Bagarre – Juniors Tarascon-Pays d’Olmes, le derby dégénère

8

Le rugby se serait bien passé de ce genre « d’incident » et de mauvaise publicité. L’Ariège également, à n’en pas douter. Car si les clichés ont la dent dure, les raccourcis vers des réflexions toutes faites, aussi. Il n’empêche que les « événements » de samedi dernier ont été d’une telle violence, avec de telles conséquences, que l’on voit mal comment les protagonistes, victimes ou agresseurs, vont pouvoir en sortir indemnes…

22498908_987801528028676_7143607634968698375_o
L’équipe du Rassemblement du Pays d’Olmes, ici après sa large victoire contre Montesquieu il y a 15 jours (photo Pascal Villalba)

Les juniors Phliponeau de Tarascon recevaient leurs homologues du Rassemblement Pays d’Olmes (entente Laroque-Belesta-Lavelanet) dans le cadre de la 3ème journée du championnat de la poule 7. Une rencontre qui s’est soldée par une victoire des locaux. Mais sitôt le coup de sifflet final, une bagarre générale, dont l’origine serait due à un père de famille du RPO très remonté contre l’arbitre, a éclaté. A partir de là, tout s’est accéléré, et a dégénéré, les gestes et les coups portés ont été aussi improbables que dangereux. « Il y a eu des coups de pied dans la tête, sur une personne au sol » nous a confié un dirigeant, visiblement sous le choc. Avec pour conséquence, Jérôme Sicre, entraîneur local, qui a été touché au niveau de l’oeil (enfoncement du plancher orbital et opération à suivre). Une autre personne du club qui a souhaité rester anonyme, a parlé de scène sur-réaliste, avec des gens en sang, et des parents presque traumatisés.

« C’est une catastrophe pour le rugby et pour l’image que l’on en donne… »

Le rapport de l’arbitre va reprendre l’ensemble des faits pour que la Commission de Discipline du Comité puisse statuer et sanctionner ces agissements comme il se doit. Mais outre les sanctions sportives, ce match s’est déplacé sur le terrain judiciaire avec l’intervention rapide des gendarmes, qui ont d’ores et déjà ouvert une enquête. Les protagonistes, victimes ou agresseurs sont et vont être auditionnés pour faire la lumière sur ces intolérables et lamentables faits et gestes. D’ici là, voici les témoignages des deux camps que nous avons pu recueillir.

Michel Audabram (co-président Tarascon) : « L’an dernier ces jeunes joueurs de Lavelanet avaient tout cassé dans le club house de Foix, après une autre générale. Notre éducateur Jérôme Sicre a été victime d’un coup de pied dans la tête, il a, comme nos joueurs et parents, subi une véritable agression caractérisée. On a un avocat au club, et on va porter plainte bien sûr. Ces actes ne peuvent pas restés impunis. Les gendarmes son allés chercher les fauteurs de trouble, pour les mettre en garde à vue. Je suis consterné. Ce qui me dérange, c’est que ce n’est pas la première fois, donc là, il va falloir que ça bouge, car on aurait dit qu’ils étaient préparés à se bagarrer ces jeunes. C’est une catastrophe pour le rugby et pour l’image que l’on en donne. On fait ce qu’il faut de notre côté pour apprendre à nos jeunes les vraies valeurs, et je suis allé féliciter les nôtres pour leur comportement pendant et après ces incidents, car ils se sont tenus à carreau, au lieu d’envenimer. Aujourd’hui, je suis vraiment écœuré. Les parents étaient choqués par cette bagarre, et je comprends qu’ils puissent se poser des questions. »

Laurent Pinaud (entraîneur RPO) : « C’est parti dans mon dos, donc je n’ai pas vu ce qu’il s’est passé, mais ce que je sais, c’est que ça démarre entre éducateurs adultes. Je n’ai jamais vu ça. Tout le monde s’est battu, ce n’était plus une bagarre, c’était une émeute. Les parents s’en sont mêlés. Je ne suis pas là pour ça. Ça ne me vient pas à l’idée d’aller me battre pour un match de rugby. J’essaye de gérer les jeunes, et des juniors, ce n’est vraiment pas simple tout le temps, donc je ne vais pas en plus me préoccuper des adultes. J’ai commencé éducateur en minimes, puis en cadets, avec une partie de ce groupe d’aujourd’hui qui vient de passer en juniors. Je me régale avec ces jeunes, qui ont fait une super saison l’an dernier. J’ai dit aux gamins de s’envoyer sur le terrain, mais je ne prêche en rien la violence. J’ai joué pendant 25 ans, et je n’ai jamais joué pour mettre des coups, je n’inculque pas ça à mes joueurs ! Mais c’est dramatique ce qu’il s’est passé, il faut bien l’avouer. C’est un derby, les jeunes se connaissent, mais rien, absolument rien ne justifie ce que j’ai vu. Au niveau judiciaire il y aura des décisions, au niveau sportif, aussi, on peut l’imaginer. Si c’est notre responsabilité, il faudra l’assumer. J’aimerais qu’il y ait une vidéo pour couper court à toutes les versions que j’entends depuis ce week-end.  Sur le coup, j’ai dit que je voulais arrêter. Je n’ai pas participé directement, mais je suis quand même responsable de mon groupe, donc oui, il va falloir répondre de ces actes. Je suis convoqué à la gendarmerie ce soir, le Lieutenant qui était sur place après la rencontre a parlé de garde à vue pour certains. Croyez bien que j’aimerais que l’on soit cités dans vos articles pour autre chose, et parler plus de nos performances sportives. »

 

Aucun article à afficher

8 Commentaires

  1. Les présidents et le bureau du RPO n’ont pas voulu dans un premier temps envenimer les choses, et renouvellent leur volonté de prendre les décisions qui s’imposent vis-à-vis des membres du RPO coupables de comportements répréhensibles. L’enquête en cours de la gendarmerie pourra permettre de le déterminer. Mais ils ne peuvent rester sans réagir face au flot de désinformation et de mensonges qui salissent le RPO.

    concernant l’article de la Dépêche paru le 24/10, il faut préciser que , si effectivement un membre de l’encadrement ne fait plus partir du RPO, par contre aucune sanction n’a pour l’heure été prise envers des joueurs d’une part parce qu’il faut attendre les résultats de l’enquête pour cela, d’autre part parce que ces sanctions seront prises collégialement par le bureau. Il n’y a d’autre part aucune garde à vue à ce jour.

    Un Président de Tarascon s’est permis de salir le RPO en disant entre autre que l’an dernier, le club house de Foix avait été saccagé par nos joueurs, ce qui est totalement faux et de dire que les juniors sont entrés sur le terrain pour se battre et non pour jouer au rugby. Ce monsieur était absent lors du match et des incidents. Il aurait pu alors se rendre compte de la mise en condition des joueurs de Tarascon et avoir peut-être ainsi une position inverse.
    Ne parlons pas de l’attitude du public, qui n’a cessé durant les 2 matchs( cadets et juniors) d’invectiver et d’insulter nos joueurs. De nombreuses provocations et insultes, dont des insultes raciales, ont été aussi faites par des joueurs de Tarascon lors des 2 matchs.
    Une plainte a été déposée par Le RPO pour mise en danger de l’intégrité de nos joueurs, le public tarasconnais ayant envahi le terrain lors des incidents d’après match, et ayant participé à la bagarre. Le rapport de la Gendarmerie le déterminera.
    Enfin, il faut savoir qu’aucun de nos encadrant n’a participé à la bagarre, et que nos joueurs ne se sont pas battus entre eux, mais avec des joueurs et des adultes de Tarascon. Les blessés ne sont pas d’un seul coté, puisqu’ un de nos joueurs a été victime d’un traumatisme crânien(certificat médical à l’appui) et une plainte a été déposée à ce sujet. Un encadrant du RPO a été victime d’une agression sur le parking après les incidents.
    Nous renouvelons notre confiance dans l’enquête en cours, qui permettra de mettre en lumière toutes les responsabilités.

    Les Présidents et le bureau du RPO
    article intégral qui aurait du paraître dans la Dépêche ce jour mais qui a été censuré par celle-ci.

  2. Arthur09 toi par contre tu doit etre de tarascon. et tu peut pas defendre un soigneur qui frappe sur des juniors chose qui a ete faite pascal torro n a rien a faire sur un terrain de rugby a oui c est vrai il et de tarascon on peut pas le dire car a tarascon il y a pas de mechant ..pauvre rugby le pire les dirigeants ariegeois et le comite ne fait rien .voila le niveau des cadets et juniors ariegeois au plus bas c est sur avec le selectionneur de la delegation ariegeoise de tarascon d’ailleurs le rugby est foutu en ariege

    • Question : « Balancer un nom d’une personne pas jugé coupable, ce n’est pas de la diffamation ? »
      Je pense que vos clubs sont dans une mouise pas possible et je vous conseil de ne pas en rajouter sur les réseaux sociaux.

  3. Non pas du tout ni du rpo ni de tarascon je ne dit que la verite combien de saison Mr defranoux a jouer a tarascon j espere que son rapport sera honnete

  4. Je tiens à répondre à monsieur audabram en tant qu’ancien entraîneur des juniors rpo la saison passée,oui il y a eu bagarre sur le terrain où tous les entraîneurs ont su gérer et en aucun cas nous avons casser le club house de foix ,avant de raconter n’importe quoi il faut y avoir assister.
    Le weekend d’avant foix s’était battu aussi tout le monde le sais et pour notre part, il faut savoir qu’à la réception on était dehors et qu’il y avait des jeunes présents qu’ils ne faisaient pas parti du club.
    Ensuite la seule plainte qui a été déposé, est celle de ma secrétaire agressée sous les tribunes par un parent où la plainte est toujours en cours.
    Maintenant il serait préférable de parler de votre casque lieu de vouloir détruire le rpo avec des histoires passer, Je vous en remercie .

  5. Bonjour loulpu, au vu de tes commentaires tu dois être du RPO.
    Ceci n’est pas un souci, par contre il faut rester en retenu sur ses réactions et laisser travailler la commission de discipline du comité de rugby et la gendarmerie sur les conclusions de ce dossier.

  6. Rpo est fautif pour se battre il faut etre deux tarascon ils faut qu ils arretent de toujours jouer les victimes comment expliquer que le deleguè du match a jouer 10ans a tarascon le comitè a beaucoup de chose a revoir je pense

  7. Je oense que le president de tarascon pourrait dire au soigneur de tarascon que l ont frappe pas sur les joueurs adverse c est trop facile de frapper sur des juniors

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here