

Jetant toutes leurs forces dans la bataille (à l’image de Faye, très prompt à aller défier frontalement la ligne de défense adverse), les Verfeillois jouaient leur va-tout et trouvaient la faille par Hoarau, après une belle séquence de jeu rapide à une passe. Cesses transformait et l’espoir renaissait (26-31, 75è). Mais une nouvelle faute de main sur la réception du coup de renvoi rendait le ballon aux visiteurs. Des visiteurs que Caillat tentait de mettre à l’abri en usant du drop, mais le ballon fuyait les barres (77è). L’USV faisait le forcing jusque dans les derniers instants, obtenant pénalité sur pénalité, conservant le ballon sur plusieurs temps de jeu, mais un dernier ballon gratté au sol par les Héraultais mettait fin au suspense et au match. Les Plages d’Orb continueraient leur route en phases finales alors que la saison verfeilloise s’arrêtait là.

IMG_0278
Les Héraultais ont bien mérité de célébrer leur succès.

Du soleil, du public, un engagement maximal dès la première seconde. Aucun doute, on était bien en phases finales ce dimanche à Verfeil. Après une très bonne entame, l’US Verfeilloise Rugby a peu à peu laissé filer le match, la faute à une conquête souvent défaillante (notamment en touche) et à de trop nombreuses maladresses dans les lancements de jeu. L’absence de certains cadres (suspendus ou blessés) aura sans doute pesé de tout son poids pour les joueurs de Laurent Cettolo et Geoffrey Accorsi, qui n’auront jamais été en mesure d’enchainer pour réellement mettre à mal le solide rideau défensif héraultais. Le capitaine Vergely (dont c’était le dernier match) et l’ailier Peyre auront essayé de montrer la voie, tout comme les entrants Colin et Faye, mais rien n’y aura fait. La saison de l’USV s’arrête là.

IMG_0255
Faye (23) se sera employé à chacune de ses portées de balle.

Pour sa part, le Rugby Club Plages d’Orb aura parfaitement mené sa barque lors de ce barrage disputé à l’extérieur. Présents d’entrée sur les fondamentaux que sont la touche, la défense (le pilier Noël n’a fait aucun cadeau à ses adversaires) et l’occupation du terrain, les hommes de Christophe Agut et Jean Houles auront ensuite mis en place un jeu offensif de belle facture, dans lequel l’arrière Olacia, le trois-quarts centre Jougla et le demi de mêlée Capirelli (sorti à quelques minutes du terme, victime de crampes) se seront illustrés. Enfin, comment passer sous silence la partition majuscule de Caillat : le jeune (20 ans) ouvreur gaucher a éclaboussé la rencontre, à la fois efficace (21 points) et remarquable dans la gestion du jeu de son équipe. Après ce succès, le RCPO se déplacera sur la pelouse du RC Sète : une vieille connaissance de la poule 1…

IMG_0250
Caillat, bon pied bon œil.

Réactions

Christophe Agut (Entraîneur, Plages d’Orb): « On a fait une très grosse partie, à l’image de notre fin de championnat qui nous permet d’être là. Une grande vaillance des joueurs, face à cette belle équipe de Verfeil. On a un peu le même jeu, on arrive à les contrer. Je pense qu’on a su faire la différence grâce à notre défense, des gros plaquages qui traduisaient l’envie que nous avions aujourd’hui ».

IMG_0171
Coach Agut soulignait la vaillance dont ses joueurs ont dû faire preuve pour s’imposer.

Laurent Cettolo (Entraîneur, Verfeil): « On est tombés sur une équipe beaucoup plus réaliste, très joueuse. On n’a pas su les contrer, on les a laissé jouer. On a perdu contre meilleur que nous sur ce match, tout simplement ».

IMG_0174
Certes déçu, Laurent Cettolo reconnaissait la supériorité de l’adversaire du jour.

Bastien Caillat (Demi d’ouverture, Plages d’Orb): « Gros match contre une belle équipe. On a été plus précis en touche. Les avants ont fait un très gros match. On peut les en féliciter. Derrière, on a été propres. En fait, je pense qu’on a sorti le match de l’année. »

Jérôme Vergely (Deuxième ligne et capitaine, Verfeil): « Triste d’arrêter ainsi. On perd contre plus réaliste et plus joueur que nous (…) On est maladroits dans les lancements, en conquête. Quand on arrive à enchainer, on est dangereux. Plages d’Orb a aussi su nous faire déjouer ».

IMG_20220410_171341
La haie d’honneur des vainqueurs pour les vaincus.

Feuille de match

A Verfeil (Stade Gabriel-Dandrieu):  Rugby Club Plages d’Orb bat Union Sportive Verfeilloise Rugby 31 à 26 (mi-temps: 16 à 13 pour Verfeil).

Arbitrage: M. Simon Adgie (Ligue Occitanie).

Cartons blancs: à Plages d’Orb, Ricco (39è); à Verfeil, Hoarau (42è).

Pour Plages d’Orb: 3 essais Jougla (40è), Caillat (56è), Lepeigneul (69è), 4 pénalités (12è, 33è, 44è, 53è) et 2 transformations Caillat.

Pour Verfeil: 2 essais Chinette (8è), Hoarau (75è), 4 pénalités Nogues (29è, 35è, 39è), Cesses (67è), 2 transformations Nogues (1), Cesses (1).

Composition Plages d’Orb: Olacia; Lepeigneul, Jougla, Malaterre, Boudot; Caillat (o), Picarelli (m); Parisot de Bernecourt, Houot A., Navarro; Ricco (cap), Bonhomme; Noël, Cabanes, Domergue D.

Sur le banc: Aziz, Louarn, Maury, Kaninka, Lignon, Houot J., Miranda.

Entraîneurs: Christophe Agut et Jean Houles.

Composition Verfeil: Nogues; Durin, Hoarau, Cesses, Peyre; Labat (o), Garrabe (m); Bourdeloup, Machicot, Chinette; Vergely (cap), Milhau; Zamorano, Plautard, Possamai.

Sur le banc: Milani, Blanc, Eshum, Colin, Clair, Faye, Ducarne.

Entraîneurs: Laurent Cettolo et Geoffrey Accorsi.

sdr
Pour ce match de phases finales, le trio Toniol-Calas-Latieule s’était réformé le long de la main courante.

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here