4ème série – Mazères se fait un nom

0

Nous avons salué les retours gagnants de Reyniès, les premières victoires de Septfonds et Finhan après pratiquement deux ans d’abstinence. Il faut aussi saluer les retours conjugués du Mas d’Azil, et de Kerkorb, qui ont fêté leur premier succès à une semaine d’intervalle. Et parmi ces bonnes nouvelles de la 4ème série, il y a aussi l’équipe de Mazères. La séparation avec Hers Lauragais a provoqué quelques grincements de dents et de la vaisselle cassée, mais les ariégeois de, feu l’entente, ont décidé de voler de leurs propres ailes. un projet présidé par Pierre Portes, et soutenu par tout un village…

12080271_549400398551798_7973114453351132254_o
Des rouge et noir ambitieux (photo RCMXV)

Le groupe s’est formé d’une ossature qui se connaissait déjà, avec quelques renforts ici où là, et s’est préparé sérieusement pour son début de championnat. Avec en point d’orgue un stage de préparation en altitude du côté de Larnat, au dessus de Tarascon. Il faut croire que les poumons se sont bien oxygénés. La réception de Sainte-Croix du Volvestre s’est soldée par un cinglant 19-0. Une première victoire, forcément historique pour un nouveau club. Qu’allait-il advenir du premier déplacement ? C’était à Rieucros, dimanche dernier, sous le soleil. Un match âpre, qui a permis de tester les valeurs des nouveaux rouge et noir de la région. Au final, un succès consolidé en fin de partie, 6-22, et une deuxième victoire consécutive, bonifiée, qui offre le fauteuil de leader…et un statut de grand favori de la poule, voire plus.

mazeres
Souvenir de stage et d’une randonnée où tout a commencé

Parmi les joueurs, le centre Thomas Caprignano, est ravi de ce début de saison : “C’est un groupe qui vit bien, très motivé, où l’ambiance est très bonne. On a envie d’avancer. Deux victoires en deux matchs, et avec le bonus, ce n’est que du plaisir oui !”.  Vincent Cascales, le talonneur plus connu sous de “Casca”, apprécie aussi ce début de saison réussi : “Pour ces deux premiers matchs, comme prévu nous étions attendus. Sur le premier match, chez nous au stade du Coulomier, la pression et l’attente étaient énorme . Après sur le contenu des 2 premiers matchs, les coachs ont voulu tester différents joueurs. Il y a eu pas mal d’imprécisions, mais c’est normal pour une nouvelle équipe. Nous avons pu nous rassurer sur certains domaines malgré tout, le potentiel est là…et l’ambiance est vraiment super”.

En effet, il s’agira d’un nouveau test grandeur nature face à des Boulonnais victorieux à deux reprises et invaincus aussi. Un joli bras de fer en perspective, que les coachs Gilles Estrade  Jimmy Marchandise vont préparer au mieux assurément. Ce dernier, passé par Pamiers notamment, avait du mettre un terme à sa carrière prématurément à cause d’un KO. Sa première expérience de coach en séniors démarre plutôt bien : “J’ai entraîné l’équipe de mon fils pendant 3 ans, j’y ai pris goût, j’aime transmettre mon expérience. Quand j’ai appris le projet qui se montait à Mazères, j’ai contacté Benjamin Pontié qui m’a confirmé la création du Rubgy Club Mazeres et m’a mis en relation avec le président Pierre Portes. Le courant est tout de suite bien passé et par chance la place était encore vacante. Voilà comment je me suis retrouvé au commande du premier club historique de Mazères au côté de Gilles Estrade”. Le jeune entraîneur a apprécié l’investissement des joueurs pendant l’inter saison et nous parle lui aussi de ces deux premières rencontres remportées : “Il y avait de la pression pour le premier match, j’avais la boule au ventre c’est vrai. Mais ce que je retiens, c’est que les jambes sont là, l’envie aussi, il nous faut donc travailler sur le contenu, la conquête et faire le lien entre avants et trois quart. Le 1er novembre nous avons un gros match test contre la belle équipe de Boulogne qui nous permettra de nous situer par rapport à notre objectif, la montée en 3ème série. Tout en gardant notre fil conducteur : le plaisir de jouer”.

Rendez-vous est pris le 1er nombre prochain, sur le nouveau stade de Mazères, lui aussi, bien né. Le Rugby Club de Mazères XV fait bel et bien partie du paysage rugbystique régional désormais…

jimmy chandise mazeres
Jimmy Marchandise (à gauche) distille ses conseils à un groupe très à l’écoute (photo club)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here