4ème série – Lherm Saint-Clar, et au milieu coule une rivière

0
Le rugby en 4ème série réserve toujours de petites histoires savoureuses. Celle de l’entente Lherm-Saint-Clar XV ne déroge pas à la règle. Dernier de la poule 1 avec douze défaites, aucun bonus défensif, ce zéro pointé aurait pu faire imploser le groupe. Malgré un effectif plus que réduit, les joueurs et le staff ont fait front, jusqu’à la récompense improbable, dimanche dernier…
16936011_1784175005235758_1849119266_o
st-clar-logo-5Maxime Quagliato, deuxième ligne su SCLO confessait :“On a eu du mal depuis le début de la saison à aligner une équipe, entre les blessés et ceux qui sont partis, ce n’est pas facile. On prend en moyenne 50 points par matchs.  Mais dimanche on a eu des retours de blessures, de bons joueurs qui ont fait du bien au moral, et sur le terrain”.
La venue du TAC (vainqueur à l’aller 24-5), ne garantissait pas pour autant qu’un succès était à portée de mains. Alors histoire de casser la routine, le club a ressorti les vieux maillots, superstition oblige. Le match est resté très serré tout le long. Les Toulousains profiteront même d’une faute “bête” pour marquer un essai, non transformé, pourtant face aux perches. 0-5, c’était le score à la pause. De quoi espérer malgré tout. Car Lherm-St Clar envoie du jeu en seconde période, les occasions d’essai sont réelles mais aucune n’aboutit. On joue la 78ème minute quand le président Jonathan Garcia, accessoirement arrière de l’équipe, se charge, comme un symbole, d’aller tout seul comme un grand, marquer l’essai de l’égalisation. La transformation face aux perches ne faisait pas peur à Jérôme Lefebvre, centre de l’équipe, qui donnait l’avantage aux siens pour la première du match…et pratiquement de toute une saison.
lherm
Restait à assurer la réception du ballon sur le dernier renvoi. Les avants locaux s’en chargeaient à merveille, cachaient le ballon, et allaient en touche pour entendre le coup de sifflet libérateur. “Franchement on avait l’impression d’avoir gagné le tournoi des six nations” s’esclaffe Maxime “Les vieux maillots nous ont porté chance visiblement. Ca change le goût du whisky une victoire, crois-moi !”
Le goût d’une victoire, d’une récompense, celle des joueurs, mais aussi des coachs, Daniel Gaussens et José Pereira qui apprécieront sûrement à sa juste valeur ce message collectif adressé par leurs joueurs : “On dédie ce succès à nos entraîneurs qui, depuis le début de l’aventure, même dans les mauvais moments, n’ont jamais laissé tomber. Merci à eux”.
Merci à tous et bravo !
lherm st clar
16976720_1784123421907583_2088654766_n
Une vision du rugby d’en bas comme on dit…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here