4ème série – Reyniès, canton veut…on peut

0

Parti de la volonté de quelques amoureux du rugby, Reynies et les villages voisins ont redécouvert le grand frisson du dimanche après-midi. C’était hier, après des mois et des mois de travail dans l’ombre, le grand jour est arrivé…

reynies
Joueurs, dirigeants, partenaires et enfants heureux de ce retour (photo club)

C’est un petit moment d’histoire qui s’est déroulé hier, le Reynies Canton du Tarn et Tescou XV, que l’on appellera plus simplement Reyniès, s’est baptisé d’un retour victorieux en 4ème série contre Roques. Un retour gagnant sur le pré donc mais aussi en dehors. Les présidents et membres du bureau avaient bien fait les choses, avec une bodega active dès le midi, et des animations médiévales en forme de clin d’oeil au patrimoine local. Le co-président Julien Etival avoue : “Ce qui compte aussi aujourd’hui en dehors de la victoire, c’est d’avoir pu relancer le club et réunir plus de 200 personnes au stade, dont les collectivités, les sponsors et les dirigeants de l’USM. Il y a un engouement qui est né dans le canton et au-delà autour du RCTT XV. Ce fût donc une journée extraordinaire pour nous”. 

La concrétisation de cette idée a pris forme concrètement, et on l’espère, durablement. Les joueurs du RCTT XV ont d’ailleurs fait honneur au nouveau maillot bleu et vert en remportant ce premier match dit de renaissance, face à une accrocheuse équipe de Roques, qui n’était pas venue en touriste. Un match engagé donc, ponctué de belles intentions, prometteuses pour l’avenir.

julien étival reynies
Julien Etival, un co-président heureux de cette grande première (photo club)

Le mot de la fin à Julien Etival qui donnait son avis sur le plan sportif cette fois : “Christophe Roudaut (co-président) et moi-même sommes très fiers de cette grande journée. Sur le terrain, les garçons ont démontré que nous serons une équipe accrocheuse et joueuse. Nous avons vu un match plutôt équilibré et intense face à une belle équipe de Roques, complète et expérimentée. Nous n’avons pas su concrétiser nos moments de domination et nous nous sommes mis le feu tout seuls. Mais heureusement, les gars n’ont rien lâché, une vraie bande de copains. Notre marge de progression est encore énorme, la mayonnaise commence à prendre. C’est encourageant”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here